Partager

Cellule

Nach

Réserver
+Voir d'autres dates

Présentation

Une jeune danseuse dresse son autoportrait en s’appuyant sur le krump, une gestuelle explosive née à Los Angeles

Nach* chorégraphie, interprétation, textes et images
Emmanuel Tussore scénographie, conception lumière et vidéo
Vincent Hoppe directeur technique, conception son
Boris Munger et Jean-Alain Van construction décor

* artiste en résidence de co-production (2021)

PROGRAMME
Œuvre de Nach (2017)

Intensément expressive, la danse de Nach captive. Est-ce un hasard si cette jeune femme a un jour rencontré le krump, une gestuelle née à Los Angeles ? Comme le montrent le film Rize de David Lachapelle et la mise en scène des Indes galantes par Clément Cogitore, tout y est aussi explosif qu’elle. Après s’être longuement entraînée dans la rue, après s’être régulièrement livrée à des joutes chorégraphiques, la danseuse a pourtant pris ses distances. Buste frémissant, nuque sous tension, brusques arrêts… Tout le vocabulaire du krump lui est resté mais elle a choisi d’en compléter la grammaire en s’initiant au flamenco, au kathakali indien ou au butô japonais. Au fil des rencontres, elle a appris avec avidité, comme si elle était impatiente de vivre d’autres vies, comme si elle avait cherché à s’évader d’une cellule. Sur les murs de la sienne, justement, des faisceaux de lumière projettent d’autres corps en mouvement.

Puissamment androgyne, Nach est tous les êtres et tous les gestes à la fois. « Jour après jour, je m’invente, je découvre, j’ose, je ne fléchis pas. Je suis seule dans mon identité en suspension », déclame-t-elle, avant d’asséner : « Je suis Nach. Un monstre perdu dans les mythes et les cultures ».

Durée 45 min. – couplé avec le spectacle Système – Tarif A

Biographie de l’artiste

Nach a rencontré le krump sur le parvis de l’Opéra de Lyon en 2005. Des rituels urbains sur les toits de la Porte de Montreuil, à l’affiche d’Éloge du puissant royaume du chorégraphe contemporain Heddy Maalem, Nach dit « explorer le territoire de ses clairs-obscurs intérieurs et jouer avec l’ambiguïté de son corps androgyne, deux êtres qui conversent dans un même corps ». Du krump, danse très codifiée née à Los Angeles dans les années 2000 à la suite d’émeutes raciales, Nach présente dans Cellule une version personnelle, libérée du passé mais fidèle aux anciens du mouvement.

Écouter / voir

Le lieu

Salle des charpentes samedi 18 septembre 2021 à 15:00

Toutes les dates

À venir

Infos pratiques / Billetterie

En ligne :
Réserver

Autre représentation de Cellule :
dimanche 19 septembre, 15h30

réservation

Par téléphone :
01 30 35 58 00

Réservations exclusivement sur Internet.
La billetterie est à votre disposition par téléphone si vous rencontrez des difficultés avec les réservations en ligne :
le mardi de 15h à 19h
le vendredi de 9h à 12h

Tous les week-ends, profitez des navettes gratuites au départ de la gare de Luzarches.

Assurant la liaison avec la gare de Luzarches (ligne H), les navettes permettent de rejoindre l’abbaye en 8 minutes, soit moins d’une heure de trajet depuis la gare du Nord.

La réservation des navettes se fait exclusivement sur internet :
réserver un allerréserver un retour

 

  • Vous pouvez réserver jusqu’au jour de votre venue à 9h, sous réserve de disponibilité.
  • Le nombre de places étant limité, la réservation est recommandée.
  • Le port du masque est obligatoire.
Ouvert 365j/an Visite tous les jours