This page is provided only in french. Sorry for the inconvenience.

Encadrement

Franck Bedrossian compositeur (France, 1971)

*2017 : Edges

Après des études d’écriture, d’orchestration et d’analyse au CNR de Paris, Franck Bedrossian étudie la composition auprès d’Allain Gaussin et entre au Conservatoire supérieur de musique et de danse de Paris (classe de Gérard Grisey, puis de Marco Stroppa) où il obtient un premier prix d’Analyse et le Diplôme de Formation Supérieure de Composition à l’unanimité. En 2001-2002, il suit le Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam et reçoit l’enseignement de Philippe Leroux, Tristan Murail et Philippe Manoury. Parallèlement, il complète sa formation auprès de Helmut Lachenmann (Centre Acanthes 1999, Internationale Ensemble Modern Akademie 2004).
Il est pensionnaire à la villa Médicis à Rome de 2006 à 2008 et nommé Chevalier dans L’Ordre des Arts et des Lettres en 2011.
Depuis septembre 2008, il enseigne la Composition à l’Université de Californie, Berkeley.

Mark Barden compositeur (U.S.A., 1980)
La physicalité du son est à la base de la musique de Mark Barden. En mettant l’accent sur la violence de la production du son – avec toute son âpreté, son éclat, son raclement – il invite les auditeurs a ne pas uniquement écouter, mais à sentir leurs corps s’engager physiquement avec le son, et, viscéralement, avec les corps des musiciens qui font vibrer l’air. Ses travaux récents allient une exécution virtuose avec un matériau sonore basé sur le bruit, explorant une complexité intérieure qui, comme les vues microscopiques des cellules et des atomes, est à la fois affirmation de vie et fourmillement de détails.
Mark Barden est né en 1980 à Cleveland et vie actuellement à Berlin. Il a étudié la composition avec Lewis Nielson, Rebecca Saunders, Mathias Spahlinger, Jörg Widmann et Roger Redgate. Il est diplômé du conservatoire d’Oberlin (États-Unis), de la Hochschule für Musik de Fribourg (Allemagne) et de l’université Goldsmith (Royaume-Uni). Il a reçu de nombreux prix internationaux, parmi lesquels ceux de la fondation Ernst von Siemens, le prix GEMA German Music Author, et une bourse d’étude des Internationale Ferienkurse für Neue Musik de Darmstadt. Ses œuvres sont régulièrement interprétées par le Klangforum Wien, l’Ensemble intercontemporain, l’ensemble Recherche, le quatuor Mivos, KMN Berlin, etc. Son premier disque est paru chez Col Legno en 2016, et un deuxième paraîtra chez Wergo en 2020. Mark Barden est publié par les éditions Peter.
www.mark-barden.com

Donatienne Michel-Dansac soprano, professeur de chant

*1993 : concert Eisler, Grangaud, Malherbe, Pesson ; concerts de la 4e Session de composition Voix Nouvelles. 1994 : concert Alféri, Harvey, Hopkins, Pesson. 1995 : spectacle Les Petites Filles modèles de Johannes Schöllorn et Caroline Gauthier. 2003 : Théâtre instrumental avec l’ensemble S:i.c.: Aperghis, Cage, Cutler, Pesson, Schöllhorn. 2004 : concert Kammersymphonie II : D’Adamo, Francesconi, Leroux, Paris. 2006 : concert Lire : Ballereau, Beethoven, Boulez, Chopin, Combier, Dallapiccola, Larbi, Pattar, Pauset, Pesson, Schoenberg, Schubert, Stockhausen, Webern, Wiener ; concert Cuire : Bach, Brahms, Gibbons, Koskinen, Larbi, Pattar, Pesson, Schöllhorn ; concert Construire : Bartók, Cicconia, Filidéi, Machaut, Merah, Pattar, Pesson, Puccini, Ravel, Sarhan, Sciarrino, Vassena, Zappa

Elle étudie le violon et le piano. Diplômée du CNSMDP, elle interprète le répertoire, du baroque au XXIe siècle sous la direction de grands chefs tel P. Boulez. Elle rencontre en 1991 Georges Aperghis pour la création de Sextuor et interprète ses œuvres. Elle collabore avec l’Ircam, et interprète Le Marteau sans maître de Boulez. Elle se joint à des plasticiens et écrivains pour des formes musicales ou théâtrales, tourne pour le cinéma et le théâtre et, en 2017, crée la structure de production À vive allure. Chevalier des Arts et des Lettres, elle reçoit de la Fondation Charles Cros le Grand Prix in honorem pour sa carrière.

Les Métaboles

*2012 : concert Debussy et l’orchestre. 2017 : Rothko Chapel avec l’ensemble Multilatérale ; résidence incubateur The nature of things. 2018 : concert The nature of things
L’ensemble Les Métaboles est en résidence à la Fondation Royaumont (2018-2021).

Créé en 2010 sous l’impulsion de Léo Warynski, l’ensemble réunit de jeunes chanteurs professionnels investis dans le répertoire pour chœur a cappella des XXe et XXIe siècles.
Ensemble polyvalent, Les Métaboles sont à l’origine de nombreuses commandes et créations depuis leurs débuts. Ils abordent également le répertoire baroque et s’illustrent dans le Dixit Dominus de Haendel ou les Motets de Bach.
Les Métaboles sont régulièrement les invités de festivals prestigieux en France et en Europe (festival Musica de Strasbourg, festival de Musique ancienne de Ribeauvillé, Musicales de Normandie à Rouen, Festival de Royaumont, In Sacris à Sofia).
Les Métaboles comptent des productions originales, telles que des concerts olfactifs, alliant la musique au travail du parfumeur Quentin Bisch. Par ailleurs, le chœur a déjà collaboré avec l’orchestre Les Siècles sous la direction de François­-Xavier Roth, le Philharmonia Orchestra de Londres, l’orchestre Philharmonique de Strasbourg et l’Orchestre Philharmonique de Radio France.
Grands mécènes de l’ensemble : Mécénat Musical Société Générale et la Caisse des Dépôts.
En 2018, les Métaboles sont lauréats du prix Liliane Bettencourt pour le chant choral, décerné en partenariat avec l’Académie des Beaux-arts.

Léo Warynski

*2011 : spectacle Je vois le feu avec l’ensemble Multilatérale. 2012 : concert Debussy et l’orchestre avec l’Orchestre Les Siècles et l’ensemble vocal Les Métaboles. 2017 : Rothko Chapel et Drame au jardin avec l’ensemble Multilatérale ; résidence incubateur The nature of things ; concerts de l’Académie Voix Nouvelles. 2018 : concert The nature of things

« Précise, sensible et audacieuse », peut-on lire à propos de la direction de Léo Warynski. Ouvert et polyvalent, il dirige avec le même enthousiasme tous les répertoires, avec un goût pour l’opéra, le répertoire symphonique et le répertoire contemporain.
Léo Warynski se forme à la direction d’orchestre auprès de François-Xavier Roth (CNSMD de Paris). Il est invité à travailler rapidement avec différentes formations comme l’Orchestre des Lauréats du CNSMDP, les ensembles Modern et Remix, l’orchestre de la WDR de Cologne.
En 2016, il dirige avec succès l’opéra Mririda d’Ahmed Essyad à l’Opéra du Rhin, fait ses débuts à la tête de l’Ensemble Intercontemporain et l’année suivante, à la tête de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen et de l’Orchestre symphonique National de Colombie.
Durant la saison 2018, il dirige notamment l’Orchestre de Normandie, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, la création de l’opéra Papillon Noir de Yann Robin à La Criée de Marseille et de l’opéra Seven Stones d’Ondrej Adamek au Festival d’Aix-en-Provence, et la première française de 200 motels de Franck Zappa avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg au Festival Musica et à la Philharmonie de Paris.
Léo Warynski est directeur artistique de l’ensemble vocal Les Métaboles qu’il a fondé en 2010. Par ailleurs, il est nommé en 2014 directeur musical de l’ensemble Multilatérale, ensemble instrumental dédié à la création.

Florentin Ginot
Membre de l’Ensemble Musikfabrik depuis 2015, Florentin Ginot s’est formé au CNSMD de Paris. Lauréat de la Fondation Banque Populaire et du Mécénat Musical Société Générale, il a enregistré en 2015 un CD dans la collection Jeunes Solistes de la Fondation Meyer autour de la musique de Marin Marais.
Il se consacre à la création contemporaine, au répertoire soliste et à l’invention de formes scéniques, s’enrichit de la collaboration avec les compositeurs actuels : Georges Aperghis, György Kurtág, Helmut Lachenmann, Rebecca Saunders parmi d’autres, ainsi qu’au contact de la danse, du théâtre et du cirque contemporain en menant des projets transversaux au sein de sa compagnie HowNow, fondée en 2017.
Il co-écrit en 2017 la musique de La Mécanique de l’Histoire, spectacle de Yoann Bourgeois, créé au Panthéon dans le cadre de la saison du Théâtre de la Ville.
Son solo Not Here est présenté à la Philharmonie de Cologne, au Festival Manifeste à Paris et à la Biennale de Venise en 2018.

*collaborations antérieures avec Royaumont

Destinataires

  • 14 compositeurs
  • 10 interprètes (les musiciens / chanteurs.ses doivent être né.e.s après le 1er janvier 1986) :
    • 6 chanteurs.ses
    • 1 quatuor à cordes

Présentation

L’Académie Voix Nouvelles est ouverte aux compositeurs et aux interprètes désirant se perfectionner dans l’interprétation du répertoire contemporain.

Pour les compositeurs, elle recrée le processus complet de création d’une nouvelle œuvre, dans des conditions professionnelles : commande, écriture, répétitions, concert, sous la supervision de professeurs de renommée internationale et d’esthétiques diverses. Elle fait intervenir les meilleurs ensembles afin de répéter et jouer les œuvres, et de conseiller et d’interagir avec les compositeurs.

Les interprètes : cette année, les chanteurs et les quatuors à cordes bénéficieront des conseils des musiciens et ensembles invités, dans des cours individuels autour d’un répertoire de chambre ou soliste. Ils formeront un ensemble qui répétera et interprétera en concert des œuvres emblématiques du répertoire contemporain ainsi que certaines des œuvres des compositeurs de l’Académie.

L’Académie constitue, de par sa longueur et ses conditions exceptionnelles de travail, un lieu d’échanges unique entre compositeurs, interprètes, penseurs. Plusieurs intervenants dans les domaines du management, de l’économie de la production, des droits d’auteurs, du disque, de la radio, du journalisme seront aussi invités.

Méthode

A. Compositeurs

  • Cours individuels (2 par professeur, soit 6 en tout)
  • Cours collectifs (2 par professeur, soit 6 en tout)
  • Présentation par chaque participant de son propre travail
  • Présentation des techniques instrumentales particulières par les instrumentistes et chanteurs des ensembles
  • Répétitions sous formes de workshops
  • Concerts enregistrés présentant les travaux finaux.

Ce cours concerne uniquement la création de nouvelles œuvres écrites pour l’occasion. La moitié au moins du travail devra être envoyée au 1er juillet. Les partitions seront ensuite terminées pendant la session sous la direction des professeurs.

B. Interprètes

  • Cours individuels et en groupe
  • Répétitions encadrées par des professionnels
  • Répertoire du XXe siècle et nouvelles pièces

Pour les chanteurs, l’Académie mettra également l’accent sur le travail collectif, les pièces d’ensemble et la collaboration avec les compositeurs.

Effectifs instrumentaux

A. Compositeurs

Les formations instrumentales suivantes sont proposées pour l’écriture des pièces :

  • formation 1 : tutti 16 voix (SATB)
  • formation 2 : quatuor à cordes
  • formation 3 : contrebasse solo
  • formation 4 : tutti 16 voix + contrebasse
  • formation 5 : tutti 16 voix + quatuor à cordes
  • formation 6 : quatuor vocal soliste
  • formation 7 : quintette à cordes (2 violons, alto, violoncelle, contrebasse)
  • formation 8 : quatuor vocal soliste et quatuor à cordes
  • formation 9 : double chœur soliste (2S, 2T, 2T, 2B)

B. Interprètes

La formation est ouverte à 10 interprètes (les musiciens / chanteurs.ses doivent être né.e.s après le 1er janvier 1986) :
6 chanteurs.ses
1 quatuor à cordes


Cet atelier de formation professionnelle est soutenu par Enedis, l’Association des amis de Royaumont, la Sacem et la Fondation Honegger
La Fondation Royaumont est membre du Réseau ULYSSES
Cofinancé par le programme Europe créative de l’Union Européenne

Ouvert 365j/an Visite tous les jours