+Voir d'autres dates
Partager

Christoph Prégardien, Daniel Heide

Le Voyage d'hiver

Franz Schubert

+Voir d'autres dates

Présentation

SALLE DES CHARPENTES

Christoph Prégardien ténor
Daniel Heide piano

PROGRAMME
Franz Schubert, Winterreise (le Voyage d’hiver), opus 89, D 911


Le programme de salle

Télécharger

      


Le voyage d’hiver 

Bouleversant d’expressivité et d’incarnation dans les Passions de Bach autant que dans le répertoire des lieder allemands et sollicité par les plus grands chefs tels que Barenboim, Gardiner ou Herreweghe, Christoph Prégardien vient pour la première fois à Royaumont. Le Voyage d’hiver (Winterreise) est le dernier magnifique recueil de lieder que Schubert compose avant de mourir à 31 ans. Sombre, déchiré, descendant au fond d’une âme en peine et en proie au désespoir le plus existentiel, Winterreise est un chef-d’œuvre qui parvient à faire résonner l’intérieur et l’extérieur, la souffrance profonde et la désolation des paysages, l’image fugace d’une émotion avec un clin d’œil de la nature.
Cette hypersensibilité de l’âme évolue au milieu de vallons enneigés et de la brise glaciale qui met à nu les arbres autant que les sentiments. La puissance émotionnelle de cette ultime confession participe d’une expérience sonore et sensorielle qui touche parfois à la synesthésie et fait pénétrer l’auditeur au cœur même de ce voyage hivernal en soi, et pour soi.

Durée : 1h10 – Tarif A
Détails tarifs, navettes : voir infos pratiques


en savoir plus

Biographies

Christoph Prégardien a étudié le chant avec Martin Gründler et Karlheinz Jarius à Frankfurt, auprès de Carla Castellani à Milan et Alois Treml à Stuttgart et se perfectionne dans les classes de lied de Hartmut Höll. Considéré comme un des meilleurs ténors lyriques de notre époque, Christoph Prégardien travaille souvent avec des chefs comme Barenboim, Chailly, Gardiner, Harnoncourt, Herreweghe, Luisi, Metzmacher, Nagano, Sawallisch et Thielemann. Son répertoire comprend les grands oratorios et les passions des périodes baroque, classique et romantique, ainsi que des œuvres du XVIIe (Monteverdi, Purcell, Schütz) et du XXe siècle (Britten, Killmayer, Rihm, Stravinsky).
Christoph Prégardien est particulièrement apprécié comme chanteur du lied allemand. Une collaboration suivie le lie à ses partenaires de prédilection, les pianistes Michael Gees et Andreas Staier. Souvent sollicité en tant que soliste par des orchestres renommés, il s’est ainsi produit avec les orchestres philharmoniques de Berlin et de Vienne, le Royal Concertgebouw Orchestra d’Amsterdam, la Staatskapelle de Dresde, le Gewandhausorchester Leipzig, le London Philharmonia Orchestra, la Philharmonie de Radio France, les orchestres symphoniques de Boston et de St Louis.
Dans le domaine de l’opéra, Christoph Prégardien a incarné les rôles de Tamino (La Flûte Enchantée), Almaviva (Le Barbier de Séville), Fenton (Falstaff), Ulisse de Monteverdi et Don Ottavio (Don Giovanni) sur les grandes scènes européennes. En 2005, il a chanté le rôle-titre dans La Clemenza di Tito de W. A. Mozart à l’Opéra National de Paris sous la baguette de Sylvain Cambreling. Depuis l’automne 2004, il est professeur de chant à la Musikhochschule de Cologne.

Discographie sélective
Father & Son – Schubert, Brahms,… avec Julian Prégardien – Challenge Classics – November 2014
Le Voyage d’hiver (Winterreise) – Franz Schubert – avec Andreas Staier – Teldec Classics

Daniel Heide a étudié le piano à Weimar et suit les masterclasses de Dietrich Fischer-Dieskau et Christa Ludwig. Il est l’accompagnateur privilégié de Stella Doufexis, Ingeborg Danz, Britta Schwarz, Roman Trekel, Andrè Schuen et Tobias Berndt. Il collabore fréquemment avec Christoph Prégardien, Simone Kermes, Luca Pisaroni, Johannes Weisser, Ruth Ziesak, Anna Lucia Richter, Norma Nahoun, Sybilla Rubens et Lothar Odinius.
Ses récitals en musique de chambre l’amènent à jouer aux côtés de Tabea Zimmermann, Antje Weithaas, Wolfgang Emanuel Schmidt, Barbara Buntrock, Pauline Sachse, Benoit Fromanger, Julian Steckel, Isand Enders, Alexander Kniazev et Konstanze von Gutzeit. Il joue en soliste avec le Gewandhausorchester de Leipzig, l’orchestre Philharmonique de Dresde, l’orchestre symphonique de la radio à Berlin, l’orchestre symphonique de Hambourg.


Dans le cadre de la journée
Les larmes de l’âme
Trois aspects de l’introspection créatrice nourrissent cette journée : le pouvoir de la dissonance en plein âge d’or du madrigal en Italie, la désolation existentielle exprimée par Schubert, et la piété baroque allemande et sa transcendance des souffrances terrestres en joies célestes.


FORMULE EN-CAS de 18h30 à 20h30 : voir infos pratiques
BUFFET à 19h : voir infos pratiques


Week-end musical
Ce concert est disponible dans la FORMULE WEEK-END MUSICAL
 


Royaumont vous recommande aussi

 

Toutes les dates

À venir

Aucune date à venir.

Passées

  • Salle des charpentes

Ouvert 365j/an Visite tous les jours