L’interprétation musicale mise en perspective à partir de la basse continue.

De la question du continuo ; claviers, basses d'archet et théorbe avec dessus instrumental et vocal : une pratique mise en perspective

encadrement - destinataires - présentation - méthode - calendrier - conditions tarifaires

S'inscrire en ligne


 

Encadrement

Bertrand Cuiller, lauréat à 19 ans du concours international de Bruges, s’est fait un nom au clavecin avec une discographie soliste remarquée (Byrd, Tompkins, Scarlatti, Bach…) tout comme une pratique de la basse continue au sein d’ensembles novateurs Les Basses Réunies, La Rêveuse et occasionnellement la Petite Bande. Il a dirigé l’opéra Venus et Adonis de John Blow mis en scène par Louise Moaty en 2013 pour le Théâtre de Caen qui a tourné dans de nombreux lieux et Rameau, opéra sans parole avec les Musiciens du Paradis en 2014. Il fonde en 2015 son ensemble Le Caravansérail.

Bruno Cocset, membre éminent de Il Seminario Musicale aux côtés de Gérard Lesne durant 15 ans, il jouera également le violoncelle continuo avec de nombreuses formations baroques : Les Arts Florissants, Le Concert des Nations et Hespérion XXI, Le Concert Français, Les Talens Lyriques, Les Musiciens du Louvre, L'Arpeggiata, Le Ricercare Consort... En 1996 il fonde Les Basses Réunies et engage un travail organologique et musical autour des basses d'archet avec la complicité du luthier Charles Riché. Il enseigne le violoncelle baroque à la Haute Ecole de Musique de Genève et au CNSMD de Paris. En 2011 il a fondé L'Académie Européenne de Musique Ancienne de Vannes.

Olivier Fourés, nommé à 18 ans danseur soliste de Roland Petit aux Ballets de Marseille. Il a dansé pour Van Maneen, Béjart, Kylian, Ek, Forsyth… Docteur en musicologie, il collabore à l’Istituto Italiano Antonio Vivaldi et dirige l’édition omnia de l’œuvre instrumentale de Vivaldi aux éditions Ars Antiqua à Madrid. Il conseille de nombreux interprètes comme A. Beyer, G. Carmignola, D. Hope, V. Mullowa, C. Banchini… Il développe une réflexion pratique autour de la relation mouvement/son exprimée dans la musique, autour de l’improvisation, du concept interprétatif en général auprès d’institutions telles que le CNSMD Lyon, Université Showa Tokyo, Venetian musical baroque center, SLUB Dresden, Architanz Tokyo, etc.


 

Destinataires
12 musiciens :
1 dessus vocal
2 dessus instrumentaux (violon et flûte)
3 clavecinistes
3 basse d’archet (violoncelle /viole)
3 théorbes


 

Présentation

L’improvisation de parties d’accompagnement dans la musique va des sources même de l’Humanité jusqu’à nos jours, et concerne toutes les cultures. Pourtant, la période occidentale baroque est distinguée, et même caractérisée, par la pratique de la basse continue, une basse qui doit être réalisée selon la fantaisie des interprètes.
Pourquoi cette distinction ? Cette improvisation serait-elle liée à des codes particuliers ? à une rupture historique, conceptuelle ? à une nouvelle pratique ?

Tous les instruments, graves, aigus, harmoniques ou mélodiques, sont concernés par la basse continue ; tous pouvaient réaliser une basse, et leur relation avec elle lors des situations d’ensemble est fondamentale. L’étude de la basse continue permet de dégager d’importants éléments relatifs aux autres pratiques d’improvisation caractéristiques de l’époque : l’ornementation, les variations, les cadences et fantaisies.

Le but de cette formation sera donc de mettre en évidence, par la confrontation de l’étude théorico-historique avec la pratique musicale, la, ou plutôt les natures de la basse continue ainsi que ses diverses fonctions rhétoriques, autant d’outils essentiels à l’interprétation musicale baroque.
Olivier Fourés


Répertoire

Pour les instrumentistes, au choix dans
- Canzone de Frescobaldi et sonates de Castello
- Les sonates pour violon (ou en trio) de Corelli
- Les sonates de Vivaldi RV 10 et 26
- Un Concert Royal de François Couperin
- les sonates de J.S. Bach pour violon et continuo

Pour les chanteurs, au choix dans
- Cantate italienne : Bononcini, Haendel, Caldara, Alessandro Scarlatti, Porpora
- Cantate française : Bernier, Clérambault, Montéclair, Charpentier, Rameau


 

Méthode

Les cours sont dispensés sous forme d'ateliers en cours collectifs alternés entre les 3 pédagogues :
Bertrand Cuiller pour les claviers et théorbes,
Bruno Cocset pour les basses d’archets,
Olivier Fourés pour les rapports danse/musique, la réalisation et l’ornementation en s’appuyant sur les traités Francesco Gasparini, Agazzari-Biancardi, CPE Bach et d’autres sources




 

Calendrier

Audition
Sélection sur dossier (lettre de motivation, CV), et envoi de vidéo mp3 avant le 27 avril 2015
Un mouvement rapide et un mouvement lent d’une des sonates étudiées pour le stage

Session
du 16 au 19 juillet 2015
soit 4 jours de formation

Présentation publique
Fenêtre sur cour[s] le dimanche 19 juillet 2015 à 17h 


 

Conditions tarifaires

La participation financière comprend l’adhésion à l’Association des amis de Royaumont, l’accès à la Bibliothèque musicale François-Lang et une participation aux frais pédagogiques.
La Fondation Royaumont prend en charge les frais de séjours (hébergement, repas et pauses) durant toute la durée de la formation (sauf formation dispensée à Paris).

Certaines de ces formations sont en cours de conventionnement AFDAS.


Prise en charge des frais pédagogiques

› pour les intermittents du spectacle : par l’AFDAS dans les conditions suivantes : 2 ans d’ancienneté, 48 cachets (jours) en France, les Congés Spectacles et feuilles de salaires faisant foi.
› pour les salariés (temps plein ou partiel) : par les plans de formation continue de leurs employeurs.
› pour les chômeurs : se renseigner auprès des caisses locales de Pôle emploi.
› pour les Rmistes : par les conseils généraux, se renseigner auprès des services correspondants.
Si vous bénéficiez d’une prise en charge, seuls restent à votre charge les droits d’inscription,
soit un montant total de 177 €.

Les aides

L’Association des amis de Royaumont attribue des bourses aux instrumentistes nés après le 1er janvier 1990 n'ayant pas encore d’activité professionnelle régulière. Cette attribution est décidée lors de conseils d’administration de l’Association sur dossier (CV, lettre de motivation).
Si vous bénéficiez de cette bourse de l’Association des amis de Royaumont, seuls restent à votre charge les droits d’inscription, soit un montant total de 177 €.

Pour les participants qui ne peuvent bénéficier d’aucune autre prise en charge, la Fondation attribue sur demande et sur dossier des bourses d’études.
Si vous bénéficiez de cette bourse d'études, il reste à votre charge un montant total de 217 €.

Partenaires publics institutionnels
Ministère de la culture et de la communication Région Ile de France Val d'Oise Carnelle Pays-de-France
Partenaires publics de projets
Asnières sur Oise Luzarches
Mécènes - Piliers | Grands partenaires de projet
Comité Henry Goüin - mécénat collectif Fondation Daniel et Nina Carasso Fondation Vareille
Mécènes - Grands partenaires
Aéroports d Paris Caisse d'épargne Ile de France Groupe Caisse des Dépôts Fondation d'entreprises GDF SUEZ Schindler
Fondation Orange SACEM SCAPNOR, Mouvement E. Leclerc Fondation Arthur Honegger Fondation Hermès
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
CIC Nord Ouest Fondation Louis Bonduelle Fondation de France Fondation Yves Rocher French American Cultural Society Champagne Construction Rénovation
Fondation Georges Truffaut Crédit Agricole Ile de France Mécénat Fondation Crédit Agricole Pays de France UPS
Donateurs particuliers
Les Amis de Royaumont Le Cercle Saint-Louis
Médias
France Musique Télérama La Croix ConcertClassic.com Classic Agenda
Ballroom La Terasse Paris Mômes FNAC