Bach : Partitas [deuxième partie]

Jean-Luc Ho

Festival, Musique
A Royaumont
dim 4 oct
2020
15:30
Bach : Partitas [deuxième partie]

Deuxième partie de l’intégrale des Partitas sur 6 clavecins différents par Jean-Luc Ho, un événement auquel le claveciniste se prépare depuis longtemps… 

REFECTOIRE DES MOINES

Un concert de l'édition 2020 du Festival de Royaumont
En coproduction avec le Festival baroque de Pontoise


Grâce au Syndicat Mixte Val d'Oise numérique, vous pourrez visionner ce concert en direct sur Youtube


Jean-Luc Ho, clavecin

BIOGRAPHIE DE L'ARTISTE

 Jean-Luc Ho - lire sa biographie

Jean-Luc Ho a étudié la musique pendant plus de quinze ans. Il se produit aujourd'hui en concert au clavecin, à l'orgue, au clavicorde et en ensemble et est l'un des fondateurs de "L'art de la Fugue", œuvrant à la restauration, l'installation et la valorisation d'un orgue historique castillan de 1768 en l'église de Fresnes (94). Ses résidences au Festival Bach en Combrailles (2017-2019) et à la Fondation Royaumont depuis 2018 lui offrent un cadre idéal pour l’approche des Nations et des Messes de Couperin, de l’Art de la Fugue, de L’Offrande musicale et des Variations Goldberg de Bach.

Jean-Luc Ho est artiste en résidence à la Fondation Royaumont (2018-2021)



PROGRAMME

Jean-Sébastien Bach

Partita n°4 en ré majeur BWV 828 
Ouverture, Allemande, Courante, Aria, Sarabande, Menuet, Gigue (sur un clavecin Emile Jobin, conçu d’après un modèle d’Antoine Vater de 1732)
Partita n°5 en sol majeur BWV 829
Praembulum, Allemande, Corrente, Sarabande, Tempo di minuetta, Passepied, Gigue (sur un clavecin d’Emile Jobin, conçu d’après un modèle de Jean-Claude Goujon antérieur à 1749)
Partita n°6 en mi mineur BWV 830
Toccata, Allemande, Corrente, Air, Sarabande, Tempo di Gavotta, Gigue (sur un clavecin Emile Jobin, conçu d’après un modèle de Vincent Tibaut antérieur à 1691)


PROGRAMME DE SALLE


Les Partitas de Bach [deuxième partie]

Gigues, sarabandes, courantes, allemandes, menuets… Ce sont des suites de danses que Bach choisit de réunir dans le premier recueil qu’il édite, à Leipzig, de 1726 à 1731, alors qu’il a 40 ans passés et déjà derrière lui une longue carrière de musicien. Ses Partitas sont à la fois un coup d’essai et un coup de maître, chef-d’œuvre unanimement salué dans lequel brûlent pourtant les derniers feux d’un genre essentiel de l’ère baroque. Jean-Luc Ho les étudie, les joue et les enregistre depuis des années. Il en connaît toutes les couleurs, sait distinguer leurs humeurs, des plus radieuses aux plus sombres, parvient aisément à en révéler la secrète unité. Variant subtilement les rythmes, conservant à chaque instant un profond souci des équilibres, le claveciniste sait mettre en valeur chaque climat, notamment en faisant appel à différents instruments. Après toutes ces années d’exercices, il créera l’événement en interprétant enfin en concert les unes après les autres chacune des 6 Partitas, présentant les trois premières au Festival baroque de Pontoise et achevant le cycle au Festival de Royaumont. Un défi auquel il se prépare physiquement depuis plusieurs mois, à la façon d’un danseur.

Durée : 1h. 

Retrouvez la première partie de cette intégrale le vendredi 2 octobre dans le cadre du Festival Baroque de Pontoise



Dans le cadre de la journée

La table de Royaumont [déjeuner]

La table de Royaumont

A Royaumont

dim 25 oct
2020
12:00

Royaumont vous recommande aussi

Revenir à la vidéo

Réfectoire des moines

Ce réfectoire à deux nefs est l’un des rares exemples de ce type encore visibles en France.

Le réfectoire communique avec les cuisines par un guichet où les moines venaient chercher les plats qui y étaient préparés. Depuis la chaire sur le mur Ouest, un moine lisait durant les repas des textes saints aux autres moines : de ce fait, cette salle est également un lieu de méditation et d'édification, qui justifie une architecture de grande qualité.

Sous la conduite de Pierre-André Lablaude, le réfectoire et les cuisines des moines ont été totalement restaurés : 10 000 carreaux à motifs et 30 000 carreaux unis, fabriqués selon les méthodes du XIIIe siècle, recouvrent le sol ; les vitraux et la chaire du lecteur, les voûtes et les murs, les façades et le pignon Sud ont été restaurés, toute la couverture a été révisée ; dans le réfectoire, l’orgue Cavaillé-Coll a été entièrement restauré et un buffet a été créé.  

en savoir plus

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias