Le modèle économique

Née de l’intuition d’un couple d’industriels philanthropes et mélomanes, la Fondation Royaumont fut un modèle avant-gardiste d’entreprise culturelle combinant subventions publiques, mécénat privé et ressources propres.

Fondées sur une véritable relation de confiance avec l’État, la Région Ile-de-France, le Département du Val-d’Oise et désormais les intercommunalités, les aides publiques représentent aujourd’hui 31 % des ressources d’exploitation de la Fondation.

Grâce aux entreprises mécènes, dont celles regroupées au sein du Comité Henry Goüin,aux fondations familiales et aux particuliers philanthropes (les grands donateurs du Cercle Saint Louis et l’Association des amis de Royaumont), le mécénat finance 14 % du budget d’exploitation, soit 52 % des activités artistiques.

La Fondation Royaumont cultive également cet esprit de rencontre avec le monde économique et intellectuel à travers sa politique dynamique d’accueil d’entreprises industrielles et commerciales, et d’organismes scientifiques. Les séminaires résidentiels, journées d’étude, soirées événementielles et autres conventions internationales s’appuient sur les prestations intégrées d’hôtellerie et de restauration. La Fondation, avec plus de 60 collaborateurs, gère en effet l’ensemble des activités présentes sur le site.

Les visites de l’abbaye, la billetterie de son Festival et les coproductions artistiques contribuent également au financement des missions de la Fondation.

Sa stratégie de diversification maximale des ressources assure à la Fondation indépendance et pérennité de son action.


 

 

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias