2010 : pouvoirs, symboles et vertus des plantes magiques


Entre croyance et connaissance scientifique  

Les vertus thérapeutiques des plantes sont depuis toujours utilisées pour s’efforcer de soigner les maladies du corps et de l’âme.
Au Moyen Âge, le caractère magique et une partie des pouvoirs attribués aux plantes naissent de la méconnaissance de l’homme pour cette science qui les étudie, la biologie. Ainsi les plantes sont souvent objets de superstition et investies de pouvoirs surnaturels : elles n’entrent plus seulement dans la composition des onguents, mais aussi dans celle des philtres, électuaires et autres potions. Les plantes magiques ne sont pas seulement sollicitées pour guérir un mal précis à l’aide de moyens reconnus ; elles peuvent aussi servir à provoquer des bienfaits, des protections, ou encore des nuisances. Les propriétés magiques sont recherchées selon les règles de la Magie blanche ou de la Magie noire, au moyen de rituels et cérémonials plus ou moins élaborés.

Plantes médicinales avant tout, les plantes magiques expriment bien l’ambiguïté persistant entre les domaines des croyances et celui de la connaissance scientifique. Elles ont parfois été exploitées de façon totalement opposée selon les époques et l’objectif à atteindre, et témoignent des relations de l’homme et de la nature au cours des siècles.

 
De la calme angélique… à la mandragore si prisée  

Ces pratiques concernent tout autant les plantes sauvages que les légumes ou les plantes connus de tous, cultivés dans de modestes jardins.

On distingue
- les plantes guérisseuses, aux propriétés médicinales ;
- les plantes protectrices, permettant de formuler divers vœux (protection, amour, richesse…) ; 
- les plantes maléfiques, aux divers méfaits ;
- les plantes aphrodisiaques, favorisant l’éclosion des sentiments, la fidélité, la fertilité, et les ardeurs ;
- les plantes magiques et la fortune, pour vivre dans l’abondance, découvrir des trésors, et connaître la grandeur et la gloire ; 
- les plantes consolatrices, matérialisant l’espoir des hommes dans une immortalité et un renouveau rassurant après une vie courte et précaire ;
- les plantes divinatoires, permettant de prédire l’avenir et de communiquer avec les dieux, les morts, les esprits et les démons.


Téléchargez le guide de visite

 

  

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias