Écoute romantique : concert dans un salon parisien dans les années 1830

Festival, Musique
A Royaumont
dim 30 sept
2018
14:30
Écoute romantique : concert dans un salon parisien dans les années 1830

REFECTOIRE DES CONVERS

Un concert de l'édition 2018 du Festival de Royaumont
Dans le cadre de la journée Chopin & écoutes romantiques

Formule week-end - Navettes - Restauration :  voir onglet "infos pratiques / billetterie"


Benjamin d’Anfray piano Pleyel
Etienne Espagne violon
Lucie Arnal violoncelle
Jeanne Mendoche soprano
Emmanuel Reibel  musicologue

Biographies des artistes


PROGRAMME

Frédéric Chopin (1810-1849) 3 Mazurkas : L'oiselet, La jeune fille, Seize ans (transcription de Pauline Viardot)
Gaetano Donizetti (1797–1848) Il faut partir (de La fille du régiment)
Giacomo Meyerbeer (1791-1864) Va, dit-elle (Romance d'Alice, Robert le Diable)
Frédéric Chopin Adagio et Finale du trio op.8
Frédéric Chopin – Auguste Franchomme (1808–1884) Grand duo concertant sur des thèmes de Robert le diable
Charles-Auguste de Bériot (1802–1870) Souvenir de Weber


Écoute romantique : concert dans un salon parisien dans les années 1830

Le XIXe siècle a progressivement rigidifié des formes d’écoute musicale qui façonnent encore aujourd’hui notre oreille : le récital de piano, le concert symphonique, l’écoute silencieuse d’un enregistrement,…
L’atmosphère bouillonnante du siècle romantique a pourtant été le théâtre de multiples autres formes de concerts, aujourd’hui quasiment disparues.
Le salon parisien de 1830 est ainsi le lieu de partage de nouvelles créations (Sonate n°1 de Onslow pour piano et violon), de diffusion d’airs d’opéras à la mode, soit par les chanteurs et chanteuses eux-mêmes (La fille du régiment de Donizetti, Robert le diable de Meyerbeer), soit par des transcriptions pour instrumentistes (grand duo concertant sur des thèmes de Robert le Diable de Franchomme). Il privilégie le moment virtuose et parfois même l’improvisation tout en ne négligeant pas de rendre hommage aux illustres prédécesseurs à l’origine du courant romantique (Souvenir de Weber de Bériot).
La musique est aussi politique, tous ces opéras passant sous les fourches caudines de la censure, générant des débats passionnés dont les salons se font écho. Nous avons ainsi reconstitué un cocktail historique, qui nous l’espérons, fera revivre l’espace d’un concert la vie d’un salon parisien en 1830.
Emmanuel Reibel conduira le public dans ces écoutes romantiques.

Durée : 2h.Tarif B.


Programme de salle



Jeanne Mendoche - Benjamin d'Anfray - Lucy's aria - Menotti - 2017

 

Benjamin d’Anfray piano
* 2016 : formation Chopin avec Edoardo Torbianelli. 2017 : formation Chopin et le chant du violoncelle avec Edoardo Torbianelli et Fernando Caida-Greco. 2018 : formation Schubert avec Malcolm Bilson et Chiara Banchini ; atelier sur l’écoute romantique avec Emmanuel Reibel, formation Concertos de Chopin avec Edoardo Torbianelli
Diplômé de l’Ecole nationale des Chartes en 2012 et du CNSMD Lyon en 2015 et 16, Benjamin d’Anfray a étudié auprès de F. Boffard et S. Eganian et en accompagnement chez D. Selig. Il développe une réflexion sur l’esthétique romantique et sur l’improvisation au XIXe siècle au sein du Master d’interprétation des musiques anciennes consacré au piano-forte à l’Université Paris-Sorbonne, et lors de plusieurs formations à Royaumont. Il se produit en solo, et en duo avec la soprano Jeanne Mendoche et la violoncelliste Lucie Arnal. En 2017 il rejoint l’Académie de l’Opéra de Paris comme chef de chant en résidence.

Etienne Espagne violon
* 2018 : formation Schubert avec Malcolm Bilson et Chiara Banchini ; atelier sur l’écoute romantique avec Emmanuel Reibel
Après des études en France, aux Etats-Unis grâce à une bourse des fondations Georges Lurcy et Florence Gould (au New England Conservatory de Boston) et enfin à Vienne (Universität für Darstellende Kunst), Etienne s’intéresse aujourd’hui particulièrement au répertoire de musique de chambre du tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Il fonde pour cela en 2013 le Quatuor Onslow et les concerts de la Muse du Parnasse, et entame en 2017 un doctorat conjoint aux CNSM de Lyon et à l’Université de Lyon 2.
Son violon a été fabriqué par le luthier français Charotte-Millaud, dans la première moitié du XIXe siècle.

Lucie Arnal violoncelle
* 2017 : formation Chopin et le chant du violoncelle avec Edoardo Torbianelli et Fernando Caida-Greco. 2018 : atelier sur l’écoute romantique avec Emmanuel Reibel
Originaire de Bretagne, Lucie Arnal s’est formée auprès d’Anne Gastinel au CNSMDL et de Martti Rousi à Helsinki. Elle a joué au sein de plusieurs formations de musique de chambre (Abbaye de Noirlac, Chaise-Dieu, Festival Messiaen,…). Demi-finaliste du Concours International de Musique de Chambre de Lyon en 2016, elle forme un duo avec le pianiste Benjamin d’Anfray. Désireuse de poursuivre sa recherche vers une interprétation historiquement éclairée, elle se perfectionne aujourd’hui en violoncelle baroque auprès d’Hilary Metzger et suit en parallèle la formation au Certificat d’Aptitude.

Jeanne Mendoche soprano
* 2018 : atelier sur l’écoute romantique avec Emmanuel Reibel
Tout en suivant ses études à la UdK de Berlin et au CNSMD de Lyon, dans les classes de Julie Kaufmann et Françoise Pollet, elle s’est produite dans les rôles de Fiorella dans Les Brigands (Offenbach), Despina dans Cosi fan tutte (Mozart), la Première Dame, Papagena et Pamina dans différentes productions de La Flûte enchantée.
Jeanne Mendoche se produira au Festival d’Aix-en-Provence cet été avec l’ensemble Pygmalion, et tient actuellement le rôle de Thibault dans Don Carlos (Verdi) à l’Opéra de Lyon, où elle est entrée en 2017 en tant que membre du Studio.

Emmanuel Reibel musicologue
* 2018 : Ecoutes romantiques avec 8 étudiants en musicologie de l'Université Lyon 2, 30 auditeurs tests et Benjamin D'Anfray, Lucie Arnal, Jeanne Mendoche, Etienne Espagne
Professeur de musicologie à l’Université Lumière - Lyon 2 et membre de l’Institut Universitaire de France, ancien élève de l'École normale supérieure et du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, il est agrégé de lettres classiques et docteur ès lettres. Il travaille sur les rapports entre musique et littérature : l'histoire de l'opéra, les dramaturgies musicales et les mythes littéraires en musique.
Emmanuel Reibel est l’auteur de Faust, la musique au défi du mythe (Fayard). Son essai Comment la musique est devenue « romantique », de Rousseau à Berlioz a été primé par l’Académie française.

* collaborations antérieures avec Royaumont


Dans le cadre de la journée Chopin & écoutes romantiques
En 1830, la musique romantique ne décrit plus les affects et la nature mais devient un langage touchant directement les mouvements de l’âme. L’écoute romantique se vit comme un voyage intérieur dans des paysages sonores… lieux mémoriels de l’âme polonaise, d’un chant de gondolier ou d’un air d’opéra célèbre transfigurés pour la sociabilité des salons… Cette journée nous invite à transformer notre écoute.

 


Royaumont vous recommande aussi

 


Pour aller plus loin…

Réfectoire des convers


Deuxième plus grande salle de l’abbaye, l’ancien réfectoire des frères convers a été entièrement réhabilité en 2014 pour différents usages, répétitions, visites, événementiel, réceptions, etc., en prolongement de ceux déjà existants dans l’ancien réfectoire des moines et les anciennes cuisines.

Situé à l’angle Sud-ouest de l’ensemble des bâtiments abbatiaux, l’ancien réfectoire des convers est une vaste salle de six travées voûtées d’ogives. Construit au XIIIe siècle, il constituait avec le cellier au nord et le dortoir à l’étage, un ensemble dédié aux frères convers et séparé du reste de l’abbaye par une ruelle intérieure, encore clairement identifiable aujourd’hui.

Salle de théâtre, de réception ou encore salle de bal à l’époque industrielle, cette pièce de 300 m² fut entièrement restaurée dans le dernier tiers du XIXe siècle pour redevenir un réfectoire, mais cette fois pour les pensionnaires du noviciat de l’Association de la Sainte-Famille de Bordeaux.
Employé comme entrepôt lors des trente dernières années, son volume originel avait été altéré par l’installation de cloisons et d’entresolements et d’importants désordres liés à l’humidité avaient gagné les maçonneries, au niveau des reins de voûte et des murs gouttereaux.

en savoir plus

Partenaires publics institutionnels
Ministère de la culture et de la communication Région Ile de France Val d'Oise Carnelle Pays-de-France
Partenaires publics de projets
Asnières sur Oise Luzarches
Mécènes - Piliers | Grands partenaires de projet
Comité Henry Goüin - mécénat collectif Fondation Daniel et Nina Carasso Fondation Vareille
Mécènes - Grands partenaires
Aéroports d Paris Caisse d'épargne Ile de France Groupe Caisse des Dépôts Fondation d'entreprises GDF SUEZ Schindler
Fondation Orange SACEM SCAPNOR, Mouvement E. Leclerc Fondation Arthur Honegger Fondation Hermès
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
CIC Nord Ouest Fondation Louis Bonduelle Fondation de France Fondation Yves Rocher French American Cultural Society Champagne Construction Rénovation
Fondation Georges Truffaut Crédit Agricole Ile de France Mécénat Fondation Crédit Agricole Pays de France UPS
Donateurs particuliers
Les Amis de Royaumont Le Cercle Saint-Louis
Médias
France Musique Télérama La Croix ConcertClassic.com Classic Agenda
Ballroom La Terasse Paris Mômes FNAC