O Solitude

Le Consort, Paul-Antoine Bénos

Festival, Musique
A Royaumont
sam 31 oct
2020
17:00
O Solitude

Chers spectateurs,

Suite aux dernières annonces officielles, nous sommes contraints de modifier la programmation de certains spectacles.

Le concert de 20h30 est décalé à 17h.

Si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas décaler votre venue, vous pouvez renoncer au remboursement de votre place, transformant votre achat en don de 10 € en faveur de la Fondation Royaumont.

Vous avez bien sûr la possibilité d' être remboursé.

Merci de nous faire part de votre choix en remplissant ce formulaire avant le 23 octobre

Concert O solitude

 

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ces désagréments.



Les mémorables mélodies de Purcell, le sens des contrastes du Consort et la voix charnelle du contre-ténor clôturent le Festival.

REFECTOIRE DES MOINES

Un concert de l'édition 2020 du Festival de Royaumont


Paul-Antoine Bénos-Djian, contre-ténor
Le Consort :
Théotime Langlois de Swarte et Sophie de Bardonnèche, violons
Louise Pierrard, viole de gambe
Justin Taylor, clavecin

BIOGRAPHIE DES ARTISTES

  Paul-Antoine Benos-Djian - lire sa biographie

Paul-Antoine Bénos-Djian donne ses premières représentations scéniques à l'âge de 10 ans. Il poursuit sa formation vocale au sein de la maîtrise des Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles, puis il est admis à l'unanimité au Conservatoire National Supérieur de Paris. Tout au long de sa formation musicale, il est amené à travailler auprès de nombreux artistes d'horizons divers (C. Rousset, H. Niquet, M. Piquemal, F Malgoire, J-P Drouet) et à se produire dans des lieux tels le Theater an der Wien, l'Opéra Royal et la Chapelle Royale de Versailles, l'Arsenal de Metz, l'Opéra d'Avignon, l'Opéra de Montpellier, l'Opéra de Massy, la fondation Louis Vuitton, les Universités de Lafayette et Bâton Rouge (USA).
Dans le cadre de ses études au Conservatoire de Paris, il se produit en tant que soliste sous la direction de Raphaël Pichon, Emmanuelle Haïm, Benoit Haller, Christophe Coin, Philippe Pierlot. Il y aborde le répertoire lyrique en incarnant le rôle d'Athamas dans Semele de Haendel. Il collabore également avec des ensembles tels Les Cris de Paris, Les Lunaisiens, Les Musiciens du Paradis, La Tempesta, Les Cyclopes. Sensible à la diversité des répertoires, il rejoint les académies de musique ancienne de Sablé-sur-Sarthe et Royaumont respectivement ; il défend enfin le répertoire contemporain en créant la pièce Visage de Philippe Raynaud, et enfin une création pour trio de voix d'homme d'Isabelle Fraisse dans le cadre de l'émission "Alla Breve" diffusée sur Radio-France.
Plus récemment, il chante Ottone dans Agrippina de Haendel avec Christophe Rousset et les Talens Lyriques, Unulfo dans Rodelinda au Théâtre des Champs-Élysées avec Emmanuelle Haïm et Le Concert d'Astrée, Nireno dans Giulio Cesare pour Opera North en Angleterre et la Passion selon St Jean avec La Chapelle Rhénane.

  Le Consort - lire la biographie de l'ensemble

Le Consort réunit quatre jeunes musiciens historiquement informés, qui partagent une sensibilité et un enthousiasme communs. La musique instrumentale du XVIIIe siècle est au cœur de leur répertoire : aussi bien la sonate en trio à deux dessus que la musique classique avec pianoforte.
Ils ont enregistré un troisième disque : 7 Particules (B records, novembre 2018), qui présente des œuvres de Vivaldi, Händel et Telemann, ainsi qu’une création du compositeur David Chalmin.

L'ensemble est en résidence à la Fondation Royaumont (2020-2022).


PROGRAMME

Henry Purcell O solitude, my sweetest choice - Strike the viol - Suite pour clavecin en ré mineur - Here the deities approve
John Blow An ode of the Death of Mr Henry Purcell
Henry Purcell Music for a while
John Eccles The Mad Lover


PROGRAMME DE SALLE


O Solitude

« Ô Solitude (...) / Que ces lieux consacrés à la nuit / Éloignés du monde et du bruit / Plaisent à mon inquiétude ! »... Les vers de O solitude, ce sommet de la musique baroque anglaise, sont en fait d’un Français, l’aventureux Marc-Antoine Girard de Saint-Amant, adroitement traduit par la poétesse Katherine Philips, mais ils correspondent bien au génie de celui qui les a mis en musique, l’incontournable Henry Purcell. L’auteur de Didon et Enée avait en effet un talent inouï pour tout transformer en mélodie mémorable. S’il n’a pas connu la solitude lui-même, alors qu’il surplombait la scène musicale londonienne de l’époque de Marie II, éclipsant tous ses contemporains, c’est qu’il était un homme de troupe, familier des théâtres, où il enchaînait les productions.
Pour relire ses plus belles pages et parcourir celles de John Blow, dont Purcell a été l’élève, et de John Eccles, l’un des confrères qu’il croisait dans les coulisses, l’ensemble Le Consort fait à nouveau appel à une voix prometteuse, celle de Paul-Antoine Bénos, lauréat de Royaumont révélé en 2018 grâce à sa prestation dans le rôle-titre de Rinaldo de Haendel, sous la direction de Bertrand Cuiller.
Clôturer le Festival par les savoureuses intuitions de Purcell, le remarquable sens des contrastes des quatre jeunes musiciens et la voix charnelle et profonde du contre-ténor a du sens : il n’est que justice que cette édition, qui a été préparée dans la solitude d’un confinement sanitaire, s’achève par une célébration collective de la beauté !

Durée : 1h15.

 



Présentation du concert par Le Consort


Dans le cadre de la journée

La table de Royaumont [dîner]

La table de Royaumont

A Royaumont

sam 19 déc
2020
19:00
Un week-end à l'abbaye

Un week-end à l'abbaye

A Royaumont

sam 19 déc
2020
16:00

Royaumont vous recommande aussi



Action financée par la Région Ile-de-France dans le cadre du Fonds régional pour les talents émergents (FoRTE)
Concert offert par le Comité Henry Goüin, club d’entreprises mécène de la Fondation Royaumont.
Le Consort est en résidence à la Fondation Royaumont (2020-2022), à la Fondation Singer-Polignac et à la Banque de France.
Le Consort est soutenu par le Mécénat Musical Société Générale.
La résidence de l’ensemble Le Consort à Royaumont est soutenue par le Comité Henry Goüin. Le Comité Henry Goüin apporte depuis 28 ans un mécénat collectif à la Fondation Royaumont. En 2020, il poursuit son engagement historique en faveur des ateliers d’éveil à la culture pour les enfants, accompagne le développement des activités de la Bibliothèque musicale François-Lang, soutient la résidence de l'ensemble le Consort et participe à la diffusion des projets artistiques de Royaumont sur le territoire.

Réfectoire des moines

Ce réfectoire à deux nefs est l’un des rares exemples de ce type encore visibles en France.

Le réfectoire communique avec les cuisines par un guichet où les moines venaient chercher les plats qui y étaient préparés. Depuis la chaire sur le mur Ouest, un moine lisait durant les repas des textes saints aux autres moines : de ce fait, cette salle est également un lieu de méditation et d'édification, qui justifie une architecture de grande qualité.

Sous la conduite de Pierre-André Lablaude, le réfectoire et les cuisines des moines ont été totalement restaurés : 10 000 carreaux à motifs et 30 000 carreaux unis, fabriqués selon les méthodes du XIIIe siècle, recouvrent le sol ; les vitraux et la chaire du lecteur, les voûtes et les murs, les façades et le pignon Sud ont été restaurés, toute la couverture a été révisée ; dans le réfectoire, l’orgue Cavaillé-Coll a été entièrement restauré et un buffet a été créé.  

en savoir plus

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias