+Voir d'autres dates
Partager

L’orgue du Sultan – de Londres à Istanbul

Résidence de création

+Voir d'autres dates

Présentation

L’Achéron & Sultan Veled
Andreas Linos direction et conception

L’Achéron :
François Joubert-Caillet, Andreas Linos violes
Yoann Moulin orgue et clavecin

Sultan Veled :
Adrien Espinouze ney
Spyros Chalaris quanun
Alexandros Papadimitrakis oud
Antoine Morineau percussions

En 1599, Elisabeth 1ère, reine d’Angleterre, envoie un magnifique orgue à son puissant allié contre l’Espagne le Sultan Mehmet III. Le bateau voyage en Méditerranée avec l’orgue, son facteur Thomas Dallam et quelques musiciens anglais. Thomas Dallam va écrire les épopées de son voyage.
Andreas Linos s’inspire de cette aventure pour imaginer les rencontres possibles de ces musiciens porteurs des traditions polyphoniques anglaises et les musiciens orientaux, du Souk d’Alger au Harem de Topkapi à Istanbul. Ces deux « consorts brisés » exploreront en résidence les rencontres possibles entre polyphonies et mélismes et maqâms orientaux…

Andreas Linos direction et conception
Né d’une mère peintre et d’un père architecte grecques , Andreas Linos grandit dans un
environnement au croisement des arts et des cultures. Passionné dès ses 11 ans par la
viole de gambe, il entreprendra des années plus tard l’étude de cet instrument auprès de
Nima Ben David au CNR de Boulogne-Billancourt, d’où il obtiendra un premier prix en
2006. Depuis il mène une carrière de chambriste en se produisant au sein de plusieurs
ensembles, tels que «Le Baroque Nomade», «La Camera Dele Lacrime», le consort de
violes «L’Acheron» avec lesquels il enregistre une dizaine de disques.
Parallèlement à ses études musicales, il s’inscrit à l’école d’Architecture de
Versailles et se forme à la lutherie dans l’atelier de Bernard Prunier. Très vite, l’alchimie
entre musique et arts visuels l’interpelle. C’est ainsi qu’il contracte le virus de la scène et
se prend de passion pour la machinerie baroque. Dès lors il cherchera à incorporer des
éléments scénographiques et tisser des liens dramaturgiques autour de manifestations
sonores. Il a pu ainsi créer plusieurs concerts-spectacles, tels que «Il Bagatto» au festival
Sinfonia en Périgord en 2006, «Jeux de cour, jeux de coudes» au festival d’Essaouira
(Maroc) en 2007, «Le Consort Project» et «Florimène» à L’Archipel (Paris) de 2008 à
2010, «Espejos» et «Kings and Queens» en 2011-2012 à Mexico City pour le jeune
orchestre baroque La Partenope.
L’ été 2012 il signe la mise en scène les décors et costumes de «Venus et Adonis»
de John Blow, qu’il monte dans la foret du mont Péléon en Grèce sur un théâtre en plein
air qu’il dessine pour l’occasion.
En Février 2014 il est le metteur en scène et scénographe de la nouvelle production de l’Opéra de Dijon « La Pellegrina, une fête florentine ».

 

Toutes les Fenêtres sur cour(s)

Toutes les dates

À venir

Aucune date à venir.

Passées

Ouvert 365j/an Visite tous les jours