Partager

Ars Nova à l’italienne

Lauréats autour de Patrizia Bovi

Réserver
+Voir d'autres dates

Présentation

Une traversée de la musique du « Trecento » italien en compagnie de jeunes chanteurs formés par la soprano Patrizia Bovi

Annabelle Daguise*, Marthe Davost*, Maud Haering*, Benjamin Ingrao*, Mauricio Montufar*, Orelle Pralus* chant
Valentine Lorentz* vièle
Ryszard Lubieniecki* organetto
Sara Maria Fantini* luth (chitarrino)
Patrizia Bovi direction artistique

* Lauréats de la Fondation

PROGRAMME
Œuvres de Francesco Landini, Jacopo da Bologna, Lorenzo da Firenze

Le Moyen Âge n’est pas un hiver de l’humanité ; au contraire, le « Trecento » italien est même l’un de ses plus beaux printemps. Cette période que l’on appelle ici de façon moins naturelle « quatorzième siècle » est à Florence, Rome, Naples ou Bologne à la fois un temps de germination et de fleuraison. En peinture, les fresques de Giotto annoncent la Renaissance. En musique, apparaît « l’ars nova », un mouvement qui offre enfin plus d’expressivité aux polyphonies médiévales. Si, en France, ses héros s’appellent Philippe de Vitry ou Guillaume de Machaut, en Italie ils se nomment Francesco Landini, Jacopo da Bologna ou Lorenzo da Firenze.
Née à Assise, la soprano Patrizia Bovi se bat depuis près de trois décennies pour que ces compositeurs ne sombrent pas dans l’oubli. Une formation en deux sessions, l’une à Royaumont, l’autre dans son centre d’étude, à Spello (au centre de l’Italie), lui a permis de transmettre une partie des connaissances accumulées au cours de sa carrière à cinq jeunes chanteurs et quatre instrumentistes. C’est à leur tour de faire revivre les partitions que les Médicis avaient fait soigneusement calligraphier dans leur Codex Squarcialupi, le plus précieux recueil d’airs du Trecento italien…

Durée 1h10. Tarif A

Biographies des artistes

Patrizia Bovi chanteuse, fondatrice de l’ensemble Micrologus
Fondatrice de l’ensemble Micrologus (Assise), Patrizia Bovi a toujours interprété de manière très vivante les musiques du Moyen Âge et de la Renaissance. Sa passion pour le chant remonte à sa plus tendre enfance, et c’est autant le répertoire classique que le populaire qu’elle pratique à ses débuts, avant de se perfectionner dans l’interprétation et la valorisation de la musique médiévale. Elle a fondé à Spello, avec le soutien de la Fondation Royaumont, le Centro Centro Studi Europeo di Musica Medievale “Adolfo Broegg”.

Annabelle Daguise chant
Après avoir obtenu son diplôme de piano au Conservatoire de Nantes, puis son diplôme de chant lyrique auprès de Mary Saint Palais au Conservatoire de Rueil-Malmaison, Annabelle Daguise se forme en voix mixte auprès de Martina A. Catella, au sein de son laboratoire vocal, avec lequel elle se produit régulièrement. Depuis 2019, elle est lauréate de la Fondation Royaumont en musique médiévale, où elle a étudié avec Marc Mauillon. Elle s’est aussi produite avec le Festival Lyrique-en-Mer. Actuellement, elle se perfectionne en improvisation au piano, et compose des chansons pour son projet musical.

Marthe Davost chant
C’est à la Maîtrise de Bretagne que Marthe Davost découvre son intérêt particulier pour la voix puis, très jeune, intègre les chœurs de l’Opéra de Rennes et le chœur Mélisme(s). Elle est admise en 2010 dans le chœur d’adulte de la Maîtrise Notre Dame de Paris et poursuit au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 2012 à 2017. En 2018 et 2020 elle est lauréate de la Fondation Royaumont et découvre le répertoire de l’Ars Nova avec David Chappuis (CNSMDP de Lyon, HEM de Genève). En 2022 elle fera ses débuts en Mélisande, Pelléas et Mélisande, lors de la tournée de l’Unité Scénique de la Fondation Royaumont.

Maud Haering chant
La soprano française Maud Haering est spécialisée dans les répertoires anciens, que ce soit en musique médiévale ou baroque. Après des études de musique médiévale à la Sorbonne, elle a achevé un master de chant baroque au Conservatoire Royal de La Haye (Pays-Bas). Toujours à la recherche de nouveaux répertoires à chanter, elle aime beaucoup parcourir les bibliothèques pour feuilleter des manuscrits vieux de plusieurs siècles. Maud vient d’intégrer l’ensemble de musique médiévale Discantus (dir. Brigitte Lesne), avec lequel elle se produira dans les semaines à venir.

Orelle Pralus chant
Diplômée de la Maîtrise de Notre-Dame, Orelle Pralus incarne le rôle d’Arcane dans Teseo de Haendel à l’Opéra de Rennes en 2019 (direction par Damien Guillon), et le rôle de la Messagère dans l’Orfeo de Monteverdi à l’Opéra de Rennes en 2020 (direction Damien Guillon). Elle se produit régulièrement avec des ensembles reconnus, tels que le Concert Spirituel (dir. Hervé Niquet), l’ensemble Matheus (dir. Jean-Christophe Spinosi), le Banquet Céleste (dir. Damien Guillon), l’ensemble vocal de Notre-Dame de Paris (dir. Sylvain Dieudonné).

Benjamin Ingrao chant
Diplômé en 2013 du CNSMD de Lyon en Chant musique ancienne, Benjamin Ingrao est régulièrement appelé comme ténor soliste auprès de différents ensembles professionnels en France et à l’étranger. Intéressé par les projets historiquement informés autant que par les expériences sonores insolites, il voyage allègrement entre les esthétiques musicales, allant de la période médiévale jusqu’aux confins de la musique contemporaine. Souvent invité comme chef de chœur ou coach vocal, il est titulaire du CA depuis 2019 et partage son activité de chanteur avec l’enseignement au CRD de Bourgoin-Jallieu.

Mauricio Montufar chant
Après avoir fait des études en direction de chœurs au Pôle Supérieur de Rennes, puis à la HEM de Genève, Mauricio Montufar continue avec un Master en interprétation de musique médiévale dans la classe de Francis Biggi. Il commence une carrière internationale au sein de l’ensemble Lucidarium, avec une tournée en Italie, Pays-Bas, Suisse, Canada. Parallèlement il développe un projet de recherche au sein de l’Université de la Suisse Romande autour de la musique ancienne et traditionnelle du Guatemala et du Mexique. En 2020 et 2021 il est Lauréat de la Fondation Royaumont.

Valentine Lorentz vièle
Diplômée du Conservatoire de Paris en flûte à bec, viole de gambe et histoire de la musique, Valentine Lorentz se passionne pour des répertoires plus anciens à travers la vièle à archet. Curieuse et attirée par le mélange des genres, elle participe à de nombreux projets chorégraphiques et théâtraux, et travaille régulièrement avec des marionnettistes et des conteurs. Elle crée plusieurs spectacles avec l’Ensemble Oneiroï et se produit régulièrement sur scène. Lauréate de la Fondation Royaumont, conférencière à la Philharmonie de Paris, elle est également formée à la pédagogie Steiner-Waldorf.

Sara Maria Fantini luth
Sara Maria Fantini s’est intéressée très tôt à la musique médiévale, en étudiant les techniques du luth et du chitarrino, et en participant à des masterclasses tenues par certains des principaux interprètes du panorama international ; elle suit actuellement le Master en luth à la Schola Cantorum Basiliensis, sous la direction de Marc Lewon. Depuis 2012, elle se produit en Italie et en Europe avec divers ensembles (Aubespine, Dialogo, Palin, Umbra Lucis). Après la Licence en littérature et le Master en musicologie, elle obtient un doctorat en philologie romane à l’Université de Sienne et à l’EPHE de Paris.

Ryszard Lubieniecki organeto
Ryszard Lubieniecki a étudié la composition et l’accordéon à l’Académie de Musique de Bydgoszcz. Actuellement en doctorat de musicologie à l’Université de Wrocław où il étudie la musique du bas Moyen Âge en Europe centrale. Ses recherches se concentrent sur les relations entre la musique et la mémoire dans les traités de théorie musicale du XVe siècle. Il joue de la musique contemporaine (de l’accordéon) et de la musique ancienne (de l’orgue portatif).

Écouter / voir

Le lieu

Réfectoire des moines samedi 25 septembre 2021 à 17:00

Toutes les dates

À venir

Infos pratiques / Billetterie

En ligne :
Réserver

Par téléphone :
01 30 35 58 00

Réservations exclusivement sur Internet.
La billetterie est à votre disposition par téléphone si vous rencontrez des difficultés avec les réservations en ligne :
le mardi de 15h à 19h
le vendredi de 9h à 12h

Tous les week-ends, profitez des navettes gratuites au départ de la gare de Luzarches.

Assurant la liaison avec la gare de Luzarches (ligne H), les navettes permettent de rejoindre l’abbaye en 8 minutes, soit moins d’une heure de trajet depuis la gare du Nord.

La réservation des navettes se fait exclusivement sur internet :
réserver un allerréserver un retour

  • Vous pouvez réserver jusqu’au jour de votre venue à 9h, sous réserve de disponibilité.
  • Le nombre de places étant limité, la réservation est recommandée.
  • Le port du masque est obligatoire.

Après le dernier concert du samedi et pendant toute la durée du Festival 2021, profitez des navettes gratuites, pour rejoindre Paris XVIIe (Proche métro ligne 3 et RER C)

réserver un retour

Installée en galerie Nord, une des plus belles salles voûtées de l’abbaye, la Table de Royaumont s’inscrit dans la tradition culinaire française, dans un esprit d’ouverture, de créativité et de saisonnalité.
réserver un repas le samedi soir

La Fondation Bettencourt Schueller est le mécène principal du Pôle Voix et répertoire de la Fondation Royaumont.
La Fondation Etrillard soutient le programme « Chanter l’Ars Nova » qui vise à travers la coopération de plusieurs partenaires européens à redonner un nouveau rayonnement aux musiques médiévales.
En partenariat avec le Centro Studi Europeo di Musica Medievale Adolfo Broegg de Spello (Italie).

Ouvert 365j/an Visite tous les jours