Cori spezzati d’hier et d’aujourd’hui

Les Métaboles (dir. Léo Warynski)

Festival, Musique
A Royaumont
dim 25 oct
2020
15:30
Cori spezzati d’hier et d’aujourd’hui

L’ensemble de Léo Warynski se démultiplie pour renouer avec la polychoralité de l’époque baroque.

REFECTOIRE DES MOINES

Un concert de l'édition 2020 du Festival de Royaumont


Ensemble les Métaboles
Léo Warynski, direction
Louise Pierrard, viole de gambe
Lucile Dollat, orgue

BIOGRAPHIE DES ARTISTES

 Léo Warynski - lire sa biographie

Léo Warynski se forme à la direction d'orchestre auprès de François-Xavier Roth (CNSMD de Paris). Il est invité à travailler rapidement avec différentes formations comme l’Orchestre des Lauréats du CNSMDP, l'orchestre de la WDR de Cologne, l'orchestre de Normandie, l'Orchestre national d'Ile-de-France, l'Orchestre philharmonique de Strasbourg ou le chœur de la SWR Stuttgart.
En 2016, il dirige avec succès l'opéra Mririda d'Ahmed Essyad à l'Opéra du Rhin, fait ses débuts à la tête de l'Ensemble Intercontemporain et l’année suivante, à l'Orchestre de l'Opéra de Rouen et de l’Orchestre symphonique national de Colombie.
En 2018, il dirige entre autres les créations des opéras Le Papillon Noir de Yann Robin à la Criée à Marseille et Seven Stones d'Ondrej Adamek au Festival d'Aix-en-Provence, ainsi que la première française de 200 motels de Franck Zappa avec l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg au Festival Musica et à la Philharmonie de Paris. 
En 2019 et en 2020, il poursuit sa collaboration avec l'Orchestre national d'Ile-de-France, l'Orchestre de Normandie, le Chœur de la SWR et fait ses débuts à l'Orchestre de Caen et à l'Opéra de Paris.
Léo Warynski est directeur artistique de l'ensemble vocal Les Métaboles qu'il a fondé en 2010. Par ailleurs, il est nommé en 2014 directeur musical de l'Ensemble Multilatérale, ensemble instrumental dédié à la création.

 Lucile Dollat - lire sa biographie 

Née en 1997, Lucile Dollat a déjà été récompensée dans plusieurs Concours Internationaux : Grand Prix et Prix du Public au Concours International d’orgue André Marchal - Gaston Litaize (Paris, 2017), Prix de la Ville d’Angers et Mention spéciale pour la meilleure interprétation de l’œuvre en création (Laurent Petitgirard) au Concours international d’orgue Jean-Louis Florentz - Académie des Beaux-Arts (Angers, 2017), Second Prix ex-æquo au Concours International d’orgue « Pierre de Manchicourt » (Béthune, Saint-Omer, 2016). Après avoir étudié auprès d’Éric Lebrun et de Pierre Pincemaille, elle intègre en 2016 le Conservatoire de Paris. Elle obtient en 2018 sa Licence d’orgue interprétation ainsi qu’un prix d’Harmonie. Elle poursuit actuellement ses études en orgue, en improvisation ainsi qu’en écriture dans les classes de Michel Bouvard, Olivier Latry, Thierry Escaich, Laszlo Fassang, Jean-Baptiste Courtois et Fabien Waksman. Lucile se produit régulièrement en concert, tant en soliste avec l’Ensemble Intercontemporain sous la direction de Matthias Pintscher l’Orchestre de Chambre de Paris, le Madrigal de Paris et le Chœur de Chambre d’Île-de-France.

 Louise Pierrard - lire sa biographie 

Louise Pierrard débute la viole de gambe au Conservatoire de Grenoble, sa ville natale. Après une année en classe préparatoire littéraire au lycée Fénelon de Paris, elle se consacre pleinement à l'étude de son instrument et intègre le Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Philippe Pierlot. En 2015, elle y obtient son Bachelor avec les Distinctions. Elle continue son parcours au CNSMD de Paris dans la classe de Christophe Coin et obtient son diplôme de Master en 2017.
Louise a eu l'occasion d'approfondir sa technique avec des violistes tels que Jordi Savall, Atsushi Sakaï, Guido Balestracci, Wieland Kuijken, Marianne Muller, Martin Bauer, Lucas Peres ou encore Vittorio Ghielmi.
Elle est membre fondateur du Consort, ensemble de musique de chambre spécialisé dans la sonate en trio à deux violons. En juin 2017, le Consort remporte le premier prix et le Prix du public lors du Concours international de musique ancienne du Val de Loire, présidé par William Christie. En 2018, Louise enregistre deux disques pour le label Alpha Classics avec le Consort : Venez chère Ombre, autour de cantates françaises avec la mezzo-soprano Eva Zaïcik, paru en janvier 2019, et unanimement salué par la critique (CHOC Classica, Choix de France Musique, Télérama, Libération, Figaro...), ainsi qu’un second disque, Opus 1, autour des sonates en trio de Dandrieu et Corelli, paru en septembre 2019 (DIAPASON d’Or). Elle a créé en direct sur Culturebox la pièce de David Chalmin Sept Particules au Festival de Pâques de Deauville 2018, pièce commandée par le festival et la Fondation Singer Polignac. Cette œuvre a été enregistrée par le label B-Records pour un disque paru en novembre 2018.
Louise Pierrard joue également dans l’ensemble du ténor Emiliano Gonzalez-Toro, I Gemelli, avec lequel elle a enregistré un disque autour des Vêpres de Cozzolani (Diapason d’or, CHOC Classica) et un deuxième opus en musique de chambre autour du chanteur et compositeur Francesco Rasi, à paraître en 2020 sous le label Naïve.  Elle joue aussi en musique de chambre avec Le Concert de la Loge de Julien Chauvin, l’Ensemble Ausonia de Frédéric Haas ainsi qu’avec Le Poème Harmonique de Vincent Dumestre.

L’ensemble est en résidence à la Fondation Royaumont (2019-2021).


PROGRAMME

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) Salve Regina
Orazio Benevolo (1605-1672) Missa tu es petrus (partition par Louis Castelain)
Juta Pranulyte (Lituanie, 1993) Love, création mondiale - commande de la Fondation Royaumont.
Jean-Philippe Rameau (1683-1764) Laboravi (partition par Louis Castelain)
Marc-Antoine Charpentier Transfige dulcissime Jesu H 251


PROGRAMME DE SALLE


Concert enregistré par France Musique et diffusé le mardi 17 novembre dans Le concert de 20h présenté par Clément Rochefort, sur France Musique et francemusique.fr.

Il sera diffusé en direct sur les pages Facebook de Royaumont et de France Musique.


Cori spezzati d’hier et d’aujourd’hui

Ici, tout n’est que spiritualité, sens de l’espace et affinités. À travers les siècles, l’ensemble que dirige Léo Warynski exhume des parentés, souligne des airs de famille, dans une longue lignée de compositeurs touchés par la grâce. Rameau, dont on sous-estime trop souvent la pratique religieuse, offre une adresse aux cieux, un motet à cinq voix rarement donné parce que savamment dissimulé dans son Traité d’harmonie. Marc-Antoine Charpentier – qui a pu observer lors d’un voyage en Italie ce qu’à Venise on appelait le « cori spezzati » : le dialogue d’ensembles vocaux installés de part et d’autre d’une église – livre un somptueux Salve Regina à trois chœurs. Mais la pièce maîtresse de ce nouveau programme est signée Orazio Benevolo, un musicien méconnu, maître de chapelle au Vatican de 1646 à 1672. Grâce au chef et musicologue Louis Castelain, qui en a patiemment recopié la partition dans une bibliothèque romaine, Les Métaboles chantent pour la première fois depuis le XVIIe siècle cette Messe à quatre chœurs du compositeur italien. Un inédit, en quelque sorte, qui voisine avec celui qu'a écrit la très jeune compositrice lituanienne Juta Pranulyte. Par-delà les époques, par-delà les styles, des musiciens se parlent.

Durée : 1h15.



Dans le cadre de la journée

La table de Royaumont [déjeuner]

La table de Royaumont

A Royaumont

dim 1 nov
2020
12:00

Royaumont vous recommande aussi

O Solitude

Festival

A Royaumont

sam 31 oct
2020
17:00


En coproduction avec l’ensemble Les Métaboles.
L’ensemble Les Métaboles est en résidence à la Fondation Royaumont (2019-2021).
Elise Philippon et la Collection Hélène Berntzwiller soutiennent la résidence de l'ensemble Les Métaboles à Royaumont.
Les Métaboles, lauréat du Prix Liliane Bettencourt pour le Chant Choral 2018, bénéficient d’un accompagnement de la Fondation Bettencourt Schueller.
Grands mécènes de l’ensemble : Mécénat Musical Société Générale et la Caisse des Dépôts.
Les Métaboles reçoivent le soutien de la DRAC Grand Est, la Région Grand Est, le département du Haut Rhin, la Fondation Orange, la Sacem et la Spedidam.
Avec le soutien des Amis de Royaumont. Les Amis de Royaumont s’associent collectivement, depuis 46 ans, au projet de la Fondation. En 2020, l'Association poursuit son aide historique aux jeunes talents par l'attribution de bourses, soutient les activités en direction du jeune public, les rendez-vous thématiques proposés dans le cadre des visites.

Réfectoire des moines

Ce réfectoire à deux nefs est l’un des rares exemples de ce type encore visibles en France.

Le réfectoire communique avec les cuisines par un guichet où les moines venaient chercher les plats qui y étaient préparés. Depuis la chaire sur le mur Ouest, un moine lisait durant les repas des textes saints aux autres moines : de ce fait, cette salle est également un lieu de méditation et d'édification, qui justifie une architecture de grande qualité.

Sous la conduite de Pierre-André Lablaude, le réfectoire et les cuisines des moines ont été totalement restaurés : 10 000 carreaux à motifs et 30 000 carreaux unis, fabriqués selon les méthodes du XIIIe siècle, recouvrent le sol ; les vitraux et la chaire du lecteur, les voûtes et les murs, les façades et le pignon Sud ont été restaurés, toute la couverture a été révisée ; dans le réfectoire, l’orgue Cavaillé-Coll a été entièrement restauré et un buffet a été créé.  

en savoir plus

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias