This page is provided only in french. Sorry for the inconvenience.

Encadrement

Brian Ferneyhough, compositeur
Actuellement professeur à l’université de Stanford University (USA), Brian Ferneyhough s’affirme dès 1974 comme une des personnalités les plus fortes et originales de sa génération, lire la suite assistant de Klaus Huber à la Musikhochschule de Freiburg-im-Breisgau 1973-86, Professeur à l’université de Californie San Diego 1987-1999, à Stanford University depuis 2000, professeur invité à l’Université de Harvard, dirige des séminaires de 1984 à 96 aux Darmstädter Ferienkurse für NeueMusik et depuis 1990 à la Fondation Royaumont. En 2007, Brian Ferneyhough reçoit le prix Siemens. Ses œuvres sont éditées par Peters Londres et ses manuscrits se trouvent à la Fondation Paul Sacher à Bâle.

Johannes Schöllhorn, compositeur
Né en 1962, Johannes Schöllhorn a étudié la composition avec Klaus Huber, Emanuel Nunes et Mathias Spahlinger, la théorie musicale avec Peter Förtig et la direction d’orchestre avec Peter Eötvös. Lauréat de nombreux prix dont celui du comité de lecture de l’Ensemble Intercontemporain, Praetorius, il travaille avec de nombreux ensembles : l’Ensemble Modern, Ensemble Intercontemporain, ensemble l’instant donné, ensemble recherche, Neue Vocalsolisten, Ensemble Musikfabrik, Klangforum Wien, ensemble ascolta, dasNeue Ensemble, et les orchestres de la radio de WDR et SWR, le Seoul Philharmonic Orchestra et le Philharmonia Orchestra London.
Entre 1995 et 2000 Johannes Schöllhorn a enseigné a la Musikhochschule Zürich-Winterthur (CH). Il était chef d’orchestre de la Ensemble für Neue Musik de la Musikhochschule Freiburg (D). Entre 2001 et 2009 il était professeur de composition à la Hochschule für Musik und Theater Hannover (D). Il est actuellement professeur de composition et directeur d’Institut für Neue Musik à la Hochschule für Musik Köln.
Il a aussi enseigné dans les sessions de composition Voix nouvelles de la Fondation Royaumont (F), le Ictus Séminaire (B), le Bartók Festival (HU) et au Conservatoire de Paris, au Conservatory of Music de Tianjin (Chine), au Central Conservatory of Music Beijing (Chine), le Takefu-Festival (Japon), au Tokyo Ondai University (Japon), au Seoul Philhamonic Orchestra (Corée) et le Centro San Fedele Milan (Italie).

Dmitri Kourliandski, compositeur
Né en 1976, il a étudié avec Leonid Bobylev au Conservatoire de Moscou.
Ses compositions ont reçu plusieurs prix internationaux : Gaudeamus 2003, 2010 Gianni Bergamo Classic Music Award en Suisse, le prix de composition d’opéra 2011 Johann Joseph Fux (Autriche). En 2008 il était artiste en résidence au Berliner Künstlerprogramm et en 2010 compositeur en résidence de l’ensemble 2E2M à Paris.
Il collabore avec des musiciens et ensembles tels que Teodor Currentzis, Fedor Lednev, Susanna Mälkki, Roland Kluttig, SWR orchestra, Stockholm New Chamber Orchestra, MusicAeterna orchestra, Moscow symphony orchestra, Yekaterinburg philharmonic orchestra, ensembles Intercontemporain, KlangForum Wien, Contrechamps, Schoenberg/ASKO, 2E2M, l’Itineraire, KNM, Elision, Nadar, MCME, Studio for New Music et de nombreux autres. Sa musique a été proposée au Donaueschinger Musiktagen, Venice biennale, au Huddersfield festival, Musica Strasbourg, Wien Modern, MaerzMusik, Acht Bruecken, Archipel…
Ses œuvres sont éditées par les Editions Jobert.
Dmitri Kourliandski a créé le Tribuna Sovremennoi Muzyki (Tribune of Contemporary Music, 2005-2009), le premier journal autour des enjeux de la musique contemporaine. Il est co-fondateur de Structural Resistance (StRes), un groupe de compositeurs et de membres de l’union des Compositeurs de Russie. Il est le directeur artistique de l’académie internationale de l’ensemble de musique contemporaine de Moscou dans la ville Tchaikovsky.

Arshia Cont, réalisateur en informatique musicale, Ircam

L’ensemble Recherche, le Quatuor Diotima et les Neue Vocalsolisten participeront à cette session de formation.

Destinataires

15 jeunes compositeurs
Les candidats doivent être nés à partir du 1er janvier 1982.
Il est possible de s’inscrire en tant qu’auditeur libre. Les auditeurs libres peuvent assister aux cours collectifs et ne peuvent en aucun cas bénéficier des répétitions et de l’exécution de leur musique.

Présentation

Par son approche pragmatique et son ouverture à toutes les esthétiques, la session de composition Voix nouvelles propose un complément indispensable aux études académiques.

Ce cours recrée les conditions réelles de l’exercice du métier de compositeur : réception d’une commande, écriture, répétitions, exécution en concert, en encadrant fortement le processus de création et de réalisation par la présence de nombreux musiciens de réputation internationale, et le tutorat de trois professeurs dont la diversité des esthétiques garantie la liberté de l’étudiant.

Pour sa 25e édition, la Session de composition Voix nouvelles 2014 invite les ensembles qui ont marqué son histoire et sont devenus les stars de la musique de chambre contemporaine : l’ensemble Recherche de Freiburg et le Quatuor à cordes Diotima, actuellement en résidence à l’abbaye, et les Neue Vocalsolisten de Stuttgart.
Tous ensembles, ils travailleront en atelier les créations de quinze jeunes compositeurs venus du monde entier pour étudier avec Brian Ferneyhough, professeur à Stanford University, et deux compositeurs autrefois stagiaires de Royaumont : Johannes Schöllhorn, qui occupe l’ancienne chaire de Stockhausen à la Hochschule de Cologne, et Dmitri Kourliandski qui a créé l’unique académie de composition existant en Russie.

À Royaumont, l’apprenti compositeur se transforme en réel praticien de son art, choisissant en connaissance de cause son langage et son style, sachant transmettre son intention aux interprètes.

Instrumentations proposées

1) Octuor Recherche : flûte, hautbois, clarinette, piano, percussion, violon, alto, violoncelle – non dirigé
2) Septuor avec voix de femmes : 2 sopranos, alto, hautbois, clarinette, violon, alto – non dirigé
3) Septuor avec voix d’hommes : ténor, baryton, basse, flûte, piano, percussion, violoncelle – non dirigé
4) Sextuor vocal SSATBB : 2 sopranos, alto, ténor, baryton, basse – non dirigé
5) Sextuor avec voix mixtes hautes : soprano, ténor, flûte, clarinette, violon, violoncelle – non dirigé
6) Quintette avec voix mixtes basses : alto, basse, hautbois, percussion, alto – non dirigé
7) Quatuor à cordes n°1 avec voix : soprano, 2 violons, alto, violoncelle – non dirigé
8) Quatuor à cordes n°2 : 2 violons, alto, violoncelle* – non dirigé
9) Quatuor à cordes n°3 : 2 violons, alto, violoncelle* – non dirigé
10) Quatuor à cordes n°4 : 2 violons, alto, violoncelle – non dirigé
11) Quatuor vocal SATB : soprano, alto, ténor, baryton – non dirigé
12) Quatuor vent et percussion : flûte, hautbois, clarinette, percussion – non dirigé
13) Quatuor piano et trio à cordes : piano, violon, alto, violoncelle – non dirigé
14) Duo vocal soprano basse : soprano, basse – non dirigé
15) Duo baryton piano : baryton, piano – non dirigé

*quatuors avec électronique (Ircam)

Méthode

Les cours sont dispensés alternativement en cours collectifs, sous forme d’ateliers, et en cours individuels.


Enseignement pratique
› Réalisation du matériel nécessaire à l’exécution.
› Atelier instrumental et vocal dirigé (2x2h de répétition + générale, sous la direction d’un chef de chœur et des professeurs) avec l’Ensemble Recherche, les Neue Vocalsolisten, le Quatuor Diotima.
› Concerts publics enregistrés.

Enseignement théorique
14 cours d’analyse d’une durée de 3h chacun
6 cours particuliers de 1h pour chaque étudiant, lors desquels les trois professeurs assurent une assistance à l’écriture de la pièce

Calendrier

Session
du lundi 8 au dimanche 28 septembre 2014
soit 21 jours de formation

Présentation publique
Concerts le dimanche 28 septembre 2014

Résidences et échanges

Dans le cadre d’accords de coopération, et avec le soutien de la Sacem et du réseau Ulysses, Voix nouvelles a mis en place un programme pour accompagner la carrière des étudiants ayant suivi la session de composition.

Ces partenariats nous permettent de vous proposer les activités suivantes :

› poursuivre votre formation dans d’autres cours de composition : Gaudeamus à Utrecht, Pays-Bas ou Impuls
à Graz, Autriche
› bénéficier d’ateliers en résidence avec le Programme de Recherche et Composition Chorégraphiques et l’Arcal (Paris) pour la réalisation d’œuvres scéniques (danse et théâtre musical)
› recevoir une commande de l’ensemble Recherche, de Royaumont pour son grand orgue, ou d’un festival partenaire (Archipel, Genève)
› réaliser une installation sonore pour le cloître de l’abbaye dans les studios de La Muse en Circuit (Alfortville)
› faire éditer vos œuvres en ligne chez Babel Score

Ouvert 365j/an Visite tous les jours