Partager

Concertos de Bach pour 3 et 4 clavecins

Le Caravansérail de Bertrand Cuiller

Présentation

Bertrand Cuiller, avec trois amis clavecinistes et le Caravansérail, son ensemble créé à Royaumont, invite à un beau moment de partage autour d’œuvres rarement jouées en public

Violaine Cochard, Pierre Gallon, Olivier Fortin clavecin
Le Caravansérail 
Louis Creach
violon
David Wish violon
Myriam Mahnane alto
Bruno Cocset violoncelle
Benoît Vanden Bemden contrebasse
Bertrand Cuiller clavecin et direction

PROGRAMME
Jean-Sébastien Bach
(1685-1750) Concerto en ré mineur BWV 1063 ; Concerto en ut majeur BWV 1064 ; Concerto en la mineur BWV 1065, d’après le Concerto pour quatre violons d’Antonio Vivaldi ; Troisième concerto Brandebourgeois BWV 1048 (arrangement pour quatre clavecins de Bertrand Cuiller)

Au commencement était Bach. En tout cas, bien souvent : le compositeur allemand a suscité des milliers de vocations. A un concert, en écoutant un disque, en découvrant à la radio une nouvelle interprétation, des enfants ou des adolescents se sont dit que c’est à la musique qu’ils voudraient consacrer leur vie. Devenus interprètes, ils décrivent des orbites qui les éloignent un temps du cantor de Leipzig, frôlent d’autres astres mais ne cessent finalement de repasser par sa galaxie. Tel est, par exemple, le parcours de l’un des plus brillants clavecinistes français de sa génération : Bertrand Cuiller. Cet élève de Pierre Hantaï et de Christophe Rousset se passionne pour les Anglais William Byrd, John Bull et John Blow, participe à la célébration du génie de l’Italien Domenico Scarlatti, enregistre des intégrales des Français Jean-Philippe Rameau et François Couperin mais ne peut s’empêcher de mettre régulièrement les partitions méconnues de Bach à son programme. Par ailleurs, Bertrand Cuiller est partageur : il a créé un ensemble en 2015, lors d’une résidence à Royaumont, et imaginé l’année dernière un programme qui lui permet de jouer avec trois clavecinistes de sa trempe. Trop rarement entendus, les concertos pour plusieurs clavecins de Bach sont d’une prodigieuse invention. La façon dont ils font dialoguer les instruments marque une étape importante dans l’histoire de la musique. Bertrand Cuiller leur adjoint ici une transcription inédite de l’un des Concertos Brandebourgeois qu’il avait déjà donné dans le réfectoire des moines de l’abbaye en 2017. On revient toujours à Bach…

Durée : 1h20 (avec entracte) | Tarif A (25 € / réduit : 18 € / moins de 30 ans : 10 €)

Biographie des artistes

Le Caravansérail
Le Caravansérail a été créé en 2015, Bertrand Cuiller était alors en résidence à Royaumont comme claveciniste. Groupe de musique de chambre ou orchestre d’opéra, Le Caravansérail aborde tous les répertoires propres aux XVIIe et XVIIIe siècles, jusqu’à des rencontres avec les musiques actuelles et de création. L’ensemble se produit en France et en Europe. En avril, le Caravansérail a sorti son 2ème album chez Harmonia Mundi autour de Domenico Scarlatti et son Stabat Mater. L’Ensemble mène depuis 2019 un projet d’éducation artistique et culturel avec la Ville de Montereau. 

Violaine Cochard, clavecin
Violaine Cochard, débute le clavecin à 8 ans. En 1994 au CNSMDP elle décroche deux 1ers prix à l’unanimité, en clavecin et basse continue. Elle gagne le 1er prix au Concours International de Montréal en 1999. Parallèlement, V. Cochard entame une carrière de récitaliste et de chambriste et fonde l’ensemble Amarillis avec Ophélie et Héloïse Gaillard. Elle est la partenaire de musiciens tels que le contre-ténor G.Lesne, ou la gambiste M.Muller. Elle joue dans des ensembles baroques, Les Talens Lyriques ou Le Concert d’Astrée. Elle a enregistré une trentaine de disques.

Pierre Gallon, clavecin
À 10 ans, le clavecin s’impose à lui. Il sort en 2010 du CNSMDP avec deux 1ers prix. Durant ses études, il rencontre B.Verlet et P.Hantaï qui modèlent son approche de l’instrument. Pierre Gallon, joue au sein d’ensembles de renom, Pygmalion, Le Poème Harmonique ou le Caravansérail. En 2014, son premier enregistrement solo consacré à Pierre Attaingnant fait l’unanimité. Pierre est ainsi invité par des festivals tels que La Roque d’Anthéron, ou l’abbaye de Royaumont, où il a enregistré son deuxième disque solo autour de J. Haydn. Son dernier cd (Couperin et Froberger) est paru en 2020.

Olivier Fortin, clavecin
Diplômé du Conservatoire de musique du Québec, Olivier Fortin a pu ainsi poursuivre sa formation à Paris avec P.Hantai et à Amsterdam avec Bob van Asperen. Lauréat des concours Bach de Montréal du concours de Bruges, il est très sollicité pour ses qualités de soliste et de chambriste. Il joue à travers l’Europe, le monde et au Canada avec l’Ensemble Masques, dont il est le fondateur et directeur de l’Ensemble. Il se produit également avec Skip Sempé et Pierre Hantaï dans des programmes de musique pour deux et trois clavecins. Il a enseigné à Québec et Toronto.

Écouter / voir

Le lieu

Réfectoire des moines samedi 1er octobre 2022 à 20:45

Toutes les dates

À venir

Infos pratiques / Billetterie

En ligne :
Réserver

Par téléphone :
01 30 35 58 00

L’ensemble Le Caravansérail est soutenu par le ministère de la Culture, le Centre National de la Musique et la SPEDIDAM.
La Caisse des Dépôts est mécène de l’Ensemble.
La Fondation Société Générale « C’est vous l’avenir » est le mécène principal de l’Ensemble Le Caravansérail.

Le clavecin Vater de 1732, copié par Emile Jobin en 2018, est la propriété de la Fondation Royaumont grâce au Comité Henry Goüin.
En 2022, le Comité Henry Goüin poursuit son soutien aux ateliers d’éveil à la culture pour les enfants ainsi qu’aux activités de la Bibliothèque musicale François Lang.

Ouvert 365j/an Visite tous les jours