Festival, Musique, Voix Nouvelles

Publié le 03/09/2017

La musique contemporaine au cœur du Festival 2017

La musique contemporaine au cœur du Festival 2017

Pianistes romantiques, ensembles de musique baroque, chanteurs lyriques, musiciens de jazz… Le Festival de Royaumont arbore 1001 visages. Parmi eux, les figures singulières de la musique contemporaine occupent une place centrale.

 

Un week-end "éclatant"

Lors du Festival 2017, deux journées seront dédiées aux compositeurs contemporains, véritables expérimentateurs. Le week-end « Eclats » des 9 et 10 septembre dévoilera six programmes ambitieux, portés par de jeunes musiciens audacieux.

Des solistes et ensembles à la renommée internationale – Ensemble Multilatérale, la soprano Juliet Fraser, Les Métaboles, Quatuor Tana… – côtoieront de jeunes artistes prometteurs, tels la pianiste et « ambassadrice de la musique d’aujourd’hui » Claudia Chan*, ainsi que les lauréats de l’Académie Voix Nouvelles.

Le point commun de ces artistes d’aujourd’hui : leur jeunesse et leur énergie, qui les orientent vers la création la plus récente, sans oublier de questionner Schumann et Bartók.

 

Des incursions contemporaines

Au-delà du week-end « Eclats », la musique contemporaine « constellera » les programmes d’autres concerts du Festival 2017.


Dès le 2 septembre, l’ensemble Ictus accompagnera le trompettiste Amir ElSaffar* dans l’exploration des interstices et, notamment, de celui qui sépare (autant qu’il réunit) musique contemporaine européenne et musique savante orientale.

Par ailleurs, des artistes habituellement tournés vers des compositeurs classiques oseront des incursions dans le répertoire contemporain… C’est le cas des jeunes musiciens de l’ensemble vocal Cosmos qui intègreront dans leur programme « Nuit et Mystère » des pièces de John Tavener (1944-2013) et Eric Whitacre (né en 1970)… Un concert aux allures de pèlerinage, hors du temps.

Dans le cadre du projet « Organ Patterns », fusion de quatre « orgues », Louis-Noël Bestion de Camboulas se frottera quant à lui à trois compositeurs contemporains : le Hongrois György Ligeti (1923-2006), l’Américain et « maître » de la musique minimaliste Steve Reich (né en 1936) et le Japonais Toshio Hosokawa (né en 1955). 

  

Cette année encore, le Festival de Royaumont fait la part belle à la création contemporaine et célèbre l’audace et la créativité d’une jeunesse à l’avant-garde de la musique.

*Artistes en résidence à Royaumont

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias