Praxis #1 (2020) - Du danseur-interprète au co-créateur

Cycle de formation du Pôle Création Chorégraphique

Hervé Robbe, direction artistique et pédagogique


PrésentationDéroulement et encadrement - Calendrier - Destinataires - Compétences visées - Candidature - Auditions - Supports fournis aux stagiaires - Evaluation pédagogique - Conditions tarifairesDispositifs de prises en charge financière

S'inscrire en ligne


Praxis #1

L’instrument du danseur, son corps, est une singularité. Il est le véhicule de l’être au monde, ce qui l’accompagne dans l’ébauche du mouvement de son existence. Le mouvement dansé se fait jour à travers l’épaisseur de l’être.

La première mission de l’interprète est de faire acte artistique en mettant toute la singularité de son talent et de son imaginaire à l’endroit des œuvres chorégraphiques, là où s’écrit sa présence. Cet acte dépasse les questions d’acquis techniques et de champ esthétique dont il se revendique. La puissance de son incarnation est le résultat d’un temps et d’un travail à réinventer dans une fluctuation entre compétences maîtrisées et compétences en devenir. Le danseur est en apprentissage constant. Il invente, par ses choix et ses aspirations, son parcours professionnel et artistique. Les territoires imaginaires et politiques où il s’exprime induisent, profondément, le goût du risque et de l’aventure.

Le face à face danseur-chorégraphe se déploie aujourd’hui sous de multiples modalités d’écriture. Les collaborations actuelles donnent à voir de nombreuses formes de co-production que ce soit pour les matériaux ou le sens des œuvres créées. Chacun tout en interprétant le monde imaginaire de l’autre, s’interprète lui-même et interprète son monde.

La virtuosité du danseur – première vertu consistant à assumer toute la complexité de son geste – trouve ses fondements dans une connaissance de son art et l’acquisition d’une maîtrise technique du geste dans lesquelles il doit exceller. Le propre de cette virtuosité, c’est aussi et surtout l’adaptabilité, la capacité à se déplacer dans les points de vue et représentations, la curiosité et le désir d’incorporer des langages gestuels inattendus, la disponibilité à comprendre les grammaires chorégraphiques et les enjeux esthétiques, artistiques et culturels des pièces que le danseur choisit d'interpréter.

Le temps du travail de danseur s’organise au travers de multiples modalités relationnelles et collaboratives. Tout autant lorsqu’il aborde une pièce de répertoire que lorsqu’il participe activement au processus d’élaboration d’une nouvelle création. Les processus actuels d’écriture chorégraphique font aujourd’hui du danseur un co-créateur.

PRAXIS # est une formation continue conçue sous la forme d’un laboratoire, d’une durée de trois semaines, à destination de douze danseurs–interprètes souhaitant interroger et nourrir leurs parcours d’artistes chorégraphiques en dehors des temps standard de la formation et de la production.

L’ensemble du programme est pensé sous le prisme d’une pédagogie immersive et co-construite.

La rencontre, l’échange et le tutorat avec des chorégraphes, des figures d’interprètes et des praticiens spécialisés en danse, décrivent une méthodologie de l’alternance entre temps d’apprentissage et d’acquisition de connaissances et temps d’expérimentation et de création.

Trois cycles thématisés d’une semaine ont pour objectif de favoriser le rapprochement et l’interaction entre les divers registres d’expériences vécues et partagées, afin de motiver l’élaboration et la fabrication de maquettes de courts soli, présentés lors d’une Fenêtre sur cour[s] à Royaumont.


Déroulement et encadrement de l'édition 2020

Semaine 1 : apprentissage
Questionner la posture de l’interprète et expérimenter des outils d’analyse fonctionnelle et d’écriture. Un atelier de cinq jours mené par Jean-Christophe Paré, pédagogue, Romain Panassié, notateur Benesh et praticien AFCMD et Irénée Blin, notatrice Laban et praticienne AFCMD.

Semaine 2 : immersion
Traverser, être traversé. Trois ateliers de deux jours proposés par trois figures d’interprètes. Une immersion dans trois processus et matériaux chorégraphiques avec : Catherine Legrand, Mélanie Cholet et Yann Cardin

Semaine 3 : co-création
Imaginer et concevoir une petite forme solo de cinq minutes qui aura été thématisée et contextualisée. Un atelier de six jours encadré par Jean-Christophe Paré, pédagogue et Hervé Robbe, chorégraphe


Calendrier

Période : du lundi 20 juillet au samedi 8 août 2020*  

Présentation publique

Fenêtre sur cour[s] : présentation critique des soli le samedi 8 août 2020 à 18h

* Arrivée le 19/7 artistes de province et de l’étranger, le 20/7 artistes franciliens ; départ le 8/9 artistes franciliens, le 9/8 artistes de province et de l’étranger ; jours OFF 26/7 et 2/8


Destinataires

12 danseur.se.s-interprètes professionnel.le.s

Les participants s’engagent formellement à suivre l’intégralité du cursus, soit 17 jours de formation.


Compétences visées

  • Interroger sa posture d’interprète
  • Comprendre les grammaires chorégraphiques et les enjeux esthétiques, artistiques et culturels des pièces que le danseur est amené à interpréter
  • Incorporer de nouveaux langages gestuels
  • Développer et acquérir des outils de composition chorégraphique

Candidature

Candidatures à envoyer avant 15 mars 2020 comprenant :

  • le formulaire en ligne (ici)     
  • l’envoi d’un CV, d’une lettre de motivation et d’un extrait vidéo d’un travail personnel  à : prccformation@royaumont.com 

S'inscrire en ligne


Audition

Entre le 8 et 10 avril 2020 à Royaumont

Résultats : fin avril 2020


Supports fournis aux stagiaires

Moyens techniques mis à disposition : 1 à 3 salles de travail équipées d'un plancher et tapis de danse ; le monument de l'abbaye dans sa globalité (salles et jardins) ; matériel audio et vidéo ; documentation ; personnel technique.


Évaluation pédagogique

Un débriefing individuel et collectif à la fin de la formation. 

Une attestation de suivi de formation est remise à chaque participant à l’issue de la formation. Elle précise les dates de réalisation, le volume horaire et les compétences visées.
Une fiche d'évaluation individuelle rédigée par Hervé Robbe, directeur pédagogique, sera remise à chaque stagiaire


Conditions tarifaires

La participation financière demandée aux stagiaires comprend :

- les droits d’inscription (150 €)

- l’adhésion à l’Association des amis de Royaumont (15 €)

- l’accès à la Bibliothèque musicale François-Lang (12 €)

- une participation aux frais de la formation

Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge financière selon votre situation (voir ci-dessous la rubrique «Dispositifs de prises en charge financière»).

La Fondation Royaumont prend en charge :

- les frais de séjours (hébergement, repas et pauses) durant toute la durée de la formation.

- les frais de transferts entre la gare de Viarmes et l’abbaye (jour d’arrivée, jour de départ)

Le stagiaire prend à sa charge :

- ses frais de voyages (domicile – gare de Viarmes – domicile)


Dispositifs de prises en charge financière

Intermittent du spectacle :

Ce stage est en cours de conventionnement par l’AFDAS

Si vous êtes ayant-droit AFDAS (2 ans d’ancienneté, 48 cachets (jours) en France, les Congés Spectacles et feuilles de salaires faisant foi), vous adresserez une demande de prise en charge à votre délégation AFDAS, selon la procédure ci-dessous.
Procédure :
1. Dès l’acceptation de votre candidature par la Fondation Royaumont, vous vous assurez que vous êtes bien ayant-droit auprès de votre délégation AFDAS, puis vous informez la Fondation de la réponse.
2. La Fondation Royaumont vous adresse dès l’obtention du conventionnement de la formation la page du dossier de demande de prise en charge AFDAS relative à l’organisme de formation complétée.
3. Vous complétez le dossier de demande de prise en charge AFDAS et réunissez les documents demandés par l’AFDAS.
4. Vous envoyez votre dossier de demande de prise en charge au plus tard 4 semaines avant le premier jour de la formation.
5. Vous et la Fondation Royaumont recevez la réponse de l’AFDAS.
Si la demande est acceptée, il restera à votre charge 177 €.

Salariés :

Si vous êtes salarié (temps plein ou partiel), rapprochez-vous de votre employeur afin d’étudier la possibilité de prise en charge de la formation.
Si vous bénéficiez d’une prise en charge, seuls restent à votre charge 177 €.

Demandeurs d’emploi :

Si vous êtes demandeur d’emploi, rapprochez-vous de votre Pôle emploi afin d’étudier la possibilité de prise en charge de la formation.
Si vous bénéficiez d’une prise en charge, seuls restent à votre charge 177 €.

Les aides de la Fondation Royaumont

1/ Bourse de l’Association des amis de Royaumont pour l’année civile 2020
Si vous êtes danseur(se) né(e) après le 1er janvier 1994, l’Association des amis de Royaumont attribue des bourses aux artistes n'ayant pas encore d’activité professionnelle régulière, répondant au critère d’âge ci-dessus, selon leur potentiel artistique et leur situation financière.
Cette attribution est décidée lors de conseils d’administration de l’Association sur dossier (CV, lettre de motivation).
Si vous bénéficiez de cette bourse, seuls restent à votre charge les droits d’inscription, soit un montant total de 177 €.

2/ Pour les participants qui ne peuvent bénéficier d’aucune prise en charge, la Fondation attribue sur demande des bourses d’études exceptionnelles.
Si vous bénéficiez de cette bourse d’études, il reste à votre charge le montant des frais d'inscription, d'adhésion à l'Association des amis de Royaumont, la carte de lecteur de la BmFL et une participation aux frais de la formation, soit un montant total de 540 €


Récapitulatif

 

 Prise en charge Afdas

 Bourse de l'Association 

Bourse de la Fondation

 Employeur
ou Pôle emploi
 

A la charge du stagiaire    177 € 177 € 540 € selon prise en charge

 


Cet atelier de formation professionnelle est soutenu par

     

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias