Partager

La Serenissima

Béatrice Martin

journée : Splendeurs vénitiennes

Présentation

Venise vue par Vivaldi ou rêvée par Rameau, Couperin et Scarlatti : une fresque jouée sur un très rare clavecin Blanchet-Couchet de 1722

Béatrice Martin clavecin

PROGRAMME
Jean-Philippe Rameau (1683-1764) « Suite en la » (extraits), Premier Livre Pièces de Clavecin (1706) Prélude – Allemande – Courante – 1re et 2e Sarabandes – Vénitienne
François Couperin (1668-1733) « Vingt-troisième Ordre » du IVe Livre (1730) L’Audacieuse – Les Tricoteuses – L’Arlequine – Les Gondoles de Délos – Les satires Chèvre-pied
Armand-Louis Couperin (1727-1789) Pièces de Clavecin opus 1 (1751) L’italienne, extrait des « Quatre Nations » – L’Arlequine ou La Adam
Joseph Bodin de Boismortier (1675-1755) IIe Suite (1736) La Sérénissime – La Gauloise – La Rustique – La Choquante
Domenico Scarlatti (1685-1757) Sonate K. 144 Cantabile ; Sonate K. 491 en Ré Maj. Allegro ; Sonate K. 492 en Ré Maj. Presto
Antonio Vivaldi (1678-1741) Concerto en Ré Maj. (« L’Estro Armonico ») transcrit par Jean- Sébastien Bach BWV 972 Larghetto – Allegro

« Quand je cherche un synonyme à « Musique », je ne trouve jamais que le nom de Venise ». La phrase est de Nietzsche, philosophe éruptif, partisan de l’hyperbole, mais elle n’est que très peu exagérée : peu de cités ont eu une telle influence sur les compositeurs des XVIIe et XVIIIe siècles. Même à plus de mille kilomètres de la place Saint Marc, Venise faisait rêver le Tout-Versailles et inspirait des airs gais et chaloupés à Jean-Philippe Rameau, François Couperin ou Joseph Bodin de Boismortier, compositeur aujourd’hui un peu oublié alors qu’il était surnommé en son temps « le Telemann français ».

Proche de William Christie et de ses Arts Florissants, interprète avec Les Folies Françoises de disques récompensés par des « Chocs » du Monde de la Musique, Béatrice Martin réunit ces partitions dans un programme évocateur, équivalent fantaisiste du travail qu’effectuait à la même époque Canaletto, le grand peintre des paysages vénitiens. La claveciniste n’oublie naturellement ni Antonio Vivaldi, le plus universel des musiciens locaux, ni le Napolitain Domenico Scarlatti, qui a fait des étincelles lors de son séjour dans la cité des Doges, avant d’entendre l’appel de la péninsule ibérique. Ce panorama imaginaire est joué sur un instrument de rêve : un authentique clavecin fabriqué par les membres de la famille Ruckers et Couchet d’Anvers et revisité vers 1720 par deux Parisiens, Nicholas Blanchet et son fils François-Etienne. Très exceptionnellement sorti des réserves du Musée instrumental de Provins, cet instrument à la décoration séraphique est une raison de plus d’embarquer avec Béatrice Martin vers le pays des gondoles…

Tarif : A | Durée : 1h10


Dans le cadre de la journée « Splendeurs vénitiennes »

dimanche 1er octobre

Deux savoureuses descriptions de la cité des Doges, l’une vue de l’intérieure, avec de nombreux inédits
issus du répertoire joué dans le théâtre que dirigeait Antonio Vivaldi, l’autre esquissée à distance, sur
un rarissime clavecin franco-flamand.


Consulter la biographie de l’artiste

Béatrice Martin

À l’issue de ses études au Conservatoire de Musique de Genève auprès de Christiane Jaccottet et au CNSM de Paris dans les classes de Kenneth Gilbert et Christophe Rousset, Béatrice Martin obtient de nombreux premiers prix avec les plus hautes distinctions dont le Premier prix du Concours International de Clavecin de Bruges en 1998. Ses talents d’accompagnatrice la font inviter par de nombreux ensembles ; elle est surtout depuis plus de vingt ans une partenaire privilégiée de William Christie et de ses Arts Florissants. Reconnue pour la valeur de son enseignement, elle est à présent professeure à la Juilliard School de New-York, à la Haute École de Musique de Genève ainsi qu’au CRR de Paris. Béatrice Martin fonde en 2000 avec Patrick Cohën-Akenine l’ensemble Les Folies françoises, dont elle poursuit activement l’épanouissement. 

Consulter le programme de salle


Écouter / voir

Le lieu

Réfectoire des convers dimanche 1er octobre 2023 à 11:30

Toutes les dates

Dimanche 1er octobre 2023

Infos pratiques / Billetterie

En ligne :
Réserver

Par téléphone :
01 30 35 58 00

Horaires d'ouverture de la billetterie Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi, Dimanche : 09h30 – 18h30 ; Mercredi : 10h – 13h / 14h – 18h ; Samedi : 10h – 20h 

Tous les samedis et dimanches du festival, profitez des navettes gratuites au départ de la gare de Luzarches.

Assurant la liaison avec la gare de Luzarches (ligne H), les navettes permettent de rejoindre l'abbaye en 8 minutes, soit moins d'une heure de trajet depuis la gare du Nord.

La réservation des navettes se fait exclusivement sur internet :
réserver un aller - réserver un retour

  • Vous pouvez réserver jusqu'au jour de votre venue à 9h, sous réserve de disponibilité.
  • Le nombre de places étant limité, la réservation est recommandée.
  • Le port du masque est obligatoire.

Après les viennoiseries, un grand choix de mets froids et de desserts vous sont proposés pour ce brunch.

réserver un brunch

Certains week-ends, profitez d'une nuit paisible dans votre chambre avec vue sur le cloître ou le parc : découvrir au matin l’abbaye dans son écrin de verdure vous laissera un souvenir impérissable.

réserver une chambre

En partenariat avec le Musée instrumental de Provins.
Le Comité Henry Goüin soutient les activités de la Bibliothèque musicale François-Lang.

Ouvert 365j/an Visite tous les jours