Concert autour du piano Erard

Laura Fernandez-Granero, Aldo Mata

Un week-end musical autour de Gabriel Fauré au château d'Arnouville

Musique
A Royaumont
sam 23 nov
2019
18:00
Concert autour du piano Erard

Laura Fernandez-Granero piano

Aldo Mata violoncelle

Authentique héritier de Chopin dans sa jeunesse par la fluidité de ses nocturnes et impromptus, l'écriture de Fauré devient très personnelle, hors du temps, tourné vers l'intériorité. Laura Fernandez-Granero et son partenaire Aldo Mata nous retracent cette évolution.


Note de Thomas Vernet, musicologue, responsable de la Bibliothèque musicale François Lang, Royaumont

Le château d’Arnouville et l’abbaye de Royaumont n’ont a priori pas de passé commun et l’on pourrait s’étonner de vouloir rapprocher cette élégante résidence de campagne du XVIIIe siècle d’un monastère cistercien d’essence royale dont les fondations remontent à la période médiévale. Mais ces deux monuments contribuent toutefois à la richesse patrimoniale du Val d’Oise et témoignent du cours de l’Histoire comme de l’évolution du même territoire qui les porte.

Si par ailleurs leurs vocations originelles les distinguent, leurs destinés particulières aux XIXe et XXe siècles laissent affleurer une certaine proximité. Après que Royaumont servit d’hôpital de guerre entre 1915 et 1919 – lequel fut entièrement confié aux soins d’infirmières écossaises (« Les Scottish Women ») – le château d’Arnouville n’abrita-t-il pas dès 1921, une institution destinée à venir en aide aux blessés nerveux de la Première Guerre Mondiale ? Ces actions de bienfaisance altruistes étaient le fait d’initiatives individuelles : celles d’Edouard Goüin (1876-1922) à Royaumont et d’André Jules Ferdinand Hérold (1865-1940) à Arnouville, deux philanthropes sensibles aux causes humanitaires comme aux arts. Poète et romancier lui-même, A. J. F. Hérold – par ailleurs petit-fils du compositeur Ferdinand Hérold (1791-1833) – fut un membre actif de la Ligue française pour la défense des droits de l’Homme en même temps qu’il fréquenta le poète Pierre Louÿs et ouvrit ses salons aux compositeurs Gabriel Fauré et Maurice Ravel. C’est d’ailleurs G. Fauré, qui en 1895 avait fait don à ses hôtes d’Arnouville du piano Erard qui a, depuis quelques années, retrouvé sa place dans les salons du château. À la même époque, le musicien fréquentait également le salon mélomane de la famille Lang, laquelle devait s’unir à celle des Goüin à la faveur du mariage, en 1931, d’Isabel Lang (1906-1988) à Henry Goüin (1900-1977), le couple de créateurs de la Fondation Royaumont en 1964. Cette proximité explique la présence de plusieurs manuscrits autographes et partitions de Fauré dans la collection du pianiste François Lang (1908-1944) aujourd’hui conservée à Royaumont, dans la bibliothèque musicale qui porte son nom. C’est donc la musique et plus particulièrement celle de G. Fauré qui établit un trait d’union entre Arnouville et Royaumont.

Aujourd’hui, l’une des vocations de la Fondation Royaumont est d’accompagner de jeunes interprètes et compositeurs sur les voies de l’excellence artistique en même temps que de favoriser leur rencontre avec de nouveaux publics. Dans ce contexte, le château d’Arnouville semble offrir un cadre privilégié, hors des murs de l’abbaye, à la réalisation de ce projet. Le temps d’un week-end, en novembre prochain, l’équipe artistique de Royaumont souhaite proposer à Arnouville un programme de rencontres, ateliers et concerts animés par ses lauréats et dédié aux œuvres G. Fauré. Un duo soprano et piano issue de l’Académie Orsay-Royaumont ainsi qu’une jeune pianiste spécialisée dans le jeu sur les instruments historiques proposeront des programmes de mélodies et de pièces pour piano ou piano et violoncelle qui seront éclairés par des actions de médiations. Ainsi le public, dans son acception la plus large, sera-t-il convié à (re)découvrir, autour du piano de Fauré, quelques-unes des facettes de l’univers de ce compositeur qui cultiva un rapport si étroit avec la poésie. En amont de ce week-end, un cycle d’actions pédagogiques à l’attention de collégiens et lycéens sera mis en place afin de sensibiliser les élèves à un répertoire musical en lien avec la littérature et les arts plastiques ; des ateliers d’interprétation seront également proposés aux élèves des conservatoires de la Communauté Roissy-Pays de France.


Soutiens

Ce projet est soutenu par la mairie d’Arnouville, la Communauté d’agglomération Roissy Pays de France, l’association « Du piano retrouvé aux musicales d'Arnouville » et l’ITEP Pierre Mâle.

Il bénéficie du mécénat de la Direction régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts, de la Caisse des Dépôts et du groupe ADP.

La Direction régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts soutient le projet « Royaumont et ses artistes hors les murs » et le parcours musical au château d’Arnouville.

La Caisse des Dépôts, quant à elle, est le mécène principal de l'Académie Orsay-Royaumont en 2018 et 2019.

Il bénéficie du mécénat de la Direction régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts et du groupe ADP.

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias