L’univers fantastique de la jeunesse de Schumann

Luca Montebugnoli, Ensemble Hexaméron

Festival, Musique
A Royaumont
sam 28 sept
2019
16:30
L’univers fantastique de la jeunesse de Schumann

REFECTOIRE DES CONVERS

Un concert de l'édition 2019 du Festival de Royaumont
Dans le cadre de la journée Schumann poète

Formule week-end - Navettes - Restauration :  voir onglet infos pratiques / billetterie


Luca Montebugnoli piano Conrad Graf 1830
Ensemble Hexaméron
Roldan Bernabé-Carrión, Mario Konaka
violons, Nicolas Bouils flûte, Leïla Pradel alto, Amaryllis Jarczyk violoncelle, Agustín Orcha Mata contrebasse

Biographies des artistes


PROGRAMME

Carl Maria von Weber Ouverture d’Oberon (1826), arrangement par l’Ensemble Hexaméron 
Johan Nepomuk Hummel Quintette pour piano, violon, alto, violoncelle et contrebasse op. 87 en ré min (1822) 
1. Allegro risoluto assai, 3. Largo 4. Finale. Allegro e agitato
Carl Maria von Weber Trio pour piano, flûte et violoncelle op. 63 (1818/19)
3. Schäfers Klage (“Les douleurs du berger”). Andante espressivo 4. Finale. Allegro
Franz Schubert Notturno pour piano, violon et violoncelle op. 148 (1827)
Felix Mendelssohn Concerto pour piano n° 1 op. 22 (1831) - 1. Molto Allegro con Fuoco, 2. Andante, 3. Presto


L’univers fantastique de la jeunesse de Schumann
L’Ensemble Hexaméron invite le public à la redécouverte des sources musicales de l’inspiration de Robert Schumann. Du lyrisme fantastique et merveilleux de Weber (Ouverture d’Oberon, Les douleurs du berger) à l’héroïsme passionné du jeune Mendelssohn, en passant par le « pianisme » flamboyant de Hummel et les inquiétudes du dernier Schubert. Le concert propose une immersion dans les atmosphères poétiques du romantisme naissant. À travers la juxtaposition d’œuvres et de répertoires différents, le programme évoque toute la richesse du premier langage romantique, aujourd’hui en partie méconnu, tel qu’il s’est développé dans les salons viennois-allemands des années 1820, lieux d’élection de la pratique de la musique tout au long du XIXe siècle. La forme du programme s’inspire des matinées et soirées musicales qui s’y tenaient, dont l’organisation, très différente de celle du concert moderne, mélangeait répertoire original et toute sorte d’arrangements, transcriptions et réductions qui permettaient d’entendre au salon la musique destinée au concert public ou au théâtre. L’ouverture d’Oberon de Weber et le 1er concerto de Mendelsshon sont proposés dans une transcription réalisée selon les canons de l’époque par Luca Montebugnoli.

Durée : 1h05. Tarif B.


Programme de salle


 


Luca Montebugnoli - Domenico Alberti, Sonata for the fortepiano op. I no. 5

 

Luca Montebugnoli piano
* 2013 : formation Expressivité des claviers et des cordes : sonates françaises avec accompagnement de violon et violoncelle avec Pierre Goy, Liana Mosca, Christophe Coin ; concert Ambassade de Suisse. 2014 et 2015 : formation Sonates de Mozart avec Edoardo Torbianelli. 2016 : formation Beethoven et ses contemporains avec Alexei Lubimov et Malcolm Bilson. 2016 : formation Chopin, la vocalité instrumentale, profils rythmiques et geste musical avec Ulrich Messthaler et Jeanne Roudet, atelier d’interprétation Beethoven. 2017 : festival et colloque. 2018 : assistant d’Edoardo Torbianelli autour des concertos de Chopin ; concert-atelier Pianos joués-jouets dans le cadre du Festival Pianos, Pianos au Théâtre des Bouffes du Nord
Après deux masters au CNSMDP et à l’Université Paris-Sorbonne, il débute un doctorat à l’Instituut Orpheus de Gand sous la direction de Tom Beghin sur les conditions d’exécution des concertos de piano entre 1800 et 1850. Depuis 2013, Luca suit les ateliers de formation de la Fondation Royaumont où il a pu étudier la sonate pour piano avec accompagnement (en France et autour de Mozart), Beethoven et Chopin. Il est professeur de piano et de pianoforte au conservatoire de Bobigny et a fondé l’Ensemble Hexaméron dédié à la musique romantique avec piano. En 2018, il est nommé professeur de piano d’époque romantique au CRR de Paris.

L’Ensemble Hexaméron est une formation à géométrie variable sur instruments anciens portée par un collectif de musiciens que leur goût pour la recherche et l’expérimentation a réuni autour d’un projet commun : faire revivre dans toute sa diversité la pratique de la musique de chambre avec piano et la nature plurielle de son répertoire de la fin du XVIIIe à celle du XIXe siècle. L’évocation de l’esprit du salon, comme espace qui adapte la musique sous toutes ses formes, est au cœur du projet de l’ensemble. Les concerts de l’Ensemble Hexaméron se veulent un laboratoire d’interprétations actuelles inspirées et vivifiées par le passé.

Roldán Bernabé-Carrión violon
* 2013 : atelier de formation Expressivité des claviers et des cordes : sonates françaises avec accompagnement de violon et violoncelle avec Pierre Goy, Liana Mosca, Christophe Coin ; concert Ambassade de Suisse. 2015 : enregistrement sonates de Mondonville avec l’Ensemble Diderot pour le Label Audax
Après des études au Conservatoire Supérieur d’Aragon, Roldan Bernadé-Carrion intègre en 2011 le Jeune Orchestre Atlantique à Saintes où il entre en contact avec P. Herreweghe, J. Van Immerseel. Il se perfectionne à Paris auprès de Patrick Cohen-Akenine et devient membre de l’European Union Baroque Orchestra en 2013 et 2014. Il rejoint l’orchestre Insula dirigé par Laurence Equilbey et collabore régulièrement avec des orchestres baroques (Arts Florissants, Talens Lyriques…) et des ensembles espagnols. Depuis 2014 il est membre de l’ensemble Diderot fondé par Johannes Pramsohler.

Nicolas Bouils flûte
Séduit par les sonorités et particularités de la flûte baroque, Nicolas Bouils étudie avec Philippe Allain-Dupré et Joël Pontet avant d’entrer au CNSMDP dans la classe de Jan de Winne et Alexis Kossenko où il obtient son master avec mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury. Passionné par l’histoire et la facture, il poursuit ses recherches (instruments, techniques, partitions, style…). Il a enregistré un programme de quatuor avec flûte dans la collection Jeunes Solistes du CNSMDP – Fondation Meyer.

Amaryllis Jarczyk violoncelle
Diplômée du conservatoire de Montréal et de l’université Mc Gill, Amaryllis Jarczyk poursuit ses études au CNSMD de Lyon, puis à l’abbaye de Saintes au sein du Jeune Orchestre Atlantique. Elle est lauréate de nombreux prix et bourses, notamment Ether-Jamieson, Constance-Hamilton, Lewis et Millie Lutter, le prix Phyllis Reeves et le prix Sandra-Wilson. En violoncelle et en musique de chambre, Amaryllis a bénéficié des conseils de Philippe Muller, Roel Dieltiens, Philippe Bary, Daniel Müller-Schott, Volker Jacobssen, Gerhard Schulz, Raphael Wallfisch. Carole Sirois, Blair Lofgren, Ivan Monighetti…

Augustin Orcha contrebasse
Augustin se spécialise dans l’interprétation sur instruments d’époque au sein du Jeune Orchestre Atlantique et de l’Université de Poitiers où il obtient le Master Recherche et pratique d’ensemble. À Paris, il continue d’approfondir la musique baroque. Il joue régulièrement avec Les Siècles de F.X. Roth, Le Cercle de l’Harmonie de J. Rohrer, Anima Eterna de Jos van Immersel, l’Ensemble Matheus de J.C. Spinosi, Le Concert Spirituel d´H. Niquet, ainsi qu´avec D. Baremboim. Musicien éclectique, il développe des expériences qui vont de la musique électronique, moderne et contemporaine à la musique classique et baroque.


Dans le cadre de la journée Schumann poète
Robert Schumann fait partie de la génération 1810 aux côtés de Mendelssohn, Chopin, Liszt, Wagner… ; une génération fondatrice du romantisme, d’une nouvelle vision capable de produire des images poétiques « sans mots »… Robert Schumann privilégiera la création d’un langage musical fourmillant d’associations poétiques que cette journée va explorer.


Pass journée Schumann - Samedi 28 septembre
Ce Pass inclut 4 spectacles au tarif préférentiel de 77 € (au lieu de 95 €)Schumann Oiseau ProphèteL’univers fantastique de la jeunesse de SchumannSchumann, vocalité au pianoNuit Schumann, musique de chambre.
Il vous donne également accès au monument, aux trois jardins remarquables, aux rencontres, expositions, projection (selon le programme du jour), aux visites guidées et au parcours de visite numérique…

Accéder à ce pass journée


Royaumont vous recommande aussi

 

Réfectoire des convers


Deuxième plus grande salle de l’abbaye, l’ancien réfectoire des frères convers a été entièrement réhabilité en 2014 pour différents usages, répétitions, visites, événementiel, réceptions, etc., en prolongement de ceux déjà existants dans l’ancien réfectoire des moines et les anciennes cuisines.

Situé à l’angle Sud-ouest de l’ensemble des bâtiments abbatiaux, l’ancien réfectoire des convers est une vaste salle de six travées voûtées d’ogives. Construit au XIIIe siècle, il constituait avec le cellier au nord et le dortoir à l’étage, un ensemble dédié aux frères convers et séparé du reste de l’abbaye par une ruelle intérieure, encore clairement identifiable aujourd’hui.

Salle de théâtre, de réception ou encore salle de bal à l’époque industrielle, cette pièce de 300 m² fut entièrement restaurée dans le dernier tiers du XIXe siècle pour redevenir un réfectoire, mais cette fois pour les pensionnaires du noviciat de l’Association de la Sainte-Famille de Bordeaux.
Employé comme entrepôt lors des trente dernières années, son volume originel avait été altéré par l’installation de cloisons et d’entresolements et d’importants désordres liés à l’humidité avaient gagné les maçonneries, au niveau des reins de voûte et des murs gouttereaux.

en savoir plus

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias