Partager

Le siècle de Saint-Saëns

F. Clamagirand, V. Cohen, A.L. Polchlopek, N. Royez

Réserver
+Voir d'autres dates

Présentation

Un choix de pièces injustement oubliées de Camille Saint-Saëns, à l’occasion du centenaire de sa disparition

Fanny Clamagirand violon
Vanya Cohen piano
Anne-Lise Polchlopek* mezzo-soprano
Nicolas Royez* piano

* Lauréats de la Fondation

PROGRAMME
Camille Saint-Saëns Si vous n’avez rien à me dire (mélodie) – Chanson triste : dans ton cœur (mélodie) – L’Attente (mélodie) – Extase (mélodie) – Guitares et mandolines (mélodie) – Danse macabre (mélodie) – Valse nonchalante, Op. 110 (piano solo) – Valse gaie, Op. 139 (piano solo)
Feuillet d’album, op. 169 (piano solo) – Triptyque op. 136 (piano, violon) – Prélude du Déluge (piano, violon) – Danse macabre op.40 (piano, violon)
Eugène Ysaÿe Caprice d’après l’Étude en forme de valse op. 52 n° 6 de Camille Saint-Saëns (piano, violon)

Camille Saint-Saëns avait toujours un air en tête. Lorsqu’il n’en écrivait pas un nouveau, il remettait sur son établi de compositeur celui qu’il venait d’achever et lui inventait une nouvelle destinée, un autre décor. Loin de se réduire à sa Danse macabre ou au joyeux Carnaval des animaux, son œuvre est donc un continent que les mélomanes n’ont pas fini d’explorer, parsemé de vallées peu fréquentées, voire de plages jusqu’à présent désertes (que l’on songe aux inédits récemment retrouvés dans les archives de la famille royale de Belgique).

En cette année anniversaire, deux duos se sont donnés pour mission d’y défricher de nouvelles voies. Le premier, composé d’Anne-Lise Polchlopek et de Nicolas Royer, a participé à la formation organisée l’année passée à l’abbaye, aux côtés des plus grands spécialistes actuels de l’œuvre du compositeur. La mezzo-soprano et le pianiste ont choisi de remettre en lumière les mélodies du grand amoureux de la poésie et de la langue française qu’était Saint-Saëns. L’autre duo, formé par Fanny Clamagirand et Vanya Cohen, s’attache plutôt aux versions les plus intimistes des pièces données par les orchestres. Jamais de réduction chez l’auteur de l’opéra Samson et Dalila : cette grande figure du romantisme n’étant jamais avare de ses idées, chaque partition se voyait octroyer de nouveaux développements. C’est probablement ce qui confère leur fraîcheur aux trop rares pièces choisies par ces quatre interprètes prometteurs.

Durée 1h10. Tarif A

Biographies des artistes

Fanny Clamagirand
Fanny Clamagirand s’impose depuis plusieurs années comme la révélation du violon français. Son engagement et son talent sont soutenus par de nombreuses fondations et structures à travers le monde. Elle reçoit aussi le soutien de Vladimir Spivakov et Anne-Sophie Mutter. Son élégance, le brillant de son jeu, ses interprétations mêlant sensibilité et autorité ont été salués de nombreuses fois par la critique.
Fanny commence le violon à l’age de 7 ans. Elle intègre en 2000, à 16 ans, la classe de Jean-Jacques Kantorow en Perfectionnement au Conservatoire de Paris et suit de nombreuses master-classes, entre autres avec Vadim Repin, Pierre Amoyal, Jean-Claude Pennetier et Shlomo Mintz.
C’est sur la scène des plus grandes salles et des plus importants festivals internationaux qu’elle construit sa carrière ainsi qu’en compagnie d’orchestres de renom
Son dernier enregistrement (deux volumes) de l’intégrale des œuvres pour violon et piano de Saint-Saëns, en duo avec Vanya Cohen, et paru tout récemment chez Naxos, a également été largement récompensé par la presse spécialisée. Fanny joue un Matteo Goffriller fait à Venise en 1700.

Vanya Cohen
Vanya Cohen débute le piano à l’âge de sept ans. À quinze ans, elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Bruno Rigutto, où elle obtient un 1er Prix de Piano, un 1er Prix de Musique de Chambre, et le Diplôme de Formation Supérieure avec Mention Très Bien, avant d’intégrer le Cycle de Perfectionnement.
Lors de masterclasses, elle se perfectionne auprès de grands pianistes tels que Leon Fleisher, Alicia de Larocha, Maria Joao Pires, Paul Badura-Skoda…
Elle a aussi joué en soliste avec de grandes formations telles que l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre Philharmonique de San Remo, l’Orchestre Régional de Cannes, l’Orchestre Philharmonique de Nice…
Ses deux enregistrements de l’intégrale de l’œuvre pour violon et piano de Camille Saint Saëns, en duo avec la violoniste Fanny Clamagirand, sont distribués depuis 2012 par le label Naxos.

Anne-Lise Polchlopek
Anne‐Lise Polchlopek intègre le CNSMD de Lyon en septembre 2016. En juin 2017, à l’Opéra Studio de Neumünster au Luxembourg, elle incarne le rôle de ‘Dorabella’ dans Cosi Fan Tutte de Mozart. En novembre 2017, elle participe à la master class de Ludovic Tézier à l’Opéra National de Lorraine sous la baguette de Rani Calderon. En mars 2018, elle est ‘Mercédès’ à la Salle du Manège à Vienne (direction Claire Levacher). En avril 2018, elle interprète le ‘Prince’ dans Cendrillon de Massenet à l’amphithéâtre de l’Opéra de Lyon. Anne‐Lise est lauréate du Deuxième prix catégorie Mélodie française au Concours International de Chant – Nuits lyriques de Marmande et lauréate de l’Académie Orsay-Royaumont (21-22)Vanya Cohen piano

Nicolas Royez
Nicolas Royez reçoit l’enseignement pianistique de Roger Muraro, Hortense Cartier-Bresson, Billy Eidi et Eric Le Sage. De Françoise Tillard, Christian Ivaldi et Emmanuel Olivier il en apprend l’accompagnement vocal.
Titulaire d’un Master de piano et d’un diplôme d’état, Nicolas est lauréat HSBC 2015 du Festival d’Aix-en-Provence.
Il est professeur de piano au CRD de Gennevilliers, directeur musical du festival de musique de chambre Musique au bois dans la Somme, chef de chant pour la compagnie Les Frivolités Parisiennes et partenaire des chanteurs Beate Mordal, Laurent Deleuil et Guillaume Paire.

Écouter / voir

Le lieu

Salle des charpentes dimanche 3 octobre 2021 à 11:30

Toutes les dates

À venir

Infos pratiques / Billetterie

En ligne :
Réserver

Par téléphone :
01 30 35 58 00

Réservations exclusivement sur Internet.
La billetterie est à votre disposition par téléphone si vous rencontrez des difficultés avec les réservations en ligne :
le mardi de 15h à 19h
le vendredi de 9h à 12h

Tous les week-ends, profitez des navettes gratuites au départ de la gare de Luzarches.

Assurant la liaison avec la gare de Luzarches (ligne H), les navettes permettent de rejoindre l’abbaye en 8 minutes, soit moins d’une heure de trajet depuis la gare du Nord.

La réservation des navettes se fait exclusivement sur internet :
réserver un allerréserver un retour

  • Vous pouvez réserver jusqu’au jour de votre venue à 9h, sous réserve de disponibilité.
  • Le nombre de places étant limité, la réservation est recommandée.
  • Le port du masque est obligatoire.

Installée en galerie Nord, une des plus belles salles voûtées de l’abbaye, la Table de Royaumont s’inscrit dans la tradition culinaire française, dans un esprit d’ouverture, de créativité et de saisonnalité.
réserver un repas le dimanche midi

La Fondation Bettencourt Schueller est le mécène principal du Pôle Voix et répertoire de la Fondation Royaumont.
En partenariat avec ProQuartet – Centre Européen de musique de chambre et IReMus (Institut de recherche en Musicologie).

Ouvert 365j/an Visite tous les jours