Résidences pédagogiques en bibliothèques, en lien avec des établissements d’enseignement supérieur

La Bibliothèque musicale François-Lang (Royaumont) et la Médiathèque Musicale Mahler (Paris) se prêtent particulièrement à l’accueil de résidences pédagogiques destinées aux étudiants des établissements supérieurs (universités, conservatoires, pôles supérieurs…).

Centrées autour des collections conservées dans ces deux bibliothèques, ces résidences ou journées visent à sensibiliser les étudiants à l’approche et l’étude des sources musicales allant de la fin du XVIe au XXIe siècle.

2017 2016 2015 2014


2017

Pro Capella Regis – To His Majesty’s Chapel: regards croisés sur les répertoires musicaux des Chapelles de Louis XIV et de Charles II

Views on musical repertoires of the Chapels of Louis XIV and Charles II (ca. 1660 -1680)

Séminaire de recherche interdisciplinaireInterdisciplinary research

Dates : 27, 28 et 29 octobre 2017
Intervenants : Pr. Andrew Walkling (Binghamton University) ; Xavier Bisaro (CESR-IUF) ; Pr. Jonathan Wainwright (University of York) ; Éléonore Alquier (Paris) ; Pr. Bruce Wood (Bangor University ; Purcell Society) ; Jean Duron (CMBV/CESR) ; Pr. Rebecca Herissone (University of Manchester) ; Thomas Leconte (CMBV/CESR) ; Dr. Bryan White (University of Leeds) ; Pr. Thierry Favier (Université de Poitiers) ; Dr. Alan Howard (University of Cambridge) ; Thomas Vernet (Fondation Royaumont)

Plusieurs études anglaises ont souligné l’étonnante parenté qui existe entre les motets à grand chœur et symphonie composés pour la cour de France durant la première moitié du règne personnel de Louis XIV (1661-1682), et le Symphony Anthem, qui se développa à la cour de Charles II d’Angleterre (1660-1685). Pour expliquer ces parentés, on a essentiellement mis en avant le goût du souverain britannique pour le style français, auquel il avait pu se familiariser durant ses années d’exil sur le continent. Il est cependant évident que d’autres enjeux, politiques ou spirituels, peuvent expliquer la parenté des deux répertoires. Reflets d’une volonté d’affirmation de l’autorité temporelle et spirituelle du souverain, tous deux constituent de véritables emblèmes musicaux de l’expression de la dévotion du prince, et c’est avec un même soin que les deux monarques influèrent sur leur développement.

Afin de mieux saisir ces ressemblances et leur signification, ce séminaire de recherche souhaite réunir pour la première fois les meilleurs spécialistes anglais et français des musiques des deux Chapelles royales, pour une réflexion comparatiste inédite sur ces deux répertoires destinés aux dévotions royales, leurs conditions d’exécution, sur les transferts culturels entre l’Angleterre et la France, mais aussi sur la place et le rôle de ces musiques religieuses de cour dans la liturgie, l’influence du prince dans la définition et l’évolution même de ces répertoires, etc.

Télécharger le programme détaillé – Upload detailed program

Autour des traités de danse baroque de la collection François Lang

Dates : 10 et 11 janvier 2017
Destinataires : 12 étudiants du Département de musique ancienne du CRR de Paris
Encadrement : Irène Ginger professeure de danse ancienne au CRR de Paris et chercheuse, Hubert Hazbrouck danseur et chercheur, Patrick Bismuth professeur de violon CRR de Paris

Durant deux jours les étudiants instrumentistes et chanteurs s’initieront à l’écriture de la danse baroque à travers une lecture des traités de danse conservés dans la collection François Lang et des ateliers pratiques.

“Hugo : coup et contrecoups” – recherche sur le romantisme français

Autour d’ensembles d’Opéra Comiques : Boieldieu / Adam / Auber

Dates : du 13 au 15 janvier 2017 – Médiathèque Musicale Mahler
Destinataires : 10 étudiants chanteurs et du département d’érudition du CNSMDP
Encadrement : Maxime Margollé docteur en musicologie, spécialiste l’opéra, Emmanuelle Cordoliani enseignante au CNSMDP, Pierre Girod historien du chant

Poursuivant leur exploration du romantisme français avec les étudiants des classes de chant du CNSMDP, Emmanuelle Cordoliani et Pierre Girod ont choisi cette année de s’intéresser à la poétesse M. Desbordes-Valmore et plus particulièrement les ensembles contenus dans un choix d’Opéras Comiques. L’étude des
« Recueils Rodrigues » de la BmFL ainsi que de plusieurs recueils factices conservés à la MMM serviront de base à cette étude qui bénéficiera des apports de Maxime Margollé.

Le travail initié au cours de cette résidence donnera lieu dans une forme augmentée à un concert programmé le 9 mai 2017 au CNSMDP.

Sources et méthodologie de la recherche

Dates : 9 décembre 2016 MMM et 31 mars 2017 – BmFL
Destinataires : 15 étudiants du Département de musique ancienne du CRR de Paris
Encadrement : Jean-Christophe Revel, enseignant au CRR de Paris, Thomas Vernet, responsable de la BmFL

Inscrites dans le cours « Sources et méthodologue de la recherche » du Département de musique ancienne du CRR de Paris, ces deux journées auront pour but de présenter les collections de la MMM et de la BmFL aux étudiants ainsi que les sensibiliser à l’étude des sources anciennes conservées dans ces collections à travers des travaux pratiques.

Les Concerts à Royaumont, 1936-1964 et les fonds de programmes conservés à la MMM

Enrichissement de la base de données Dezede.org

Dates : 16-17 juin 2017 – Bibliothèque musicale François-Lang
Destinataires : 10 étudiants de l’université de Rouen
Encadrement : Joan Elart musicologue, Yannick Simon musicologue

Pour la cinquième année, des étudiants de master de l’Université de Rouen, encadrés par Y. Simon et J. Elart, concepteurs de la base de données dezede.org sur l’histoire et chronologie des spectacles, viendront travailler à la BmFL sur les programmes conservés dans les archives de la Fondation, concernant les concerts donnés à Royaumont avant 1964. Ce travail contribue à une meilleure connaissance de l’histoire et du rayonnement de Royaumont. Un chantier centré sur les fonds de programmes conservés à la MMM pourra être également initié en 2017.

Rhétorique, poétique, musique – de la théorie à la pratique

Dates : à définir – trois séances réparties de février à juin
Destinataires : 12 étudiants de l’université de Paris Sorbonne Lettres Classique, Département de musique ancienne du CRR de Paris
Encadrement : Hélène Casanova-Robin enseignant à l’université Paris-Sorbonne, Jean-Christophe Revel enseignant au CRR de Paris, Thomas Vernet responsable de la BmFL

Pour la deuxième année, ce séminaire pluridisciplinaire a pour objectif d’interroger la rhétorique musicale à la lumière des sources antiques. Suivant une démarche faisant dialoguer recherche et pratique, les différentes séances favoriseront la rencontre entre spécialistes des lettres classiques, musiciens et musicologues à travers des exposés et des expérimentations musicales essentiellement centrées autour des traités et répertoires allemands du premier XVIIe siècle. Programme détaillé de chaque séance à venir.

Ateliers autour de l’étude des sources et de l’édition critique

Destinataires : étudiants du CESMD de Poitou-Charentes de l’Académie de Saintes et de l’Université de Lorraine Metz-Nancy – Master Histoire Patrimoine et Études européennes – Parcours « Edition musicale et musicologie »
Encadrement : Thierry Favier musicologue, Jean-Christophe Branger musicologue

Par leur richesse et leur diversité, les collections de la BmFL et de la MMM se prêtent de manière idéale à l’initiation à l’étude des sources et aux travaux centrées autour des questions d’éditions critiques. Poursuivant son partenariat avec CESMD de Poitou-Charentes de l’Académie de l’Abbaye aux Dames de Saintes, la BmFL accueillera les étudiants pour des séances de travail en bibliothèque donnant lieu à des travaux éditoriaux tirés des sources conservées tant à la BmFL qu’à la MMM. Par ailleurs, en 2017, la BmFL-MMM initiera une nouvelle collaboration avec l’université de Lorraine et son master « Edition musicale et musicologie » en proposant des journées en bibliothèques, mais également des stages et des travaux d’éditions en vue de publications.


2016

“Hugo : coup et contrecoups” – recherche sur le romantisme français

Les romances de Marceline Desbordes-Valmore

Dates : du 13 au 15 janvier 2016 – Médiathèque Musicale Mahler
Destinataires : 10 étudiants chanteurs et du département d’érudition du CNSMDP
Encadrement : Christine Planté professeure de littérature Université de Lyon II, Emmanuelle Cordoliani enseignante au CNSMDP, Pierre Girod historien du chant

Poursuivant leur exploration du romantisme français avec les étudiants des classes de chant du CNSMDP, Emmanuelle Cordoliani et Pierre Girod ont choisi cette année de s’intéresser à la poétesse Marceline Desbordes-Valmore et plus particulièrement à sa production de romances et à la mise en musique de ses œuvres. L’étude des Recueils Rodrigues de la BmFL ainsi que de plusieurs recueils factices conservés à la MMM serviront de base à cette étude qui bénéficiera des apports de Christine Planté, auteure de plusieurs essais et articles sur le sujet.

Cette résidence pourra donner lieu à une exposition virtuelle et un spectacle.

Sources et méthodologie de la recherche

Dates : 19 février 2016 – Médiathèque Musicale Mahler et 22 avril 2016 – Bibliothèque musicale François-Lang
Destinataires : 15 étudiants du Département de musique ancienne du CRR de Paris / PSPBB
Encadrement : Jean-Christophe Revel, enseignant au CRR de Paris, Thomas Vernet, responsable de la BmFL

Inscrites dans le cours « Sources et méthodologie de la recherche » du Département de musique ancienne du CRR de Paris, ces deux journées auront pour but de présenter les collections de la MMM et de la BmFL aux étudiants ainsi que les sensibiliser à l’étude des sources anciennes conservées dans ces collections à travers des travaux pratiques.

La vocalité au piano (1750-1900)

“Chacune de nos résidences se nourrit d’un questionnement commun : comment un instrument, dont la sonorité décroît après la percussion du marteau sur les cordes, peut-il essayer de reproduire la tenue, le développement plastique et l’augmentation d’intensité dont la voix est capable grâce au soutien du souffle ?

À partir des témoignages esthétiques et didactiques de l’époque, cette troisième résidence visera l’inventaire des stratégies de l’expression pianistique utilisée pour créer « l’illusion » de la plasticité vocale la plus expressive et leur expérimentation pratique : la gestion des nuances, des accents, des différentes attaques de la touche, des articulations variées (la qualité et les différents aspects du legato…), les fluctuations temporelles dans la scansion rythmique c’est-à-dire les subtiles irrégularités et inégalités employées pour imiter la déclamation syllabique des paroles et de la conduite des phrases…

Ainsi concentrée sur le geste pianistique lié à la plasticité mélodique et sur le « timing » musical intégré à la réalité corporelle de l’exécution, cette résidence pédagogique fera appel à la collaboration d’Olivier Fourés, musicologue et danseur, pour tenter de produire, à travers le mouvement chorégraphique, une visualisation concrète de l’expression – du sens – du discours pianistique.”

Jeanne Roudet et Edoardo Torbianelli

Résidence de recherche

Dates : 9 au 11 avril 2016
7 chercheurs autour de : Jeanne Roudet Université Paris-Sorbonne, Keith Chapin Université de Cardiff, Edoardo Torbianelli pianiste, Schola Cantorum de Bâle, Haute Ecole de Berne, Université Paris-Sorbonne, Ulrich Messthaler chanteur pianiste, Schola Cantorum de Bâle

Résidence pédagogique

Dates : 20 au 22 mai 2016
14 étudiants : 4 CNSMD pianistes modernes, 2 CNSMD anciens, 4 Sorbonne (pianistes ou chercheurs), 4 Schola Bâle (chant et piano)
Encadrement : Jeanne Roudet, Keith Chapin, musicologues, Edoardo Torbianelli pianiste, Ulrich Messthaler chanteur-pianiste

Atelier de recherche sur l’interprétation

Dates : 20 au 22 mai 2016
14 Etudiants : Sorbonne, Schola Cantorum Bâle, CNSMDP, Mozarteum Salzburg (chant, pianoforte, piano moderne)
Encadrement : Jeanne Roudet musicologue, Edoardo Torbianelli pianiste, Ulrich Messthaler chanteur-pianiste

Les Concerts à Royaumont, 1936-1964

Enrichissement de la base de données Dezede.org

Dates : 10-11 juin 2016 – Bibliothèque musicale François-Lang
Destinataires : 10 étudiants de l’université de Rouen
Encadrement : Joan Elart musicologue, Yannick Simon musicologue

Pour la quatrième année, des étudiants de master de l’Université de Rouen, encadrés par Yannick Simon et Joan Elart, concepteurs de la base de données dezede.org sur l’histoire et chronologie des spectacles, viendront travailler à la BmFL sur les programmes conservés dans les archives de la Fondation, concernant les concerts donnés à Royaumont avant 1964. Ce travail contribue à une meilleure connaissance de l’histoire et du rayonnement de Royaumont.

Rhétorique, poétique, musique – de la théorie à la pratique

Dates : 12 février, 8 avril, 1-2 juillet (sous réserve) – Maison de la recherche (Paris), CRR de Paris, BmFL
Destinataires : 12 étudiants de l’université de Paris Sorbonne Lettres Classique, Département de musique ancienne du CRR de Paris / PSPBB
Encadrement : Hélène Casanova-Robin enseignant à l’université Paris-Sorbonne, Jean-Christophe Revel enseignant au CRR de Paris, Thomas Vernet responsable de la BmFL

Ce séminaire pluridisciplinaire a pour objectif d’interroger la rhétorique musicale à la lumière des sources antiques. Suivant une démarche faisant dialoguer recherche et pratique, les différentes séances favoriseront la rencontre entre spécialistes des lettres classiques, musiciens et musicologues à travers des exposés et des expérimentations musicales essentiellement centrées autour des traités et répertoires allemands de la première moitié du XVIIe siècle.

Ateliers autour de l’étude des sources et de l’édition critique

Destinataires : étudiants du CESMD de Poitou-Charentes de l’Académie de Saintes et de l’Université de Lorraine Metz-Nancy – Master Histoire Patrimoine et Études européennes – Parcours « Edition musicale et musicologie »
Encadrement : Thierry Favier musicologue, Jean-Christophe Branger musicologue

Par leur richesse et leur diversité, les collections de la BmFL et de la MMM se prêtent de manière idéale à l’initiation à l’étude des sources et aux travaux centrés autour des questions d’éditions critiques. Poursuivant son partenariat avec CESMD de Poitou-Charentes de l’Académie de l’Abbaye aux Dames de Saintes, la BmFL accueillera les étudiants pour des séances de travail en bibliothèque donnant lieu à des travaux éditoriaux tirés des sources conservées tant à la BmFL qu’à la MMM.

Par ailleurs, en 2016, la BmFL-MMM initiera une nouvelle collaboration avec l’université de Lorraine et son master « Edition musicale et musicologie » en proposant des journées en bibliothèques, mais également des stages et des travaux d’éditions en vue de publications.


2015

Classes d’orgue des CNSMD de Paris, Lyon et CRR de Versailles

L’orgue Cavaillé-Coll 1864

Acquis en 1936 par François Lang pour inaugurer la première Saison musicale à Royaumont, l’orgue a été restauré en 2006 par Laurent Plet pour la mécanique et l’harmonisation et Yves Koenig pour la création d’un buffet de style néogothique.

Les classes d’orgue du CNSMD de Paris (Michel Bouvard et Olivier Latry) et du CRR de Versailles (Jean-Baptiste Robin) viendront régulièrement pratiquer, proposer des Fenêtres sur cour[s], certains étudiants seront invités dans la Saison musicale ainsi que pour les concerts mensuels d’orgue.

Ce dispositif peut s’étendre à d’autres partenariats pour les années à venir.

Recherches sur l’interprétation en BMFL avec les établissements supérieurs

Atelier de recherche autour de la vocalité au clavier (1750-1900) | 2

Encadrement : Edoardo Torbianelli et Ulrich Messthaler (Schola cantorum de Bâle), Jeanne Roudet (Sorbonne)
Dates : du 1er au 3 mai 2015

Quel son pour quel signe ?

Dans la recherche des liens entre la vocalité et l’écriture pianistique des XVIIIe et XIXe siècles l’analyse des signes communs aux deux notations est d’une importance fondamentale.
La façon de noter les sons et ses rythmes, les signes d’articulation, d’accentuation et d’expression en général, peut être considérée comme la cristallisation graphique – soumise à des conventions particulières – des différents effets sonores qui convergent dans l’exécution artistique idéale suggérée par le compositeur. Ainsi, leur seule vue devait sans doute évoquer aux interprètes contemporains les plus accomplis une image assez précise de l’intention expressive du créateur de l’œuvre.
On étudiera comment les conventions graphiques attachées à l’écriture de la voix et du piano dialoguent entre elles de manière créative dans un jeu subtil de correspondances et de suggestions réciproques. Mais cette observation – dans les œuvres elles-mêmes et les traités – ne peut s’abstraire de la redécouverte de certaines manières totalement oubliées de faire sonner une voix ou un piano dont la trace sonore se trouve dans les premiers enregistrements du XXe siècle. À la lumière des connaissances nécessaires à leur compréhension, ils constituent des témoignages uniques de moments d’authentique inspiration expressive qui mettent en évidence des traditions d’exécution directement issues de l’univers esthétique et stylistique du créateur. L’ensemble de ces sources offrira un socle solide à nos expérimentations vocales et instrumentales dans le but de s’approcher toujours plus près d’une interprétation intelligente – à la fois fidèle et créative – des œuvres des XVIIIe et XIXe siècles.

Présentation publique : Fenêtre sur cour(s) dimanche 3 mai à 17h

Ce projet de recherche est mené en partenariat avec la Sorbonne
Deux journées de recherche sur le fonds Cortot de la Médiathèque Musicale Mahler auront lieu les 30 avril et 4 mai.


2014

Atelier de recherche autour de la vocalité au clavier (1750-1900)

Encadrement Edoardo Torbianelli et Ulrich Messthaler, Schola cantorum de Bâle ; Jeanne Roudet, Sorbonne
Dates : du vendredi 14 au dimanche 16 février 2014

Du XVIIIe au XIXe siècle — et plus largement encore sur la longue période définie par l’usage du langage tonal – tous les traités déclarent que la voix est le meilleur des guides et que tout l’art d’un musicien se mesure à la façon dont il est capable de chanter avec son instrument. Ces déclarations sont devenues un lieu commun de l’enseignement de la musique qui ne véhicule plus qu’un sens très vague aujourd’hui.

La situation est bien différente à l’époque d’un Mozart, Schubert, Chopin, Liszt ou Schumann dont les modèles sont à chercher dans la vocalité contemporaine.
Des sources aussi diverses que nombreuses permettent d’identifier des références théoriques mais aussi de proposer des réalisations sonores éloquentes. Réunissant étudiants en musicologie et interprètes, ce programme de recherche vise ce double objectif.

Cette première résidence en bibliothèque abordera la question du bel canto dans la mise en relation précise entre techniques vocales et pianistiques.

Rameau Scarlatti, l’invention du pouce au clavier

Encadrement : Noëlle Spieth, clavecin (Pôle Sup Paris-Boulogne) ; Graham Sadler (Cambridge)
Date : le mardi 25 mars 2014

Ouvert 365j/an Visite tous les jours