Encadrement

Edoardo Torbianelli pianiste, fait partie de la deuxième génération de pianistes s’intéressant aux pianos anciens. Après des études modernes en Italie, puis auprès de Jacques de Tiège à Anvers, il a étudié le clavecin avec Jos van Immerseel. Lauréat des concours internationaux Durlet 1993 et Bruges en 1995, professeur à la Schola Cantorum de Bâle, à la Haute-Ecole de Berne et à l’Université Paris-Sorbonne (master pianoforte), il s’engage avec ferveur dans la recherche de l’interprétation du répertoire romantique et en premier lieu Chopin, compositeur à (re) découvrir. Il mène une carrière de soliste dans toute l’Europe et en Colombie, où il est souvent aussi professeur invité (université de Bogotà ) ; ses disques avec le clarinettiste Pierre-André Taillard, chez Harmonia Mundi et Pan Classic sont remarqués par la critique (Diapason d’or), le disque Liszt and the violin, avec le violoniste Thomas Albertus Irnberger a reçu une mention d’honneur de la Societé Nationale hongroise
F. Liszt lors du Grand prix du disque 2012.
Il a enregistré les Variations Diabelli de Beethoven chez Gramola et un de ses derniers enregistrements est consacré à l’œuvre à découvrir de la compositrice Caroline Boissier-Buttini (1786-1836).
Il entreprend aux côtés de Jeanne Roudet, Keith Chapin (musicologues) et Pierre-André Taillard (musicien -acousticien) une recherche sur la Vocalité au piano avec le soutien de la Fondation Royaumont dans le cadre de sa résidence.

Ulrich Messthaler pianiste-chanteur, a étudié le chant et le piano à Munich. Il a suivi des cours intensifs à New York et Bâle. Il est rapidement engagé pendant ses études au Théâtre de Bâle. Des engagements dans les festivals importants suivirent à Innsbruck, Utrecht, Beaune, Ambronay ou Stuttgart ainsi que dans les productions d’opéras à Monte Carlo, Hambourg et Bruxelles. Il travaille dans les salles de concert, pour les radios et les enregistrements discographiques avec des ensembles tels que La Fenice, Concerto Vocale avec des chefs tels que Joshua Rifkin, Michael Radulescu, René Jacobs, Jordi Savall et Armin Jordan, dans des répertoires baroques et romantiques. Depuis quelques temps, il se spécialise sur les lieder et s’accompagne lui-même au piano. Depuis, il effectue des recherches sur les répertoires français XVIIIe tardif ainsi que les lieder de Schubert et Loewe. Il est professeur à la Schola Cantorum de Bâle depuis 1990.

Jeanne Roudet est Maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne où elle est responsable du Master de recherche et pratique des musiques anciennes pour le fortepiano et membre de l’Institut de recherche en musicologie (IReMus UMR 8223). Ses publications se concentrent sur l’esthétique musicale des XVIIIe et XIXe siècles et sur l’articulation entre les sources et l’interprétation. Elle est co-auteur avec Jean-Pierre Bartoli d’un livre paru chez Vrin en 2013 : L’Essor du romantisme : la Fantaisie libre pour clavier de Carl Philipp Emanuel Bach à Franz Liszt.

Keith Chapin musicologue. Professeur à l’Université de Cardiff, j’effectue des recherches sur les questions d’esthétique et d’analyse en France et en Allemagne du XVIIIe au XXe siècle, plus particulièrement sur les changements que recouvrent le sublime et ses différentes manifestations, les relations entre musique et littérature, l’esthétique du contre-point. À travers ces travaux, je cherche à identifier comment les musiciens et conditions d’écoute des mélomanes d’aujourd’hui s’articulent. J’ai un très grand intérêt pour les « performances studies / musique et pratique » et joue de l’alto. J’ai été co-éditeur d’un volume Eighteenth-Century Music et éditeur associé de19th-Century Music.
Je suis originaire d’Alaska (Fairbanks), ai travaillé aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Grande-Bretagne.

Destinataires

10 pianistes modernes ou anciens
Niveau Master – cours en français, anglais et italien

Présentation

Royaumont accompagne Edoardo Torbianelli et Jeanne Roudet dans leur recherche sur le piano romantique. Edoardo Torbianelli fait partie de la deuxième génération de pianistes s’intéressant aux pianos anciens. Après des études modernes en Italie, puis auprès de Jacques de Tiège à Bruxelles, il a étudié le piano ancien avec Jos van Immerseel. Lauréat des concours internationaux Burlet 1993 et Bruges en 1995, professeur à la Schola Cantorum de Bâle, il s’engage avec ferveur dans la recherche de l’interprétation du répertoire romantique et en premier lieu Chopin, compositeur à (re) découvrir.

Le répertoire chopinien constitue une étape capitale pour les pianistes, pourtant l’esthétique sonore du compositeur et du virtuose, décrite dans les nombreux témoignages contemporains, reste souvent inexplorée dans la pratique.
Ainsi, sa manière si singulière d’exécuter ses œuvres et la profondeur expressive de son jeu que ses élèves et amis s’engagèrent à maintenir vivantes dans leur enseignement et leurs écrits, demandent encore à être observées par la recherche pour être réactualisées et vécues à nouveau par les interprètes d’aujourd’hui.

Dans cette démarche, Edoardo Torbianelli, pianiste, sera accompagné d’Ulrich Messthaler, chanteur-pianiste, et deux musicologues : Jeanne Roudet étudiera les sources du pianisme chopinien adossé à des principes esthétiques exigeants pour tendre vers un idéal de naturel et de spontanéité et Keith Chapin explorera la mélodie comme symbole de l’expression individuelle et des identités nationales reliant la théorie et la pratique.

Ce travail ne pourra faire abstraction des instruments utilisés par Chopin et ses disciples et la formation sera proposée sur des pianos romantiques de facture française dont la restauration constitue une recherche organologique parallèle.

Un atelier de formation complémentaire sera proposé avec Edoardo Torbianelli en 2017 autour des Etudes, Préludes, Sonates, Scherzi, Impromptus et nocturnes.

Méthode

Les cours sont dispensés sous forme d’ateliers en cours individuels et collectifs.
Cours individuels et collectifs avec Edoardo Torbianelli.
Conférence sur le bel canto à Paris au temps de Chopin par Ulrich Messthaler
Conférence sur la théorie des topics comme outil pour l’interprétation par Keith Chapin
Ateliers sur les sources pour l’interprétation : Chopin et les pianistes parisiens avec Jeanne Roudet et Edoardo Torbianelli

Répertoire libre dans l’œuvre de Chopin
Mazurkas (toutes)
Polonaises
Fantaisie op. 49
Polonaise-fantaisie op. 61
Les 4 Ballades
Nocturnes op. 48, 55, 62
Berceuse op. 57
Barcarolle op. 60

Pianos disponibles

  • Montal 1838 (collection Thierry Géroux)
  • Pleyel 1842 (Edwin Beunk)
  • Pleyel 1828 (Edwin Beunk)
  • Erard 1837 (Edwin Beunk)
  • Pleyel 1842 (collection Jean Haury, restauré par C.Clarke) en cours

Calendrier

Session
Du mercredi 10 au dimanche 14 août 2016
soit 5 jours de formation

Présentation publique
Fenêtre sur cour(s) le dimanche 14 août 2016 à 17h


Cet atelier de formation professionnelle est soutenu par le Groupe Caisse des Dépôts, l’Association des amis de Royaumont, la Fondation Daniel et Nina Carasso

Ouvert 365j/an Visite tous les jours