+Voir d'autres dates
Partager

Kátia Kabanová

Opéra de chambre de Leos Janacek

Théâtre des Bouffes du Nord / Royaumont "hors les murs"

+Voir d'autres dates

Présentation

André Engel mise en scène
Irène Kudela direction musicale
Ruth Orthmann collaboration artistique
Dominique Müller dramaturgie
André Diot lumières
Nicky Riet décor
Chantal De La Coste-Messelière costumes

Kelly Hodson soprano, Kátia
Paul Gaugler ténor, Boris
Céline Laly soprano, Varvara
Elena Gabouri mezzo-soprano, Kabanikha
Jérôme Billy ténor, Kudrjas
José Canales ténor, Tikhon
Michel Hermon basse, Dikoj
Mathilde Cardon mezzo-soprano, Glacha
Douglas Henderson baryton-basse, Kuliguin
Nicolas Chesneau pianiste et chef de chant
Martin Surot pianiste et chef de chant

Retrouver aux Bouffes du Nord la même puissance d’imaginaire que celle inspirée par le décor naturel de Royaumont, tel est le pari d’André Engel et sa « troupe » pour cette version intimiste de Kátia Kabanová.

A Royaumont en 2010, au sein d’une masterclass, sous la direction musicale d’lrene Kudela en collaboration avec André Engel et Ruth Orthmann, de jeunes chanteurs travaillèrent l’adaptation pour piano de Kátia Kabanová, l’opéra de Leoš Janácek. Ces formations permettent au metteur en scène André Engel, fidèle intervenant à Royaumont, d’explorer des œuvres qu’il envisage de monter dans un avenir proche. L’engagement et la fraîcheur de ces jeunes interprètes permettent parfois d’aboutir à un travail exigeant et accompli méritant de devenir un spectacle à part entière. Ce fut le cas avec ce Kátia Kabanová qui trouva sa place, avec succès, en tournée.

Cette production sera au Théâtre des Bouffes du Nord, dans le cadre du cinquantenaire hors les murs. Un spectacle ouvert à tous les possibles, à l’image du lieu et dans la lignée de la démarche de Peter Brook : entre opéra et théâtre, un « concentré » d’opéra jouant sur l’intimité du rapport au public au cœur de la scénographie de Nicky Rieti. Cette violente histoire d’une jeune femme mal mariée qui choisit le suicide plutôt que d’assumer I’opprobre d’avoir à quitter son mari, sera dans les lumières subtiles d’André Diot, servie par une dramaturgie d’une extrême simplicité et une épure des costumes afin de « créer les conditions de cet enfermement dans lequel l’irradiante Kátia se consume si magnifiquement.»

Toutes les dates

À venir

Aucune date à venir.

Passées

Ouvert 365j/an Visite tous les jours