Partager

Métropole

Volmir Cordeiro

+Voir d'autres dates

Présentation

Couvert d’une cape carnavalesque, le chorégraphe brésilien iconoclaste Volmir Cordeiro invente la contre-culture corporelle du XXIe siècle

Volmir Cordeiro conception, chorégraphie et interprétation
Philippe Foch 
percussions

Aria De la Celle création son ; Abigail Fowler création lumière ; Volmir Cordeiro, Clément Picot, Dat Vu, Coco Blanvillain conception & réalisation costume ; Hervé Cherblanc réalisation scénographie, d’après une idée originale de Volmir Cordeiro ; Margaux Vendassi réalisation vidéo, d’après une idée originale de Volmir Cordeiro ; Aliénor Lebert régie générale ; Bruno Pace, Carolina Campos, Paca Tim Faraus, Marcela Santander Corvalan regard précieux

Création chorégraphique de Volmir Cordeiro (2021)

A 21 ans, Volmir Cordeiro s’est installé dans une favela de Rio pour y rejoindre la troupe de la chorégraphe Lia Rodrigues. Lui qui passait pour un marginal dans la ville moyenne qui l’avait vu naître a appris à revivre dans les marges d’une mégapole. C’est là, entre deux règlements de compte et autant de descentes de police, que s’est cristallisée sa vision du monde. Métropole la décrit en peu de mots. Elargissant sans cesse l’espace, Volmir Cordeiro traverse la scène à grands pas, couvert d’une cape carnavalesque et dissimulé sous un masque inquiétant. La peur est au cœur de son propos. Pour lui, la ville fabrique la terreur et, d’un simple bercement, l’apaise par ses réponses sécuritaires. La métropole domestique les corps, brutalise les chairs autant que les êtres mais un geste de rébellion peut surgir à tout instant. Le corps du danseur l’incarne par moments dans ce qu’il décrit comme un « opéra dansé punk et endiablé ». Mis en mouvement par la caisse-claire de Philip Foch, Volmir Cordeiro provoque les spectateurs et invente une contre-culture corporelle pour le vingt-et-unième siècle. Echapper à la vigilance, briser la logique d’obéissance reste possible semble-t-il gronder. Le jeune Brésilien le prouve : il est devenu l’un des jeunes chorégraphes les plus admirés de l’hexagone et cet appel à la révolte a été créé à Points Communs, la nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise (où Volmir est en résidence), dans le cadre du Festival d’Automne.

Durée : 1h | Tarif B (20 € / réduit : 15 € / moins de 30 ans : 10 €)


Biographies des artistes

Volmir Cordeiro
Chorégraphe, danseur et chercheur brésilien, Volimir Cordeiro a créé, comme chorégraphe, Ciel (2012), Inês (2014), Rue avec les percussions de Washington Timbó (2015), Epoque avec la danseuse et chorégraphe Marcela Santander Corvalán (2015), L’œil la bouche et le reste pour quatre danseurs en 2017, Trottoir pour six interprètes en 2019… Il enseigne régulièrement dans des écoles de formation chorégraphique. Il est l’auteur d’Ex-Corpo, ouvrage consacré aux figures de la marginalité en danse contemporaine et à la notion d’artiste-chercheur. En 2021, il a reçu le prix SACD Jeune Talent Chorégraphie. Il est artiste associé à la Scène Nationale de Cergy-Pontoise Points Communs et à la Briqueterie – CDCN du Val-de-Marne à Vitry. 

Philippe Foch
Philippe Foch gravite depuis 30 ans à l’intérieur d’un riche territoire sonore, de la batterie aux percussions asiatiques, des matériaux bruts (phonolites, métaux, végétaux) au traitement électronique. Entre les musiques improvisées, expérimentales, la musique indienne et ses expériences théâtrales et performatives, son jeu et son écriture ont une riche palette. Il a collaboré avec de nombreux artistes issus des musiques improvisées et électroniques. Il développe aussi son langage en solo et a enregistré plusieurs albums sous son nom. Il compose et collabore régulièrement pour le théâtre, le cirque, la danse, ainsi que des écrivains.


Écouter / voir

Toutes les dates

À venir

Aucune date à venir.

Passées

  • Ruines de l'abbatiale

Infos pratiques / Billetterie

Par téléphone :
01 30 35 58 00

Tous les dimanches et les jours fériés, profitez des navettes gratuites au départ de la gare de Luzarches.

Assurant la liaison avec la gare de Luzarches (ligne H), les navettes permettent de rejoindre l'abbaye en 8 minutes, soit moins d'une heure de trajet depuis la gare du Nord.

La réservation des navettes se fait exclusivement sur internet :
réserver un aller - réserver un retour

  • Vous pouvez réserver jusqu'au jour de votre venue à 9h, sous réserve de disponibilité.
  • Le nombre de places étant limité, la réservation est recommandée.
  • Le port du masque est obligatoire.

Installée en galerie Nord, une des plus belles salles voûtées de l’abbaye, la Table de Royaumont s’inscrit dans la tradition culinaire française, dans un esprit d’ouverture, de créativité et de saisonnalité.
réserver un repas
le samedi soir - le dimanche midi

Certains week-ends, profitez d'une nuit paisible dans votre chambre avec vue sur le cloître ou le parc : découvrir au matin l’abbaye dans son écrin de verdure vous laissera un souvenir impérissable.

réserver une chambre

Production : Donna Volcan
Coproductions : Points Communs, nouvelle scène nationale Cergy-Pontoise / Val d’Oise ; La Briqueterie – CDCN du Val-de-Marne, Vitry ; Festival d’Automne à Paris ; Théâtre la Vignette / Université Paul-Valéry Montpellier 3 ; ICI—Centre chorégraphique national Montpellier Occitanie / Direction Christian Rizzo dans le cadre de l’accueil-studio ; la Fondation Royaumont.
Soutien : Théâtre Paul Eluard (TPE) de Bezons, scène conventionnée d’intérêt national art et création – Danse ; Graner, Centro de creación de dansa i arts vives (Barcelone)
La compagnie Donna Volcan est soutenue par la DRAC Île-de-France au titre de l’aide à la structuration

Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès

Ouvert 365j/an Visite tous les jours