Patrimoine

Publié le 01/08/2018

La Fondation rend hommage à Pierre-André Lablaude

La Fondation rend hommage à Pierre-André Lablaude

 

"L’effacement soit ma façon de resplendir" [1]

 

Pierre-André Lablaude vient de nous quitter brutalement, le 26 juillet dernier. Architecte en Chef des monuments historiques, il a conduit les programmes de restauration de l’abbaye de Royaumont de 1980 à 2014.

C’est à lui que nous devons la remise en valeur des beautés de ce monument qu’il aimait tant, dans la suite de l’œuvre accomplie par Henry Goüin.

Nous lui devons aussi la reconquête d’espaces perdus et les grands programmes d’aménagements qui ont accompagné le développement de ce Centre culturel de rencontre dont il a contribué à inventer l’avenir en prenant appui sur l’épaisseur de son histoire.

J’ai eu la chance de travailler pendant ces trente-cinq ans avec Pierre-André et son fidèle collaborateur Frédéric Danton. J’ai aimé son exigence sans compromis, son écoute des "occupants" du monument, son extrême humilité face à sa responsabilité dans la transmission aux générations futures d’un patrimoine revisité, responsabilité que j’ai eu la fierté de partager avec lui.

Il considérait son travail comme une forme de renoncement, d’effacement.

"Nous créons des bâtiments, des aménagements qui doivent passer inaperçus, faire que ça ne se voie pas, alors qu’on voudrait créer soi-même" [2].

La mission de Pierre-André s’est achevée à Royaumont avec la restauration et l’aménagement de l’ancien réfectoire des convers, ouvert en 2014 à l’occasion du jubilé de la Fondation.

Le rayonnement que connait aujourd’hui l’abbaye de Royaumont rappelle avec force que Pierre-André Lablaude fut, quoi qu’il en ait dit, un véritable bâtisseur.

La mémoire de Pierre-André Lablaude reste à jamais inscrite dans les pierres de Royaumont (et sa signature dans l’un des quelque 44 000 carreaux qu’il avait fait poser en 2002 dans le réfectoire des moines).

Cette demeure qu’il a rendu si hospitalière, Pierre-André continuera à jamais de l’habiter.

 

Francis Maréchal
Directeur général


[1] Philippe Jaccottet
[2] Entretien avec Pierre-André Lablaude “Le Cas Royaumont”, Créaphis 2014


Pierre-André Lablaude en 2014 à Royaumont Le cloître de Royaumont (2016)

 Le réfectoire des moines de Royaumont (2016)


Pierre-André Lablaude présente quelques-unes de ses restaurations :

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias