Encadrement

Fabrizio Cassol (1964, Belgique) est saxophoniste et compositeur. En 1992, il fonde le groupe Aka Moon avec lequel il effectue de nombreux voyages d’étude, ce qui l’amène à faire des rencontres déterminantes avec des artistes comme Umayalpuram K. Sivaraman, Doudou N’diaye Rose, M. Ducret, B. Delbecq, D. Gilmore, J. Lovano, R. Eubanks, M. Malik, P. Catherine, M. Turner, D. Linx, Toots Thielemans.
Il compose également pour la danse et le théâtre avec la compagnie Rosas de Anne Teresa De Keersmaeker, Alain Platel, la Comédie Française à Paris, Philippe Boesmans, Stadsfestspielle Berlin,…
Fabrizio Cassol, avec Aka Moon, est en résidence à Royaumont de 2012 à 2014, ce qui a permis une création autour de la musique Bulgare en 2012 et la création AlefBa (Monde arabe) en 2013 en partenariat avec le Festival d’Aix-en-Provence.

Destinataires

› 10 compositeurs, musiciens ou chanteurs issus de classes de composition, jazz et musiques improvisées, improvisation générative du Conservatoire National Supérieur de musique de Paris (CNSMDP), encadrés par leurs professeurs

› 10 étudiants en master de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), encadrés par Denis Laborde, Directeur de Recherches au CNRS / EHESS

› 5 à 10 artistes professionnels (compositeurs, musiciens, chanteurs)

Méthode

Nous proposons cet atelier de formation comme un espace d’échanges d’idées et d’expériences, qui gravitera autour des formes de la rencontre « transculturelle », et se nourrira des rencontres que Fabrizio Cassol et l’Ensemble Aka Moon ont suscitées depuis vingt ans dans le monde entier.
Des géographies culturelles (cultural areas) seront convoquées : Inde, Afrique Centrale (République Centrafricaine, Congo), Afrique de l’Ouest (Mali…), Maghreb (Algérie), Turquie, monde arabe (Syrie, Egypte, Palestine), Cuba…
Mais aussi des problématiques générales de transmission musicale seront abordées : comment l’oralité peut-elle trouver un prolongement dans l’écriture musicale ? Comment envisager des formes de composition comme moteur à l’improvisation ? Comment faut-il aborder aujourd’hui la notion de transmission transculturelle ? Quelles relations musicales entre territoires et diasporas ? L’expression individuelle est-elle encore intimement liée aux formes d’expressions collectives ?

Calendrier

Sessions
du samedi 25 au mardi 28 janvier 2014
du samedi 22 au mardi 25 mars 2014

Présentation publique
Fenêtre sur cour[s] mardi 25 mars 2014 à 18h

Ouvert 365j/an Visite tous les jours