Partager

Spectacle-rencontre : le mythe des « Sept dormants »

Spectacle « Sphera » - Cycle [lumières sur la création]

Présentation

Camel Zekri, composition, guitare
Jean-Paul Mehansio, danse
Ensemble De Caelis
Laurence Brisset, direction, mezzo
Estelle Nadau, soprane
Caroline Tarrit, mezzo
Claire Trouilloud, soprane
Alia Sellami, soprane, chants coptes et maronites

Il était une fois sept jeunes qui s’étaient cachés dans une grotte pour échapper à une persécution religieuse et s’y étaient endormis plusieurs siècles… Il était même deux fois, puisque Chrétiens et Musulmans ont longtemps partagé ce mythe qui évoque la vie, la mort et l’éternité. Le compositeur et guitariste Camel Zekri réveille ces « Sept dormants ». Le musicien globe-trotter a écrit « Sphera », un ensemble de nouvelles partitions, qu’il a confiées à De Caelis, un ensemble vocal féminin spécialisé dans l’interprétation du répertoire médiéval et contemporain. Le danseur d’origine ivoirienne Jean-Paul Mehansio prête aux sept assoupis son corps et ses mouvements fluides, qui invoquent également la dormance des plantes. Totalement inédit, ce dialogue des arts et des époques est créé ce jour à Royaumont. Assistez au réveil des dormants !

Biographies des artistes

Camel Zekri

Formé par le Raïs Hamma Moussa au répertoire du Diwan de Biskra en Algérie et par Ramon de Herrera à la guitare à Paris, Camel Zekri s’intéresse très vite à la relation entre les musiques orales et la musique écrite. Il étudie la musicologie à la Sorbonne Paris IV. Il est également titulaire d’un master en Musiques et Sciences Sociales de l’EHESS de Paris et du DE jazz et musiques du monde.

Il parcourt le monde à la rencontre des cultures in situ. Cette démarche l’a amené à participer et à créer de nombreux projets transculturels. Il joue à Alep et Damas avec Mohamed Kadri Dalal, à Nouakchott en Mauritanie avec Malouma, à Biskra, Alger, Tlemcen, Constantine et Annaba en Algérie avec le Diwan de Biskra, au Maroc avec Haj Youness Younouss, en Centrafrique avec les Pygmées Aka, au Burkina Faso avec les balafons de Ouessa. Il enregistrera des Cds avec l’algérienne Hasna el Becharia au studio d’Amiens et avec le nigérien Yacouba Moumouni au studio Ali Farka Touré à Bamako.

Son parcours dans les musiques improvisés sera partagé entre Fred Frith, Annick Nozati, Evan Parker, Keith Rowe, Michel Doneda, Jacques di Donato, Cooper Moore, Dominique Chevaucher, Ron Anderson et Serge Teyssot-Gay.

Après un stage à l’IRCAM, il travaille au développement de système numérique interactif en 2003. Avec le CNCM Césaré il crée un dispositif de traitement et de diffusion sonore pour un ensemble de dix musiciens. Ce dispositif sera au service d’une création appelée Le Cercle. C’est avec le GRAME puis avec Christophe Lebreton de LISILOG qu’il développera un dispositif numérique pour guitare qui module les paramètres sonores par le mouvement.

Laurence Brisset

Après des études de clavecin auprès de William Christie et de Noëlle Spieth au CNR de Lille, elle se consacre au chant. Elle obtient un Premier Prix de chant à l’unanimité au CNR de Versailles et est admise au CNSM de Paris en troisième cycle (Art lyrique, classe de Xavier Depraz). Parallèlement, elle étudie les notations musicales anciennes et participe à de nombreux concerts et enregistrements avec les ensembles Organum (1983-2000), Discantus (1989-1992).

En 1998, elle fonde avec quelques amies, passionnées comme elle par le Moyen  ge, l’ensemble De Caelis dont elle assure la direction.

Titulaire du CA de technique vocale, elle partage ses activités entre concerts et pédagogie du chant. Dans le cadre du programme de recherche et interprétation des musiques médiévales (PRIMM), elle intervient comme formateur à la Fondation Royaumont. Depuis 2005, elle donne régulièrement des classes de maître pour la filière médiévale du conservatoire supérieur de musique de Genève.

Eugénie de Mey

Eugénie De Mey est née en Belgique, les pieds dans la musique et la danse contemporaine. Très tôt, elle développe un goût inné pour le chant et la musique ancienne auxquels elle se consacre tout en abordant la direction de chœurs, l’ouverture sur d’autres répertoires et une formation musicologique qui la mèneront à collaborer avec chorégraphes et chefs de divers horizons…

Mezzo léger dans sa formation classique initiale (Conservatoires de Lyon, Genève et Maîtrise de Notre-Dame de Paris), elle se distingue par une utilisation originale des différents registres de la voix, affectionnant aussi bien certaines parties graves en voix de poitrine, que les lignes très légères des voix élevées et cristallines ou plus lyriques, aimant adapter sa vocalité au gré des musiques rencontrées et laisser la part belle à l’improvisation et à l’ornementation.

On peut l’entendre au sein de divers projets et ensembles parmi lesquels De Caelis, La Tempête, Esharêh, Le Concert Spirituel, Les Cris de Paris, Diabolus in Musica, etc.

Estelle Nadau

Estelle Nadau obtient un Premier Prix de chant de la Ville de Paris et du CNR de Paris. Elle poursuit sa formation en musique du Moyen¬âge à l’Abbaye de Royaumont et au CRR de Tours en chant baroque et Renaissance.
En 2004, elle rejoint l’ensemble Diabolus in Musica, dirigé par Antoine Guerber, au sein duquel elle chante le répertoire des troubadours et des trouvères, qu’elle enregistre pour Alpha, et grave pour Ricercar l’intégralité de l’oeuvre sacrée de Ciconia (Diapason d’or).
Elle chante avec l’ensemble Beatus dirigé par Jean-Paul Rigaud et en 2014, intègre l’ensemble Soli-Tutti, dirigé par Denis Gautheyrie et spécialisé dans l’interprétation du répertoire contemporain. Elle est membre de l’ensemble De Caelis depuis 1999.

Caroline Tarrit

À vingt ans, alors qu’elle participe en tant que danseuse au festival d’Aix-en-Provence, elle se prend de passion pour le chant lyrique. Elle étudie, tout d’abord, au département de musique ancienne du conservatoire de Toulouse. Puis, elle entre dans la classe d’Isabel Garcisanz (Paris XVIe) où elle obtient un premier prix de chant. Elle travaille en soliste ou en ensemble avec Musicatreize, Soli Tutti et Akademia dans des répertoires variés (Bach, Mozart, Messiaen, Hersant, Escaich, Ohana…). Depuis 2004, elle se produit également en soliste avec La Fenice plus spécifiquement dans Monteverdi : Lettera Amorosa, Proserpina dans L’Orfeo.

Membre cofondateur de De Caelis, elle s’implique dans toutes les créations musicales et interdisciplinaires de l’ensemble.

Marie-George Monet

Elle se forme en chant dans la classe de David Pollard à la Guildhall School de Londres après avoir obtenu une licence musicologie à Tours. Sur scène elle interprète différents rôles tels que Arnalta (Le Couronnement de Poppée, Monteverdi), Messaggiera (Orfeo, Monteverdi), la Troisième Dame (La Flûte Enchantée, Mozart). Très attirée par le répertoire contemporain, elle se produit régulièrement au sein de l’ensemble Sequenza 9.3 et Musicatreize. Elle crée notamment le rôle d’alto solo dans Yvonne, princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans, le rôle d’Orimita, dans Orimita de Claire Renard, celui de Femme 3 dans Slutchaï de Oscar Strasnoy. Elle chante avec l’ensemble De Caelis depuis 2011.

Alia Sellami

Artiste franco-tunisienne, interprète, auteur compositeur, performer et professeur de chant. En Tunisie où elle grandit, sa formation artistique associe dès son jeune âge des arts et des techniques de genre différent : musique arabe, classique, jazz et danse africaine , classique jazz et contemporaine …. Ce contexte artistique pluri-culturelle et interdisciplinaire est déterminant dans la nature du parcours de cette artiste plurielle, qui aime pratiquer, des styles et des techniques de chant divers et se plait à faire inter-agir, dans ses créations, toutes sortes de formes et d’expressions artistiques. Après une formation au conservatoire de Tunis, elle se perfectionne auprès du maître Ali Sriti. Elle mène tout un travail de recherche sur le chant traditionnel en Egypte. En 2010 elle est décorée de l’Ordre du Mérite Culturel Tunisien.

Jean-Paul Mehansio

Né le 2 janvier 1987 à Bangolo en Côte d’Ivoire, Jean Paul Mehansio est diplômé en danse moderne, contemporaine et classique en Côte d’Ivoire et au CND de Pantin. Il vit et travaille en France depuis 2014. Danseur interprète et chorégraphe, il a notamment joué et dansé pour Olivier Dubois, Karima Mansour, Salia Sanou, Christina Towles, Georges Momboye, entre autres.
Tournées internationales au Maroc, Tunisie, Sénégal, Egypte, Mali, Mauritanie, Bénin, Côte d’Ivoire, Italie, Pologne, Hollande, Belgique, Allemagne, Russie.
En tant qu’interprète, il enrichit son expérience professionnel en dansant avec les chorégraphes Georges Momboye, Otto Demcsak, Olivier Dubois, Salia Sanou, Christina Towle, Carine Kermin et Jean Claude Galotta respectivement à travers les spectacles Rêves de … et Empreintes Massai, la reine Abla Pokou, Souls, La clameur des arènes, Débout – se relever, Ça va valser et 2147 si l’Afrique disparaissait ? (avec la mise en scène de Moïse Touré).

Il chorégraphie Gnéan / Miroir, son premier solo, entre Alexandrie, Le Caire et Paris. Puis une pièce de groupe Le journal d’un mûrier au Liban et Mreya à Aubervilliers. Suite à l’obtention du Diplôme d’Etat obtenu au Centre national de la Danse de Pantin, Jean Paul Mehansio est aussi professeur de danse contemporaine et concepteur de l’Afropeps.

Les Dimanches à Royaumont

Profitez de votre visite de Royaumont et de ses jardins, de votre déjeuner ou de votre nuit à l’abbaye pour assister, le dimanche, sans supplément de prix, à des spectacles et des rencontres autour de la musique, de l’histoire, de l’architecture de la nature ou de la danse.
Ces événements sont inclus dans le billet d’entrée au monument, dans la limite des places disponibles. Il est donc recommandé de réserver.

Toutes les dates

Dimanche 7 août 2022

Infos pratiques / Billetterie

En ligne :
Réserver

Par téléphone :
01 30 35 58 00

Réservations exclusivement sur Internet. La billetterie est à votre disposition du lundi au vendredi par téléphone, si vous rencontrez des difficultés avec les réservations en ligne

Tous les dimanches et les jours fériés, profitez des navettes gratuites au départ de la gare de Luzarches.

Assurant la liaison avec la gare de Luzarches (ligne H), les navettes permettent de rejoindre l'abbaye en 8 minutes, soit moins d'une heure de trajet depuis la gare du Nord.

La réservation des navettes se fait exclusivement sur internet :
réserver un aller - réserver un retour

  • Vous pouvez réserver jusqu'au jour de votre venue à 9h, sous réserve de disponibilité.
  • Le nombre de places étant limité, la réservation est recommandée.
  • Le port du masque est obligatoire.

Installée en galerie Nord, une des plus belles salles voûtées de l’abbaye, la Table de Royaumont s’inscrit dans la tradition culinaire française, dans un esprit d’ouverture, de créativité et de saisonnalité.
réserver un repas
le samedi soir - le dimanche midi

Certains week-ends, profitez d'une nuit paisible dans votre chambre avec vue sur le cloître ou le parc : découvrir au matin l’abbaye dans son écrin de verdure vous laissera un souvenir impérissable.

réserver une chambre

« Sphera » est une production des Arts improvisés en coproduction avec l’ensemble De Caelis et la Fondation Royaumont. Il est soutenu par la SPEDIDAM.
Les Arts improvisés, direction Camel Zékri et Dominique Chevaucher, sont conventionnés par la DRAC Normandie. Ils reçoivent le soutien du Conseil régional de Normandie, du Conseil départemental de l’Orne, de la Communauté de Communes Vallées d’Auge et du Merlerault, de la Mairie de Saint-Aubin de Bonneval, de l’Institut français, de la Spedidam, du Centre National de la Musique.
Ouvert 365j/an Visite tous les jours