Les Nations  : La Françoise, La Piémontoise

et inauguration du clavecin

Festival, Musique, Conférences
A Royaumont
sam 29 sept
2018
16:30
Les Nations  : La Françoise, La Piémontoise

REFECTOIRE DES MOINES

Un concert de l'édition 2018 du Festival de Royaumont
Dans le cadre des 350 ans de la naissance de François Couperin (1668-1733)

Formule week-end - Navettes - Restauration :  voir onglet "infos pratiques / billetterie"


1e partie : inauguration du clavecin

Copie du clavecin Vater 1732 du Musée de la Musique de Paris, commandé par la Fondation Royaumont au facteur Emile Jobin.

Emile Jobin présentation du clavecin
Jean-Luc Ho clavecin

PROGRAMME
Johann Sebastian Bach (1685-1750) Premier prélude et fugue du clavier bien tempéré, premier livre, en do Majeur
Louis Couperin (1626-1661) Passacaille en do majeur
Georg Philipp Telemann (1681-1767) Fantaisie en sol (1733)
Jean-Baptiste Lully (1632-1687) Ouverture du Bourgeois Gentilhomme (transcription J-L Ho)
Jean-Henry d'Anglebert (1629-1691) Passacaille d'Armide
Dietrich Buxtehude (1637-1707) Aria Rofilis (sur un thème de Lully) - Canzone en ré mineur
Jacques Duphly (1715-1789) La De Vatre (1748)
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Fantaisie en ré K397

2e partie : Les Nations : La Françoise et la Piémontoise

Alice Piérot, Bérengère Maillard violons
Nima Ben David viole de gambe
Olivier Riehl traverso
Neven Lesage hautbois
Alejandro Perez basson
Aurélien Delage traverso et clavecin
Jean-Luc Ho clavecin

PROGRAMME
François Couperin (1668–1733) Les Nations : La Françoise, La Piémontoise

Biographies des artistes


Les Nations : La Françoise, La Piémontoise

Antoine Vater. Né à Hanovre en 1689 dans une grande famille de facteur d'instruments à clavier, son père Martin Vater a travaillé pour Arp Schnitger autour de 1698 au moment de la réfection de l'orgue du Dom de Lübeck : J'aime à penser qu'Antoine Vater a entendu Buxtehude à l'âge de 10 ans. En France dès 1715, il devient un des plus brillants facteurs de Paris et se charge rapidement de la maintenance des instruments de la cour. Il côtoie les plus grands musiciens de son temps comme
G. P. Telemann qu'il héberge lors de son séjour parisien de 1738. 
Un hommage lui est rendu dans le Second livre de Jacques Duphly (La De Vatre, 1748).

Clavecin commandé par la Fondation Royaumont à Emile Jobin. Copie du clavecin Vater 1732, classé trésor national du Musée de la Musique de Paris
Clavecin à deux claviers. Deux jeux de 8 pieds, un jeu de 4 pieds. Registration par manettes : à gauche 8 pieds inférieur, à droite 4 pieds. Accouplement à tiroir, par le clavier supérieur. Sautereaux emplumés. Registres recouverts de cuir. Caisse avec une échine en sapin, autres éclisses en tilleul ou peuplier, assemblées à queue d'aronde. Claviers = touches dans le style français : palettes en ébène à 3 traits gravés, feintes très larges en bois noirci plaqué d'os, frontons en arcade en bois teinté. Touches travaillées sur leurs tranches de façon à les équilibrer pour avoir un toucher égal FF-e3 (Fa-1 à mi 5 selon la notation française, sans do 0), 60 notes.

Le facteur Emile Jobin est un des pionniers de la redécouverte du clavecin en France, un des facteurs de référence pour la restauration de clavecins pour le Musée de la Musique à Paris, le Musée du Vlesshuis d’Anvers, le Musée de Picardie d’Amiens. Il se passionne pour la facture de Tibaut, Federici, des Rückers et Dulcken. Il a réalisé plus de 60 instruments pour des musiciens et des conservatoires en Europe, au Japon.
Il est professeur d’accord et tempérament au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et a reçu le Prix Musicora du Ministère de la Culture 2000.
Son atelier se situe dans le Val d’Oise à Boissy l’Aillerie.

Jean-Luc Ho est claveciniste en résidence à la Fondation Royaumont (2018-2020) et claviériste en résidence au Festival Bach en Combrailles (2017-2019).

Durée 2h20. Tarif A
ou tarif couplé


Programme de salle


Jean-Luc Ho célèbre Les Nations de Couperin - Festival de Royaumont 2018 
Voir d'autres vidéos

 

Jean-Luc Ho clavecin
*2015 : enregistrement de l’intégrale des Partitas de JS Bach ; concert Bach-D’Anglebert. 2016 : concert Froberger – Weckmann sur clavicythérium. 2017 : incubation autour des Nations de Couperin. 2018 : atelier de formation Couperin clavecin et orgue Clicquot de la Chapelle Royale de Versailles
Artiste en résidence (2018-2020)
Jean-Luc Ho est passionné par les claviers anciens (clavicorde, clavicythérium, , orgues…). Lauréat du CNSMDP, il reste marqué par l’enseignement de Blandine Verlet. Son intérêt pour la facture et les instruments historiques lui offre un contact privilégié avec des tribunes d’orgue prestigieuses et des collections d'instruments. Il est l'un des initiateurs du projet L'Art de la Fugue, œuvrant à l'installation et à la valorisation d'un orgue espagnol de 1768 dans l'église St Eloi de Fresnes (94).
Sa discographie autour de Bach, Couperin, Byrd, Sweelinck est remarquée par la critique. Claviériste en résidence au Festival Bach en Combrailles, il y interprètera l’Art de la Fugue de J.S. Bach sur clavicorde, clavecin et orgue en août 2018. Il participe à l’intégrale Scarlatti au Festival Montpellier – Occitanie 2018.
Il est également en résidence au Festival Bach en Combrailles 2017-2019.

Nima Ben David gambiste recherchée, s’est illustrée au disque dans la musique française : Les Tombeaux de Monsieur de Sainte Colombe et de Monsieur de Lully de Marin Marais, les pièces de violes de Couperin et Antoine Forqueray, la musique anglaise pour viole de Captain Tobias Hume et Yédid Néfèsh (poèmes judéo-espagnols). Elle enseigne au CRR de Boulogne-Billancourt.

Alice Pierot premier violon des Musiciens du Louvre puis du Concert Spirituel, membre de l’ensemble Amarillis ; elle consacre une part importante de son activité à la musique de chambre avec notamment Aline Zylberajch et a fondé en 2002 un lieu d’accueil et de production à la Courroie, partenaire de la nouvelle collection harmonia nova.

Bérengère Maillard violon, se spécialise en violon baroque en 2002 auprès de F. Fernandez et Enrico Gatti. Elle est sollicitée par Le Concert Spirituel, Les Talens Lyriques et se produit en musique de chambre avec les Lunaisiens, B. Rannou, Le Banquet Céleste, Les Ombres au sein du CMBV. Titulaire du Certificat d’Aptitude de musique ancienne, elle enseigne le violon baroque aux conservatoires de Clamart et Fontenay-aux-Roses. Elle est membre fondateur de La Castella.

Olivier Riehl traverso, se passionne pour la musique traditionnelle et se spécialise au traverso auprès de Serge Saïtta. Diplômé de la Haute Ecole de Musique de Genève, il enregistre du Boismortier avec son ensemble Le Petit Trianon pour le Label Ricercare. Il joue dans de nombreux ensembles tels que Pygmalion, La rêveuse, Les Arts Florissants…

Aurélien Delage flûtiste et claveciniste lauréat du CNSMDP, il fonde le département de musiques anciennes au CRR de Bordeaux et se passionne pour la facture instrumentale (clavecins, clavicordes, le piano-forte au XVIIIe) et collabore avec le Musée de la Musique de Paris. Il est à l’initiative de la restauration de l’orgue Renaissance de Saint-Amand-de-Boixe en Charente. Il joue dans de nombreux ensembles Concert Spirituel, Chapelle Rhénane, Correspondances…

Neven Lesage hautbois, débute le hautbois moderne à Nantes, se perfectionne avec Hélène Devilleneuve. Passionné par la musique du XVIIIe siècle, il débute parallèlement le hautbois baroque avec Jean-Marc Philippe, intègre le Pôle Supérieur de Paris dans la classe de hautbois anciens d’Antoine Torunczyk, et se perfectionne auprès d’Alfredo Bernardini au Conservatorium van Amsterdam. Il fonde en 2017 l’Ensemble baroque Sarbacanes et participe au projet Démos de la Philharmonie de Paris.

Alejandro Pérez Marin apprend le basson en autodidacte en Colombie et obtient une bourse humanitaire pour étudier en France. Lauréat du CNSMDP en 2013, il fait partie des Orchestre Français des Jeunes et Orchestre baroque en 2014. Depuis il se produit avec l’Ensemble Pygmalion, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy tout comme à l’Orchestre de Paris, l’Ensemble Intercontemporain. Il participe au projet Démos de la Philharmonie de Paris.

* collaborations antérieures avec Royaumont


Dans le cadre de la journée 350 ans de la naissance de François Couperin (1668-1733)
Au cœur du « Grand Siècle » marqué par les guerres, le faste des arts à la française, les codes de la cour de Louis XIV, François Couperin témoigne en musique de ce qui l’émeut. Bruits de guerre, poésie, recherche d’une synthèse des goûts italiens et français, intimité de ce qui le touche, ferveur religieuse composent cette programmation conjointe du Festival Baroque de Pontoise et de Royaumont, passage de relais entre Bertrand Cuiller et Jean-Luc Ho qui lui succède comme claveciniste en résidence.

 


Royaumont vous recommande aussi

 


Pour aller plus loin…

Réfectoire des moines | Orgue Cavaillé-Coll

Le réfectoire des moines de l'abbaye de Royaumont abrite un grand orgue d'Aristide Cavaillé-Coll, construit en 1864 pour Monsieur Marracci, à Coligny (CH). L’instrument a été acquis en 1936 par François Lang pour inaugurer la première Saison musicale à Royaumont et installé par V. Gonzalez, sans son buffet et après de profondes modifications dans son fonctionnement, sa composition et son harmonie.
Classé monument historique, ce magnifique instrument a fait l’objet d’une importante restauration menée de 2002 à 2007 par Laurent Plet pour la mécanique et l’harmonisation et Yves Koenig pour la création d’un buffet de style néogothique.

La structure, les tuyaux de façade et le buffet ont été remis en place en février et mars 2006. Un très beau buffet dans le style néo gothique a donc été construit avec des boiseries en chêne d'Alsace disposées en plate-face et tourelles afin d'intégrer les anciens tuyaux de façade.

L'installation des tuyaux et leur harmonisation se poursuivront jusqu'en avril 2007. Il aura fallu 17 000 heures de travail pour restaurer et remonter les milliers de pièces le composant, il compte par exemple 2573 tuyaux dont 2316 sont des tuyaux d'origine.

La qualité de cette restauration a récemment attiré à Royaumont le Comité scientifique pour la fabrication du futur orgue Cavaillé-Coll de l'Eastman College of Music de l'université de Rochester (NY) auquel appartiennent Michel Bouvard et Joris Verdin (qui a réalisé le premier enregistrement de l'orgue Cavaillé-Coll de Royaumont chez Ricercar autour des pièces de Charles-Marie Widor, disponible à la librairie-boutique).

 

Partenaires publics institutionnels
Ministère de la culture et de la communication Région Ile de France Val d'Oise Carnelle Pays-de-France
Partenaires publics de projets
Asnières sur Oise Luzarches
Mécènes - Piliers | Grands partenaires de projet
Comité Henry Goüin - mécénat collectif Fondation Daniel et Nina Carasso Fondation Vareille
Mécènes - Grands partenaires
Aéroports d Paris Caisse d'épargne Ile de France Groupe Caisse des Dépôts Fondation d'entreprises GDF SUEZ Schindler
Fondation Orange SACEM SCAPNOR, Mouvement E. Leclerc Fondation Arthur Honegger Fondation Hermès
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
CIC Nord Ouest Fondation Louis Bonduelle Fondation de France Fondation Yves Rocher French American Cultural Society Champagne Construction Rénovation
Fondation Georges Truffaut Crédit Agricole Ile de France Mécénat Fondation Crédit Agricole Pays de France UPS
Donateurs particuliers
Les Amis de Royaumont Le Cercle Saint-Louis
Médias
France Musique Télérama La Croix ConcertClassic.com Classic Agenda
Ballroom La Terasse Paris Mômes FNAC