Encadrement

Amir El Saffar musicien, compositeur et improvisateur irako-américain. Né en 1977 à Chicago, joueur de trompette et de santur, et également chanteur, Amir El Saffar témoigne d’une approche transculturelle qui combine musique du Proche-Orient et jazz américain, tout en élargissant le domaine de chacun de ces langages.
D’un côté, apprentissage avec Boulez et Barenboïm au Chicago Symphony Orchestra.
De l’autre, voyage initiatique studieux de 2002 à 2007 au Proche et Moyen-Orient pour acquérir les codes de ces hautes cultures orales. Compositeur reconnu aux USA, il le devient aussi en Europe à travers Royaumont par sa rencontre avec Fabrizio Cassol et Aka Moon dans AlefBa (2013), puis avec Oración (2014), création présentée par Royaumont présentée aux Festivals d’Aix et d’Avignon.

Amir El Saffar est Artiste résident à Royaumont de 2016 à 2018.

Destinataires

10 compositeurs et/ou improvisateurs, musiciens ou chanteurs.
Tous cursus mêlés (composition, musiques improvisées, musiques de transmission orale).

Sans limite stylistique, les participants doivent toutefois faire état de certaines expériences de création musicale, et d’une aisance instrumentale suffisante leur permettant de jouer en groupe.
Il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience préalable du maqam ou de l’improvisation jazz.

On peut suivre la formation 2016 sans avoir suivi la formation 2015.

Présentation

Intersections : maqams et improvisation jazz offre aux participants l’occasion d’explorer les techniques d’improvisation et de composition en combinant les langages du jazz contemporain et du maqam, le système modal qu’on retrouve dans les cultures musicales de l’Afrique du Nord au Levant, de la Turquie à l’Europe orientale et à l’Asie centrale.
Cet atelier explorera ce qui définit le maqam –sa micro-tonalité, sa construction mélodique et sa structure compositionnelle, et comment il varie selon les régions. Les participants apprendront à chanter et jouer les mélodies à base maqam ; ils découvriront l’attraction que les modes exercent les uns sur les autres et la relation entre contour mélodique, intonation et langage parlé. Ils apprendront également à jouer le iqa’, les cycles rythmiques, qui sous-tendent les mélodies à base maqam et interagissent avec elles.
Ces composants mélodiques et rythmiques seront ensuite transférés dans un contexte contemporain, et on présentera un éventail d’approches qui combinent le maqam avec la liberté d’improvisation, le langage rythmique et l’intensité dynamique qui sont le propre du jazz.
Ces schémas incluront l’hétérophonie, texture construite par les variations simultanées d’une même mélodie ; les progressions de maqam, similaires aux progressions harmoniques mais à base modale ; et les harmonies micro-tonales, structures verticales dérivées des intervalles du maqam, conduisant à une harmonie complexifiée basée sur des ratios entre notes et écarts entre notes.
Dans ce contexte, les participants seront incités à improviser et à composer, afin de trouver leur propre voix.
L’atelier débouchera sur l’atelier ouvert Fenêtre sur cour(s), au cours duquel les participants joueront les œuvres d’El Saffar avec des improvisations et des compositions qu’ils auront réalisées pendant la semaine.

Méthode

Alternance de travail avec la totalité du groupe, et de travail en sous-groupes.

Calendrier

Session
du lundi 15 au dimanche 21 août 2016
soit 7 jours de formation
En hébergement résidentiel à l’abbaye de Royaumont

Présentation publique
Fenêtre sur cour(s) le dimanche 21 août 2016 à 18h
Présentation du travail de l’Atelier.


Cet atelier de formation professionnelle est soutenu par l’Association des amis de Royaumont

Ouvert 365j/an Visite tous les jours