Festival, Patrimoine

Publié le 18/07/2020

[Festival 2020] Royaumont célèbre les 100 ans de Boris Vian

[Festival 2020] Royaumont célèbre les 100 ans de Boris Vian

S’il vivait encore, Boris Vian fêterait cette année ses 100 ans. Mais celui qui était à la fois romancier, poète, trompettiste, critique musical, scénariste, traducteur et peintre n’a pas choisi une vie de centenaire. Constamment surmené, fréquemment en banqueroute, il s’est écroulé dans une salle de cinéma avant ses 40 ans, juste après avoir vu son nom au générique de J'irai cracher sur vos tombes et s’être écrié « Ah, non… ».

Nombreux sont les artistes et les érudits qui prolongent son travail. Parmi eux, le libraire François Roulmann, familier de longue date de la la Bibliothèque musicale François-Lang, s’avère être un biographe d’une précision imbattable et un formidable collectionneur de tout ce qui, de près ou de loin, se rattache à celui qu’il nomme « Bison Ravi ».

François Roulmann prêtera à la Bibliothèque musicale François Lang certaines quelques-unes des plus belles pièces de la collection qu'il gère avec sa compagne, Christelle Gonzalo, à l’occasion d’une exposition centrée sur L’écume des jours. Ce roman, paru juste après la guerre, est en effet le premier qu’ait signé Boris Vian et l’un de ses plus célèbres. De nombreux  collégiens et lycéens de la Communauté d'agglomération Roissy Pays de France se pencheront sur ce livre et bénéficieront, à partir de l'exposition, d'un parcours en temps scolaire complet.

La fantaisie acide du roman, sa folle vitalité ont en effet séduit le cinéaste Charles Belmont, qui l’a adapté dans une version d’une grande légèreté, portée par des acteurs alors très jeunes : Jacques Perrin, Annie Buron, Sami Frey, Bernard Fresson, Marie-France Pisier… Sorti en 1968, peu avant les révoltes de mai, le film n’a pas été assez vu et était devenu avec le temps quasiment introuvable. En partenariat avec la Communauté d'agglomération Roissy Pays de France, Royaumont organise une projection le premier octobre à Fosses, en présence de François Roulmann et de Marielle Issartelle, compagne et collaboratrice du réalisateur.

Arnaud Marzorati se définit lui aussi comme un héritier de Vian. En cette année de centenaire, le baryton et ancien résident de Royaumont lui consacre un tour de chant, Le code de la route. Il entraîne dans cette virée au pays de la bizarrerie, émaillée de détours chez Alfred Jarry, Jules Laforgue ou Charles Cros, sa troupe, Les Lunaisiens, composée de la soprano Agathe Peyrat, du trompettiste Fabien Norbert, de l’accordéoniste Pierre Cussac et du contrebassiste Raphaël Schwab.

En musique, au cinéma ou sur papier rare… Du 19 septembre au 4 octobre, Royaumont cherche à saisir l’essence d’un esprit libre.

 

L'AGENDA EN DETAILS :

Du samedi 19 septembre au dimanche 11 octobre, le week-end, de 10h à 18h - Boris Vian et l’Ecume des Jours : du roman au film - Exposition conçue par François Roulmann

Jeudi 1er octobre, 20h - Hors les murs (Cinéma de l'Ysieux, Fosses) - L’Ecume des jours -Projection-débat autour du film de Charles Belmont (1968)

Séances scolaires hors les murs au Cinéma de l'Ysieux, Fosses prochainement programmées

Vendredi 2 octobre à 10h, 11h15 et 14h - Séances scolaires - Le Code de la Route - Arnaud Marzorati, Les Lunaisiens

Samedi 3 octobre, 17h et 20h30 - Le Code de la Route - Arnaud Marzorati, Les Lunaisiens

Programme, édito et informations pratiques

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias