Festival, Musique

Publié le 11/05/2015

Théâtre musical : une journée consacrée à Pascal Quignard

Théâtre musical : une journée consacrée à Pascal Quignard

Ce n’est pas un hasard si Pascal Quignard a connu le succès avec Tous les matins du monde. Son émouvant portrait de monsieur de Sainte-Colombe, génial violiste veuf qu’a incarné à l’écran Jean-Pierre Marielle, tandis que Guillaume et Gérard Depardieu se relayaient dans les habits de Marin Marais, était nourri d’une évidente et très communicative passion pour la musique.

Pourtant, Pascal Quignard n’est pas dupe. Il sait que le pouvoir de la musique peut être dévoyé. Dans un essai fiévreux de 1996, La haine de la musique, il fouille le son pour le relier aux origines de l’homme et du monde et explore ses usages plus récents. Il approfondit cette réflexion dans Boutès, un texte de 2008.

Le 20 juin, Royaumont consacre une journée à la pensée de Pascal Quignard, avec une rencontre et deux spectacles …

 

La haine de la musique

Le texte de Pascal Quignard a servi de prétexte à une création irrévérencieuse, portée par le slameur Capitaine Slam et le comédien et auteur Eric Da Silva.

Boutès, celui qui saute

La saxophoniste Maguelone Vidal renouvelle sa relecture du destin de Boutès, le compagnon d’Ulysse qui céda à l’appel des sirènes.

 

Le même week-end à Royaumont

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias