Of grief and divine

De la douleur et du divin

Nouveau programme

Festival, Musique
A Royaumont
sam 22 sept
2018
17:30
Of grief and divine

REFECTOIRE DES CONVERS

Un concert de l'édition 2018 du Festival de Royaumont
Dans le cadre de la journée Angleterre intime et mélancolique

Formule week-end - Navettes - Restauration :  voir onglet "infos pratiques / billetterie"


Cosmos ensemble vocal
Morgane Collomb, Alice Kamenezky soprani
Damien Ferrante alto
Paco Garcia, Thomas Lefrançois ténors
Maxime Saïu basse
Loris Barrucand orgue/ virginal
Justin Glaie viole de gambe

Biographies des artistes


PROGRAMME

John Blow (1649-1708) O Lord, I have sinned - How doth the city sit solitary - Jesus, seeing the multitudes - Let the righteous be glad
Matthew Locke (1621-1677) How doth the city sit solitary - Lord let me know mine end - Who shall separate us - Turn thy face from my sins
Henry Purcell (1659-1695) Ground in D minor - Sechauchi’s Farewell


Of grief and divine
De la douleur et du divin
NOUVEAU PROGRAMME

Créé en 2015, l’Ensemble Cosmos s’est constitué à Royaumont à l’issue de sessions de formations sur la polyphonie. À géométrie variable, il se spécialise dans le répertoire vocal de la Renaissance et de l’époque baroque. Après Nuit et mystères, donné à Royaumont et au Musée d’Orsay en 2017, c’est un programme de musique anglaise sacrée du XVIIe siècle qui nous est proposé cette année. Of grief and divine, conçu pour 6 voix et 2 continuistes, rassemble plusieurs verse anthems. Cette forme proche du motet, alternant écriture solistique et polyphonique, apparue pendant l’ère Elisabéthaine notamment sous l’impulsion de William Byrd, a connu un renouveau au milieu du XVIIe siècle avec John Blow et Matthew Locke. Deux pièces instrumentales de Henry Purcell viennent compléter ce programme intime et spirituel. Le travail de spacialisation proposé par l’ensemble placera l’auditeur au centre d’une expérience sonore riche et contemplative.

Durée : 1h. Tarif B.

Chaque année depuis plus de 10 ans, le CIC Nord Ouest apporte à la Fondation Royaumont un soutien en faveur de la valorisation du patrimoine musical et de l'innovation. En 2018, il poursuit son engagement en faveur du Festival de Royaumont en apportant son soutien au concert Of grief and divine de l'Ensemble Cosmos.


Programme de salle


 

Ensemble Cosmos - Nuit et Mystère - Royaumont, 2017
Voir d'autres vidéos

Cosmos
* 2015 et 2016 : formation Aux frontières de la polyphonie et de la polychoralité, Lionel Meunier. 2017 : concert Nuit et Mystère ; concert La Nuit, le Cosmos à l’Auditorium du Musée d’Orsay
Né en 2015 des sessions de formations de Royaumont, l’ensemble Cosmos est constitué de dix chanteurs et d’une basse continue. Inspiré par ce travail commun, Cosmos a pris la décision de ne pas se donner de chef et de travailler de manière collégiale. L’entente entre les musiciens, l’écoute et la recherche d’un son commun en constituent le ciment et participent à son bon développement.
L’ensemble s’inscrit dans une démarche de recherche et d’expérimentation sur la forme même du concert, mettant le public au cœur de la sphère sonore.

* collaborations antérieures avec Royaumont


Dans le cadre de la journée Angleterre intime et mélancolique
D’un monde à un autre, l’Angleterre du XVIIe siècle renverse sans cesse le jeu : monarchie, république de Cromwell, restauration, les arts suivent ou devancent les bouleversements de la vie politique. Les ensembles Cosmos et Correspondances nous proposent un voyage au cœur de ce siècle où la musique vocale demeure teintée de mélancolie.

 


Royaumont vous recommande aussi

 


Pour aller plus loin…

Réfectoire des convers


Deuxième plus grande salle de l’abbaye, l’ancien réfectoire des frères convers a été entièrement réhabilité en 2014 pour différents usages, répétitions, visites, événementiel, réceptions, etc., en prolongement de ceux déjà existants dans l’ancien réfectoire des moines et les anciennes cuisines.

Situé à l’angle Sud-ouest de l’ensemble des bâtiments abbatiaux, l’ancien réfectoire des convers est une vaste salle de six travées voûtées d’ogives. Construit au XIIIe siècle, il constituait avec le cellier au nord et le dortoir à l’étage, un ensemble dédié aux frères convers et séparé du reste de l’abbaye par une ruelle intérieure, encore clairement identifiable aujourd’hui.

Salle de théâtre, de réception ou encore salle de bal à l’époque industrielle, cette pièce de 300 m² fut entièrement restaurée dans le dernier tiers du XIXe siècle pour redevenir un réfectoire, mais cette fois pour les pensionnaires du noviciat de l’Association de la Sainte-Famille de Bordeaux.
Employé comme entrepôt lors des trente dernières années, son volume originel avait été altéré par l’installation de cloisons et d’entresolements et d’importants désordres liés à l’humidité avaient gagné les maçonneries, au niveau des reins de voûte et des murs gouttereaux.

en savoir plus

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias