Danse de 4, Danse de 20

Hervé Robbe

2019

Festival, Danse
A Royaumont
sam 14 sept
2019
17:30
Danse de 4, Danse de 20

RUINES DE L'ABBATIALE

Un concert de l'édition 2019 du Festival de Royaumont
Dans le cadre du week-end Des élans poétiques à l'épreuve du réel

Formule week-end - Navettes - Restauration :  voir onglet infos pratiques / billetterie


Hervé Robbe conception et chorégraphie

Œuvres musicales originales de Jérôme Combier SQUARE 1 & 2, LINE, Solo-Line 1,2,3 et 4 pour Danse de 4, SQUARE 3 pour Danse de 20
Œuvres musicales du compositeur américain Charles Ives (1874/1954) Remembrance, The Unanswered Question, Evening, Central Park in the dark, Three places in New England, Housatonic at Stockbridge, Mists

Interprétation Danse de 4
Alice Lada, Vera Gorbatcheva, Alexis Jestin, José Meireles

Interprétation Danse de 20 : la promotion 2018/2021 des étudiants de l’École supérieure du CNDC – Angers
Justine Agator, Emilie Baba, Pauline Balayila, Pauline Banc, Aïda Ben Hassine, Joséphine Boivineau, Elliot Chassin, Elie Fico, Valerija Gneuseva, Nina Godderis, Aurélien Labenne, Evan Loison, Mathilde Maire, Elisa Manke, Nicolas Maurin, Lucian Mercier, Maëlle Provost, Victor Thiefin-Ricordel, Nina Tourte, Elie Tremblay, Jon Vernier-Bareigts

François Maillot lumière
Jean-François Domingues son
Hervé Robbe costumes
André Feydy enregistrement trompette
Clémence Huckel, Colin Pitrat (Les Indépendances) administration, production, diffusion

Biographies des artistes


Danse de 4 / Danse de 20
In Extenso, Danses en nouvelles… - Opus 1 & 2

In Extenso, Danses en Nouvelles, un nouveau cycle, une série d’épisodes chorégraphiques.
Des nouvelles de danse, comme une suite de missives condensées. Des lettres en forme de gestes projetés, pas des « news letters », mais de vrais rendez-vous où des messagers danseurs vous content encore leurs nécessités et le risque d’être là. De la danse. C’est à la fois simple et compliqué, n’oublions pas que là où la légèreté apparaît, la gravité ne manque pas. Certes l’heure est grave, suffisamment pour ne pas céder au cynisme, à l’injonction de justifier nos danses et entretenir des malentendus sur leurs fonctionnalités et possibles usages. Notre sujet reste d’imaginer d’inventer des danses. Notre combat est de faire qu’elles apparaissent.
Le tout sur des musiques au lyrisme (contrarié) du compositeur Charles Ives qui travailla toute sa vie comme courtier d’assurance, entremêlées des Squares and Lines électroacoustiques créés pour l’occasion par le compositeur Jérôme Combier.

Danse de 4 : un quatuor chorégraphique, un Quad en écho à la pièce de Beckett, un Square, 4.3.2.1.4… Un carré qui ne ménage pas la quadrature du cercle. Dress-code : kilt et parka noir, pas un uniforme mais peut-être l’affirmation des signes d’appartenance à une tribu. Une communauté qui porte déjà en elle la dissonance des temps, et un besoin impérieux de mettre en péril le socle et les règles qui la constituent. Une errance ritualisée qui travaille l’impact de la rencontre sous des allures guerrières et parfois grimaçantes. Une friction de la matière gestuelle Robbiène avec quelques gestes librement réappropriés du KRUMP, danse ultra expressive issue des quartiers défavorisés de Los Angeles.

Danse de 20 : une amplification toute en distorsion de Danse de 4, passée au prisme d’un miroir déformant, une adaptation elliptique et circulaire, pour passer de l’errance à la migration. Le royaume carré a arrondi ses angles et perdu ses frontières. Entre flux cinétique et constructions précaires, une communauté de fortune cherche encore ses appuis solidaires.

Durée : 1h. Tarif B.

Production Travelling&Co.
Coproduction CNDC – Angers.
Avec le soutien du Fonds SACD Musique de Scène.
La Compagnie Travelling & Co est soutenue par le Ministère de la Culture.
Hervé Robbe est artiste associé au CNDC d’Angers pour les années 2017 à 2019.


Programme de salle


In Extenso : Danse de 4 - teaser - Hervé Robbe / Travelling & CO

 

Hervé Robbe chorégraphe (1961, France)
* 2013 : pièce chorégraphique Un terrain encore vague ; fiction cinématographique Une maison sur la colline. 2014 : Jubilé de Royaumont, création La Tentation d’un Ermitage. 2016 : Grand Remix de la Messe pour le temps présent
Après des études d’architecture, Hervé Robbe se destine à la danse. Formé à Mudra, l’école de Maurice Béjart à Bruxelles, il débute sa carrière d’interprète en dansant le répertoire néo-classique, puis collabore avec différents chorégraphes contemporains. Dès 1987, il fonde sa compagnie : le Marietta secret. En 1999, il est nommé directeur artistique du Centre Chorégraphique National du Havre Haute-Normandie qu’il quitte en 2012. Il continue son aventure au sein de sa nouvelle structure de production, TRAVELLING & CO, et est nommé en 2013 à la direction artistique du Programme Recherche et Composition Chorégraphiques à la Fondation Royaumont où il encadre deux cycles de formation/laboratoire pour chorégraphes : Prototype et Dialogues. Il est également artiste associé au CNDC d’Angers, depuis 2017.

Jérôme Combier compositeur (1971, France)
* 1998 : stagiaire de la 9e Session de composition Voix Nouvelles ; résidence à l'Akiyoshidaï Art Village (Japon). De 2006 à 2008 : nombreuses œuvres jouées lors des concerts Voix Nouvelles. 2006 : interprète avec l'Ensemble Cairn : Grand atelier vidéaste-compositeur ; concerts Lire, Cuire, Construire ; spectacle Vies silencieuses. 2007 : avec l'ensemble Cairn interprète des concerts de la 18e session de composition voix Nouvelles. 2008 : professeur de la 19e Session de composition Voix Nouvelles ; spectacle Leçons de lumière
Etudie tout d'abord la composition, l'écriture, l'analyse, l'orchestration auprès d'Hacène Larbi, puis au CNSMD de Paris dans la classe d'Emmanuel Nunes et de Michaël Levinas. En 1997, il fonde l'ensemble Cairn dont il est aujourd'hui le directeur artistique. En 1998, il participe à la session de composition de la Fondation Royaumont. En 2001-2002, il effectue le cursus de composition et d'informatique musical à l'Ircam. De 2004 à 2005 Jérôme Combier est pensionnaire à la Villa Médicis. Il est invité par de nombreux festivals et écrit pour l'ensemble Recherche et l'ensemble Intercontemporain. Il collabore avec des artistes comme Pierre Nouvel et Bertrand Couderc. Il est enseignant en création sonore et musicale à l’Ecole Nationale Supérieure de Paris-Cergy.

Charles Ives compositeur américain (1874-1954)
Après avoir appris la composition à l'université Yale, il abandonne le métier de compositeur au début du XXe siècle pour se lancer dans les assurances et fonder une compagnie qui devient prospère. Il continue cependant à composer de la musique sans la faire publier ni jouer. À partir des années 1920 des problèmes de santé l'obligent à arrêter ses activités professionnelles et artistiques. À la même époque, il est découvert par l'avant-garde musicale de New York qui commence à faire jouer sa musique. La création dans les années 1930 de la Concord Sonata, et en 1947 de sa troisième symphonie qui obtient le prix Pulitzer de musique, révèlent Ives à la critique et au public américain. Certaines œuvres d'envergure comme sa quatrième symphonie ne sont pourtant jouées que bien après sa mort. La musique de Charles Ives est originale, à la fois par l'utilisation de techniques musicales avant-gardistes et par les emprunts à la musique populaire.

* collaborations antérieures avec Royaumont


Dans le cadre du week-end Des élans poétiques à l'épreuve du réel
Avec tambours et trompettes chevillés à l’exaltation des corps, un week-end de danse et de musique pour ce Festival 2019, qui ne bégaie pas face à ses tropismes. De la danse donc, à Royaumont, avec le chic qu’ont les chorégraphes de dialoguer en liberté avec toutes les musiques. De la musique, avec l’esprit d’audace qu’ont certains musiciens à bouleverser la forme du concert.


Pass journée danse - Samedi 14 septembre
Ce Pass inclut 3 spectacles au tarif préférentiel de 34 € (au lieu de 52 €)GA GA GAWork in progress et Danse de 4 / Danse de 20.
Il vous donne également accès au monument, aux trois jardins remarquables, aux rencontres, expositions, projection (selon le programme du jour), aux visites guidées et au parcours de visite numérique…

Accéder à ce pass journée


Royaumont vous recommande aussi

Ruines de l'abbatiale

Dans ce grand espace aujourd'hui vide s'élevait jusqu'en 1792 le bâtiment le plus important du monastère : avec une nef d'une longueur de 106 m et d'une hauteur d'environ 28 m, l'église avait à peu près les dimensions de la cathédrale de Soissons.

On peut encore se faire une idée de son plan : en direction du parc, les fondations d'un chœur à sept chapelles rayonnantes sont visibles ; au sud, le mur mitoyen du cloître est intact. Des fragments de colonnes et des chapiteaux suggèrent la largeur de la nef et des bas-côtés. La tourelle du transept nord — restée debout — témoigne de la qualité de l'appareil et du dessin architectural de l'ensemble. Elle permet aussi de reconstituer l'élévation intérieure du transept avec ses ouvertures.

Face à la tourelle, sur le mur du bras sud du transept, un fragment de draperie de stuc rouge marque l'ancien emplacement du tombeau du Prince Henri de Lorraine (aujourd’hui dans le réfectoire). Pour pénétrer dans le cloître, on emprunte le passage qu'utilisaient les moines (la porte rouge).

Découvrez aujourd'hui la reconstitution numérique en trois dimensions de l'église dans son état médiéval.

en savoir plus

 

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias