Festival, Musique, Voix Nouvelles

Publié le 09/06/2017

2017 : le Festival de Royaumont donne de la voix

2017 : le Festival de Royaumont donne de la voix

Trois des douze journées du Festival 2017 sont spécifiquement dédiées au chant, avec des prestations d’artistes tels que les barytons Stéphane Degout, Christian Immler et Guillaume Andrieux, les mezzo-sopranos Marion Lebègue, Karine Deshayes et Doris Lamprecht, les sopranos Elsa Dreisig et Chiara SkerathGraindelavoix, l’ensemble Cosmos, les jeunes stagiaires du nouveau projet de Christophe Rousset, La Morte d’Orfeo (1619)

Mais d’autres voix retentiront également du début à la fin du Festival. D’abord, dès le 3 septembre, celle – intrépide et mordante – de la compositrice et multi-instrumentiste d'origine est-timoraise Jen Shyu. Ensuite, le 8 octobre, avec la participation de la soprano Amel Brahim-Djelloul au spectacle qui reconstitue le voyage d’un orgue de Londres à Constantinople : Orgue du sultan.

Entre temps, le chant se sera fait contemporain. La dimension vocale est en effet l’un des axes forts de Voix Nouvelles, le programme relancé l’année dernière par Jean-Philippe Wurtz. Les 9 et 10 septembre, la soprano Juliet Fraser chantera les œuvres écrites par de jeunes compositeurs lors de l’édition 2017 de l’Académie Voix Nouvelles. L’ensemble vocal Les Métaboles entonnera des œuvres de Morton Feldman et Steven Stucky pour célébrer le travail du peintre Mark Rothko et les tableaux qui ornent la chapelle qui porte son nom à Houston : 14 toiles gigantesques aux tonalités des plus sombres.

De l’or à la noirceur, toutes les teintes de la voix humaine vont tinter lors du Festival.

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias