Festival, Musique

Publié le 26/06/2017

Festival de Royaumont 2017 : c'est un peu l'Amérique

Festival de Royaumont 2017 : c'est un peu l'Amérique

L’abbaye de Royaumont a une longue tradition d’accueil de musiciens et d’écrivains américains. La cantatrice Barbara Hendricks y a étudié avant de se produire sur les plus grandes scènes mondiales. Une rencontre littéraire autour des poètes objectivistes américains (Charles Reznikoff, George Oppen, Carl Rakosi, Louis Zukofsky...) y a eu lieu à la fin des années 1980. De jeunes compositeurs venus des meilleurs universités des Etats-Unis ont participé à sa Session de composition...
L’édition 2017 du Festival de Royaumont sera l’occasion de poursuivre ces échanges franco-américains, entre mise en lumière de jeunes talents encore méconnus en France et hommage rendu à quelques compositeurs comptant parmi les plus importants du XXe siècle.

Interstices (Amir ElSaffar, ensemble Ictus) – samedi 2 septembre 2017 (17h30)

Amir ElSaffar (né en 1977, en résidence à la Fondation Royaumont de 2017 à 2019), compositeur, trompettiste et joueur de santur, présentera, avec l’ensemble Ictus, une création originale intitulée Interstices, qui opère une rencontre entre musiques savantes orientales et musiques contemporaines européennes par le biais de l’exploration conjointe des maqâms irakiens, de la polyphonie et de la microtonalité.

Song of Silver Geese (Jen Shyu) – dimanche 3 septembre 2017 (15h00)

Théâtre, danse et musiques indonésienne, javanaise, taïwanaise, est-timoraise, chinoise, coréenne et américaine se croisent dans Song of Silver Geese, création de Jen Shyu (jazz woman née en 1978, compositrice, chanteuse, muti-instrumentiste et ancienne complice de Steve Coleman), qui se produira sur la scène de Royaumont aux côtés de Mat Maneri (alto) et Satoshi Takeishi (batterie, percussions).

Quatuors en Fusion (Quatuor tana) – samedi 9 septembre 2017 (20h45)

Dans le cadre du concert intitulé Quatuors en fusion, le Quatuor Tana interprétera plusieurs pièces pour quatuor à cordes, dont le quatuor n°3 Lift – tilt – filter – split du jeune compositeur new-yorkais Alex Mincek (né en 1975), ancien étudiant de l’Académie de composition Voix Nouvelles à l’abbaye de Royaumont, au sein de laquelle il exerce désormais en tant que compositeur-formateur.

Rothko Chapel (Les Métaboles, ensemble multilatérale) – dimanche 10 septembre 2017 (17h30)

Au cours de ce concert, les ensembles Les Métaboles et Multilatérale, dirigés par Léo Warynski, interpréteront quatre pièces issues du répertoire américain contemporain : Rothko Chapel (pour chœur, célesta, percussions et alto solo) de Morton Feldman, hommage rendu par le compositeur à son ami peintre disparu ; Whispers (hommage à William Byrd) et Three New Motets in memoriam Thomas Tallis de Steven Stucky, relectures contemporaines de l’œuvre de deux compositeurs emblématiques de la musique élisabéthaine ; ainsi que Know what is above you de Steve Reich, œuvre courte pour voix et percussions.

Organ Patterns (Louis-Noël Bestion de Camboulas) – dimanche 8 octobre (17h30)

Aux côtés de Fanny Vicens (accordéon), Naomi Sato (orgue à bouche japonais shô) et Roman Bestion (synthétiseurs et claviers assistés par ordinateur), l’organiste en résidence Louis-Noël Bestion de Camboulas proposera une expérimentation sonore mêlant improvisations et pièces composées par Steve Reich (vous pourrez ainsi entendre Phase Patterns, Piano Phase et Four Organs, qui ont donné leur nom au projet), Toshio Hosokawa (Cloudscapes) et György Ligeti (Etude « Harmonie »).

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias