Partager

Bilitis, la poétesse rêvée

Elsa Dreisig, Romain Louveau

Nouveau programme

+Voir d'autres dates

Présentation

Elsa Dreisig, l’une des plus grandes voix de la jeune génération, tire d’un injuste oubli la compositrice Rita Strohl dans un programme inédit.

Elsa Dreisig soprano
Romain Louveau piano

PROGRAMME
Rita Strohl (1865-1941) Bilitis, poème en 12 chants
Claude Debussy (1862-1918) Trois chansons de Bilitis et L’Isle joyeuse
Louis Vierne (1870 – 1937) Quatre poèmes grecs opus 60, Spleens et détresse opus 38
Francis Poulenc (1899 – 1963) Trois poèmes de Louise de Vilmorin
György Ligeti (1923 – 2006) Etudes pour piano
Charles Gounod (1818 – 1893)Ô ma lyre immortelle, Air de Sapho
Augusta Holmès (1847-1903) : Thrînôdia (extrait des Chants de la Kitharède)
Maurice Ravel (1875 – 1937) Un grand sommeil noir
Henri Duparc (1848 – 1933) La vie antérieure
Angélique Ionatos (1954-2021) Astéron Panton o kallistos, Anthe Amerghissan

La soprano Elsa Dreisig rayonnait déjà la première fois qu’elle est venue à Royaumont. C’était en 2015, pour une formation centrée sur le Voyage à Reims de Rossini. Les heureux spectateurs du concert de clôture de cet atelier se souviennent encore de sa présence lorsqu’elle chantait debout sur une table, entourée de ses pairs. La même année, à tout juste 24 ans, elle était nommée « Révélation artiste lyrique » aux Victoires de la musique classique. Depuis, elle brille de mille feux. Devenue l’une des sopranos les plus demandées de sa génération, Elsa Dreisig voyage de Berlin à Londres, de Copenhague à Salzbourg pour se produire dans les rôles de Pamina (La Flûte Enchantée), Violeta (La Traviata) ou cet été Salomé… Le public est enthousiaste, la presse unanime, les plus grands rôles sont désormais pour elle. Pour autant, l’artiste ne laisse personne dicter son parcours. En témoigne sa fervente volonté de faire découvrir au grand public Rita Strohl, une pianiste et compositrice de la Belle époque quasiment oubliée. Elsa Dreisig défend les mélodies par lesquelles elle a mis en musique Bilitis de Pierre Louÿs, un poète symboliste qui fit en 1894 un coup d’éclat en laissant croire qu’il avait retrouvé les confessions saphiques d’une poétesse grecque de l’Antiquité (en réalité entièrement inventées). Claude Debussy avait également composé de délicates mélodies sur ces vers. Avec son complice Romain Louveau, également lauréat de Royaumont, Elsa Dreisig réunit les deux compositeurs le temps d’un récital qu’elle dévoile en avant-première à Royaumont… 

Tarif A (25 € / réduit : 18 € / moins de 30 ans : 10 €)

Concert enregistré par France Musique pour une diffusion ultérieure

Biographie des artistes

Elsa Dreisig, soprano
Quelques chanceux ont pu être témoin des débuts de la soprano franço-danoise à l’abbaye de Royaumont : c’était en 2015, lors de l’atelier d’interprétation dramatique centré sur le Voyage à Reims de Rossini. Toutes les portes se sont ouvertes depuis, devant l’évidence magistrale de l’art vocal porté par Elsa Dreisig : la troupe du Staatsoper de Berlin, l’Opéra de Paris, les festivals d’Aix-en-Provence et de Salzbourg… la soprano a sorti en début d’année son 3e album « Mozart x 3 », et prépare l’enregistrement des mélodies de Rita Strohl, qu’elle vient présenter à Royaumont en avant-première.

Romain Louveau, pianiste
Romain Louveau se consacre principalement à la musique de chambre et au répertoire vocal, et travaille avec les artistes lyriques les plus en vue de sa génération. Il assure depuis 2016 la direction musicale, avec Fiona Monbet, de la compagnie Miroirs Étendus dédiée à la création lyrique, et a cofondé en Savoie le festival La Brèche. Il est lauréat 2018 de l’Académie Orsay-Royaumont en duo avec le baryton Jean-Christophe Lanièce, leur premier disque a paru chez B-Records. Il joue régulièrement aux côtés des chanteuses Eva Zaïcik et Elsa Dreisig, avec qui il défend le répertoire de Rita Strohl à Royaumont. 

Écouter / voir

Toutes les dates

Samedi 17 septembre 2022

Infos pratiques / Billetterie

Par téléphone :
01 30 35 58 00

Horaires d'ouverture de la billetterie mardi 10h-18h | jeudi 15h-19h | vendredi 9h-14h

Tous les samedis et dimanches du festival, profitez des navettes gratuites.
Pour le dernier concert du samedi soir, la navette vous conduit directement à Paris 17e.
Attention, sur les concerts du 10,11, 17 et 18 septembre, le départ se fait en gare de Chantilly

La réservation des navettes se fait exclusivement sur internet 

  • Vous pouvez réserver jusqu'au jour de votre venue à 9h, sous réserve de disponibilité.
  • Le nombre de places étant limité, la réservation est recommandée.
  • Le port du masque est obligatoire.

Installée en galerie Nord, une des plus belles salles voûtées de l’abbaye, la Table de Royaumont s’inscrit dans la tradition culinaire française, dans un esprit d’ouverture, de créativité et de saisonnalité.
réserver un repas
le samedi soir - le dimanche midi

Certains week-ends, profitez d'une nuit paisible dans votre chambre avec vue sur le cloître ou le parc : découvrir au matin l’abbaye dans son écrin de verdure vous laissera un souvenir impérissable.

réserver une chambre

Ouvert 365j/an Visite tous les jours