Partager

Nuit de la mélodie et du Lied

Lauréats de l’Académie Orsay-Royaumont

En coproduction avec le Musée d’Orsay

+Voir d'autres dates

Présentation

En quatre années, l’Académie Orsay-Royaumont est devenue la formation de référence pour cet art prisé de compositeurs tels que Debussy et Mahler. Venez écouter ses nouveaux talents…

Les lauréats de la 4e édition de l’Académie Orsay-Royaumont
Florence Losseau mezzo-soprano et Elenora Pertz pianiste
Anne-Lise Polchlopek mezzo-soprano et Nicolas Royez pianiste
Liviu Holender baryton et Juliette Journaux pianiste
Gregory Feldmann baryton et Nathaniel LaNasa pianiste

Alban Berg (1885-1935) Sieben frühe LiederNacht ; Traumgekrönt ; Nachtigall
Claude Debussy (1862-1918) Cinq poèmes de BaudelaireHarmonie du soir ; Les morts des amants ; Recueillement
Gustav Mahler (1860-1911) Nicht wiedersehen !, Lieder und Gesänge auf der Jugendzeit n13 ; Rheinlegendchen, Des Knaben Wunderhorn n7 ; Schildwaches Nachtlied, Des Knaben Wunderhorn n1 ; Revelge, Des Knaben Wunderhorn
Maurice Ravel (1875-1937)  2  Épigrammes de Clément Marot – D’Anne qui me jecta de la neige ; D’Anne jouant de l’espinette
Vaughan Williams (1872-1958) Five Mystical Songs – Love bade me welcome
Johannes Brahms (1833-1897) op. 32, no. 7-9 – Bitteres zu sagen denkst du ; So stehen wir, ich und meine Weide ; Wie bist du, meine KöniginFrancis Poulenc (1899-1963) : Métamorphoses
Cécile Chaminade (1857-1944) Ma première lettre
Pauline Viardot (1821-1910) Lamento (chanson du pêcheur)
Claude DebussyTrois Ballades de François Villon

La veille et l’avant-veille, ils jouent à Londres, au prestigieux Wigmore Hall. Quelques jours après leur concert à Royaumont, ils se produisent à l’Opéra de Lille. Pour les jeunes lauréats, l’Académie Orsay-Royaumont est un formidable révélateur de talents, un tremplin vers les plus belles scènes. Cette formation permet en effet à des duos de parfaire pendant un an – sous la houlette de professionnels aussi respectés que Stéphane Degout, Alain Planès, Susan Manoff ou Véronique Gens – leur connaissance de l’art du lied et de la mélodie française, deux répertoires intimistes dont l’audience s’accroît chaque année. Après Marie-Laure Garnier, sacrée « Révélation lyrique de l’année » aux Victoires de la musique classique de 2021, une nouvelle promotion – la quatrième – célèbre ce soir à l’abbaye le lancement de son disque collectif, fraîchement paru chez B-Records. Elle est, elle aussi, appelée aux plus grands rôles : Florence Losseau fait cette année ses débuts à l’Opéra de Paris, Liviu Holender à la Scala de Milan. Venez écouter ces artistes venus de France, d’Allemagne, de Suisse ou des Etats-Unis. Ils achèvent leur séjour à l’abbaye sur des airs de Claude Debussy, Johannes Brahms, Maurice Ravel ou Gustav Mahler qu’ils ont très longuement travaillé. Demain ou après-demain, riche de ce merveilleux bagage, ils finiront d’ouvrir leurs ailes et s’envoleront vers des scènes lointaines.

Durée : 1h45 (avec entracte) | Tarif B (20 € / réduit : 15 € / moins de 30 ans : 10 €)

Biographies des artistes

Gregory Feldmann, baryton

Le baryton américain Gregory Feldmann inscrit ses choix de répertoire dans une perspective historique. Son dernier projet de mélodies, « American Icons », met en regard les monuments et les marqueurs de l’Histoire avec les expériences vécues des personnes restées dans l’ombre. Le duo qu’il forme avec le pianiste Nathaniel LaNasa est sélectionné à l’Académie Orsay Royaumont, et remporte le premier prix du concours Gerda Lissner Song/Lied 2021. Gregory Feldmann est diplômé de la Juilliard School, il rejoint l’International Opera Studio avec l’Opernhaus Zürich en septembre 2022.

Nathaniel LaNasa, pianiste

À l’intersection de la parole, du corps et du mouvement, le pianiste Nathaniel LaNasa chérit les collaborations avec des chanteurs, des danseurs et des ensembles. Salué pour son « lyrisme tempétueux » (New York Times) ainsi que pour « sa prestance et son élégance » (Feast of Music), il a présenté, aux côtés de Gregory Feldmann, un récital à guichets fermés au Carnegie Hall en 2020. Début 2022, il prend part à la création de « Intimate Apparel », opéra pour deux pianos de Ricky Ian Gordon, donné plus de cinquante fois au Lincoln Center Theatre.

Anne-Lise Polchlopek, mezzo-soprano

Violoniste de formation, diplômée en lettres, langues et architecture, Anne-Lise Polchlopek étudie le chant auprès de Mireille Delunsch au CNSM de Lyon, au sein de l’Atelier Lyrique Opéra Fuoco et du Studio de l’Opéra de Lyon, elle se perfectionne auprès de José van Dam et de Sophie Koch. Boursière du Mécénat Musical Société Générale (2020/21), elle participe au centenaire Saint-Saëns à la Fondation Royaumont. En tant que lauréate de l’Académie Orsay-Royaumont  avec le pianiste Nicolas Royez, Anne-Lise Polchlopek se produira aux dimanches à Royaumont et enregistrera pour B-Records.

Nicolas Royez, pianiste

Le parcours musical de Nicolas Royez est marqué par les rencontres avec Alain Planès, Christian Ivaldi, Emmanuel Olivier, Roger Muraro et Eric Le Sage. En 2010, il créé le festival de musique de chambre Musique au bois à Amiens, et participe à la fondation des Frivolités Parisiennes. Nicolas Royez se joint au festivités autour du siècle de Saint-Saëns à Royaumont ; il est nommé lauréat de l’Académie Orsay-Royaumont en duo avec Anne-Lise Polchlopek. En 2022, il crée deux nouvelles pièces : « Pluie, larmes de la terre » de Camille Pépin, et « Un amour », cycle de Benoît Menut avec Léa César.

Liviu Holender, baryton

Le baryton Liviu Holender, membre de la troupe de l’Oper Frankfurt, y a chanté Leone (Tamerlano), Moralès/Dancaïro (Carmen) et le Comte Almaviva (Le nozze di Figaro). Il fait en 2022 ses débuts au Teatro alla Scala de Milan dans le rôle de Silvano (Un ballo in maschera). Il se produit régulièrement en récital, notamment lors des Schubertiades de Hohenems. A Royaumont, il a suivi la masterclass Mahler avec Thomas Hampson et participé au concert « Mahler en héritage » dans le cadre du Festival de Royaumont. Il est lauréat de l’Académie Orsay-Royaumont, en duo avec la pianiste Juliette Journaux.

Juliette Journaux, pianiste

Diplômée du CNSM de Paris en masters de piano, accompagnement vocal et direction de chant, Juliette Journaux est invitée régulièrement comme soliste et chambriste à la Philharmonie de Paris, l’Opera Comique, le Hoshimata Hall de Tokyo ou encore la Laeizhalle de Hambourg. Elle est également sollicitée comme cheffe de chant à l’Opera Comique, l’Opera de Lille et le festival d’Aix-en-Provence. Lauréate de l’académie Orsay-Royaumont en duo avec le baryton Liviu Holender, ils s’engagent ensemble dans une tournée européenne et l’enregistrement d’un album de mélodies chez le label B Records.

Florence Losseau, mezzo-soprano

Florence Losseau se forme au Conservatoire supérieur de Munich et rejoint l’Opera Studio du Théâtre d’État de Linz. Elle reçoit le „Österreichischer Musiktheaterpreis 2020“ prix jeune espoir féminin pour le rôle d’Annio au Landestheater Linz. Actuellement à l’Opéra d’Erfurt, elle chante Cherubino, La Muse/Niklausse, Orlovsky ou Fenena. En 2020, elle fait ses débuts en France dans L’Heure espagnole à l’Opéra de Lyon et à l’Opéra de Toulon, puis en 2022 dans Elektra à l’Opéra Bastille. Florence Losseau est lauréate de l’Académie Royaumont-Orsay en duo avec la pianiste Elenora Pertz.

Elenora Pertz, pianiste

Elenora Pertz a étudié à Nashville (E-U), Vienne et Berlin, et enregistre pour les labels  Hännsler Classics et B Records. Elle est la directrice artistique de l’atelier « Lied the Way », destiné à soutenir les femmes pianistes de mélodies. Elle se produit régulièrement dans les trois maisons d’opéra de Berlin, et a assisté Sir Simon Rattle dans L’Affaire Makropoulos de Janáček au Berliner Staatsoper. Elenora Pertz est lauréate de l’Académie Royaumont-Orsay aux côtés de Florence Losseau. Elle a participé au centenaire Saint-Saëns à Royaumont, ainsi qu’à l’atelier Iphigénie en Tauride de Gluck.

Écouter / voir

Toutes les dates

À venir

Aucune date à venir.

Passées

  • Réfectoire des convers

Infos pratiques / Billetterie

Par téléphone :
01 30 35 58 00

Tous les samedis du Festival, profitez des navettes gratuites au départ de la gare de Luzarches ou de celle de Chantilly, et du retour directement à Paris 17e arrondissement

Assurant la liaison avec la gare de Chantilly, les navettes permettent de rejoindre l'abbaye en 8 minutes, soit moins d'une heure de trajet depuis la gare du Nord.

La réservation des navettes se fait exclusivement sur internet :
réserver un aller - réserver un retour à Paris

  • Vous pouvez réserver jusqu'au jour de votre venue à 9h, sous réserve de disponibilité.
  • Le nombre de places étant limité, la réservation est recommandée.
  • Le port du masque est obligatoire.

Installée en galerie Nord, une des plus belles salles voûtées de l’abbaye, la Table de Royaumont s’inscrit dans la tradition culinaire française, dans un esprit d’ouverture, de créativité et de saisonnalité.
réserver un repas
le samedi soir - le dimanche midi

Certains week-ends, profitez d'une nuit paisible dans votre chambre avec vue sur le cloître ou le parc : découvrir au matin l’abbaye dans son écrin de verdure vous laissera un souvenir impérissable.

réserver une chambre

L’Académie Orsay-Royaumont est soutenue par la Fondation Bettencourt Schueller et les Amis de Royaumont.
La Fondation Bettencourt Schueller est le mécène principal du Pôle Voix et répertoire de la Fondation Royaumont.
Les Amis de Royaumont s’associent collectivement, depuis 49 ans, au projet de la Fondation. En 2022, l’Association poursuit son aide historique aux jeunes talents par l’attribution de bourses et soutient l’animation culturelle du monument.

Ouvert 365j/an Visite tous les jours