This page is provided only in french. Sorry for the inconvenience.

Les bibliothèques

Dans le cadre d’une coopération culturelle renforcée, la Fondation Royaumont et la Médiathèque Musicale Mahler (située à Paris et dirigée par la Fondation depuis 2016) ont réuni leurs fonds documentaires et patrimoniaux sous une même bannière dénommée « Bibliothèques Royaumont ». Cette entité comprend la Médiathèque Musicale Mahler (MMM) et les deux bibliothèques conservées à l’abbaye de Royaumont, la Bibliothèque musicale François-Lang (BmFL) et la Bibliothèque générale Henry et Isabel Goüin (BHIG), qui réunissent un ensemble de collections patrimoniales remarquable.

Grâce une politique concertée d’accroissement de leurs collections et de partage des compétences, la MMM et la BmFL développent un projet d’activités qui s’inscrit au carrefour de la recherche et de la pratique musicale. Les lieux qu’elles occupent, les conditions d’accès aux ouvrages qu’elles proposent et les équipements qu’elles mettent à disposition en font des endroits singuliers dédiés à l’étude et à la réflexion, mais aussi des sources d’inspiration pour les artistes soucieux d’enrichir leurs connaissances, de porter un nouveau regard sur les répertoires et d’en renouveler l’interprétation.

Des collaborations avec des établissements d’enseignement supérieur et de recherche donnent régulièrement lieu à des résidences pédagogiques, des séminaires de recherche, des colloques et des publications.

La Bibliothèque musicale François-Lang (BmFL)

La BmFL présente une collection unique de manuscrits et d’imprimés musicaux réunis par le pianiste François Lang, frère d’Isabel Goüin-Lang. La collection de ce dernier, où la musique pour claviers tient une place importante, comprend 1 300 titres allant de la fin du XVIe siècle au XXe siècle. Elle fut acquise par la Fondation en 2006.
La BmFL possède aussi plusieurs fonds de collectionneurs (Fonds Rameau/Florentin, Fonds Hameline, Fonds Isoir…).

La Médiathèque Musicale Mahler – Paris (MMM)

Fondée en 1986 par Maurice Fleuret et Henry-Louis de La Grange, la MMM est l’un des premiers fonds privés d’Europe ouvert sur la musique des XIXe et XXe siècles. Centre de documentation exceptionnel comprenant 700 manuscrits musicaux, la médiathèque offre un formidable corpus bibliographique et discographique ainsi qu’une collection d’archives.
Au-delà du catalogue remarquable d’Henry-Louis de La Grange dédié à Mahler, on y trouve les fonds de pianistes (Cortot, Long, Lefébure, Helffer) ou de compositeurs (Rossini, Cras, Ballif…).
En 2020, les locaux de la Médiathèque Musicale Mahler rue de Vezelay à Paris font l’objet d’un chantier de rénovation complète et d’extension de ses espaces.

La Bibliothèque générale Henry et Isabel Goüin (BHIG)

Riche d’environ 23 000 volumes, la Bibliothèque Henry et Isabel Goüin est un ensemble varié et éclectique, résultant de l’achat et du don de collections privées (en particulier les fonds Paul Desjardins, Jean Cassou et Henri Bergson) auxquelles sont venues s’ajouter des acquisitions en lien avec les activités de la Fondation Royaumont depuis 1938.
Véritable bibliothèque « d’honnête homme », elle témoigne, avec les fonds d’archives qui y sont associés, de la richesse du projet culturel de Royaumont depuis son origine.


Les instruments

Le réfectoire des moines de l’abbaye de Royaumont abrite un grand orgue d’Aristide Cavaillé-Coll, construit en 1864. L’instrument a été acquis en 1936 par François Lang pour inaugurer la première Saison musicale à Royaumont. Classé monument historique, il a fait l’objet d’une importante restauration de 2002 à 2007.

Royaumont possède d’autres instruments d’exception : un clavecin signé Emile Jobin, copie d’un clavecin Vater de 1732 classé trésor national, et un orgue roman conçu par Marcel Pérès et Antoine Massoni (†) à partir d’un traité du XIe siècle, le Tractatus Diversarum Artium de Théophile.

Quant à la Médiathèque Musicale Mahler, elle a reçu le don, par le Fonds de La Grange-Fleuret, d’un piano de concert Steinway 1907. Cet instrument avait initialement appartenu à la princesse Winnaretta de Polignac.

D’autres claviers historiques ont été confiés à la Fondation, et sont également mis à la disposition des lauréats et des artistes en résidence, favorisant la pratique et la transmission.

Les instruments

L'orgue Cavaillé-Coll

En savoir plus

L'orgue roman

En savoir plus

Le clavecin Vater

En savoir plus

Publications et colloques

Les publications

En savoir plus

Les colloques

En savoir plus
Ouvert 365j/an Visite tous les jours