Festival, Musique

Publié le 26/07/2019

Les 5 et 6 octobre, un week-end avec César Franck

Les 5 et 6 octobre, un week-end avec César Franck

Sans qu’il n’y ait d’anniversaire particulier à célébrer, César Franck se glisse dans 3 des 4 concerts du week-end de clôture du Festival de Royaumont 2019. Son Quintette sera en effet interprété par le Quatuor Van Kuijk, accompagné du pianiste Alphonse Cemin, le samedi 5 à 17h30 ; plusieurs de ses pièces vocales seront chantées par 180 choristes le dimanche 6 à 15h ; pour finir, ses Trois chorals seront joués sur l’orgue Cavaillé-Coll le dimanche 6 à 17h.

Thomas Lacôte, qui donnera ce dernier concert, est un grand connaisseur de l’œuvre de Franck. Il note d’ailleurs que les deux œuvres principales jouées ce week-end marquent le début et la fin d’un cycle : « Le Quintette signe le début de la grande période de Franck. C’est sa première œuvre majeure. Elle représente une étape, l’amorce d’une recherche, d’une quête de formes au caractère très fort, très passionné, qui sont encore, pour les auditeurs d’aujourd’hui, des expériences très intenses. Les trois chorals, au contraire, constituent sa dernière œuvre, écrite juste avant sa mort. En fait, Franck avait d’autres projets. Pendant cet été 1890, ce dernier été de composition, il voulait écrire une sonate pour violoncelle et piano, qu’il n’a jamais eu le temps de coucher sur papier. Il n’a eu le temps d’écrire que Les trois chorals. Pour nous, c’est un testament ; lui aurait voulu aller plus loin. Mais c’est une œuvre qui synthétise non seulement sa propre musique mais bien des aspects de la musique du dix-neuvième siècle. »

Entre ces deux monuments à revisiter sans cesse s’immiscent des créations plus modestes : les œuvres pour chœur interprétées le dimanche après-midi par les choristes amateurs du Val d’Oise. « C’est un autre aspect de la vie de Franck », explique Thomas Lacôte, « pas le Franck des salles de concert mais le Franck qui anime le culte de la basilique Sainte-Clotilde, dans le septième arrondissement, où il était organiste. Ce grand compositeur s’est mis au service des choristes amateurs de sa paroisse ; cela permet aujourd’hui à tout le monde d’entrer dans sa musique. Sa musique vocale est très populaire dans les chœurs amateurs. Elle a été chantée sans interruption depuis sa création. Elle a toute sa place dans ce grand concert que nous préparons depuis près d’un an avec des adolescents et des adultes de Cergy-Pontoise, Jouy Le Moutier et Taverny. »  


Le programme complet du week-end :

Samedi 5 octobre, 11h | Lieder et mélodies françaises dans les fonds de la Bibliothèque musicale François-Lang [Exposition]
Samedi 5 octobre, 14h30 | Autour de l’Académie Orsay-Royaumont [Prélude à l’après-midi]
Samedi 5 octobre, 14h30 | Musique et peinture [Atelier parents-enfants de 8 à 12 ans]
Samedi 5 octobre, 17h30 | Chanson perpétuelle
Éléonore Pancrazi, Alphonse Cemin, Quatuor Van Kuijk
Samedi 5 octobre, 20h45 | Nuit de la mélodie et du lied
Récital des lauréats de l’Académie Orsay- Royaumont
Dimanche 6 octobre, 11h | Lieder et mélodies françaises dans les fonds de la Bibliothèque musicale François-Lang [Exposition]
Dimanche 6 octobre, 13h | Le buffet du Chef [Table de Royaumont]
Dimanche 6 octobre, 14h, 15h15, 16h30 | La chasse aux légumes de la Légumothèque [Jeu-parcours]
Dimanche 6 octobre, 15h | Immortal Bach
180 choristes, Hampus Lindwall, Thomas Lacôte
Dimanche 6 octobre, 17h | César Franck et invention musicale
Thomas Lacôte

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias