Répertoire baroque français du XVIIe siècle (Boësset et Moulinié)

Encadrement

Sébastien Daucé chef d’orchestre
Organiste, claveciniste, Sébastien Daucé est animé par le désir de faire vivre un répertoire foisonnant et encore peu connu : celui de la musique française du XVIIe siècle.
C’est pendant sa formation au Conservatoire supérieur de Lyon qu’il rencontre les futurs membres de Correspondances. Il y bénéficie notamment de l’enseignement de Françoise Lengellé et d’Yves Rechsteiner. D’abord sollicité comme continuiste et chef de chant (ensemble Pygmalion, Festival d’Aix en Provence, Maîtrise & Orchestre Philharmonique de Radio France…), il fonde à Lyon dès 2009 l’ensemble Correspondances, réunissant auprès de lui chanteurs et instrumentistes épris du répertoire français sacré du Grand Siècle.
Avec l’ensemble, qu’il dirige depuis le clavecin ou l’orgue, il parcourt la France et le monde, et enregistre fréquemment pour la radio. Sébastien Daucé et l’ensemble Correspondances sont en résidence au Théâtre de Caen avec lequel ils développent leurs premiers projets scéniques (Trois Femmes mis en scène par Vincent Huguet en 2016, Le Ballet Royal de la Nuit mis en scène par Francesca Lattuada en novembre 2017), associés à l’Opéra et à la Chapelle du Château de Versailles et à La Chapelle de la Trinité avec le soutien de la Ville de Lyon.

Caroline Bardot soprano
Après avoir obtenu un prix de chant lyrique au Centre de Formation du Jeune Chœur de Paris (L. Equilbey), parallèlement à des études de Lettres, Caroline Bardot poursuit sa formation au sein de la classe de chant musique ancienne du CNSM de Lyon, qu’elle quitte en 2009 avec un prix mention Très Bien à l’unanimité. Elle a participé en 2008 à deux sessions d’insertion professionnelle, l’Académie d’Ambronay (J. Tubéry) et l’Atelier Philidor (F. Bazola).
Caroline se produit régulièrement comme soliste ou au sein de divers ensembles spécialisés tels que Canto Coronato (D. Catalunya) et Alla Francesca (P. Hamon), pour la musique médiévale, et La Fenice (J. Tubéry), Correspondances (S. Daucé), Pygmalion (R. Pichon), L’Ensemble Baroque de Levallois, la Camera delle Lacrime (B. Bonhoure) pour le répertoire baroque. Avec ces ensembles, on a pu l’entendre dans le cadre de prestigieux festivals de musique ancienne comme ceux de Saintes, Utrecht, Anvers, La Chaise-Dieu, Arques-la-Bataille, Pontoise…
Passionnée par la redécouverte du théâtre baroque, elle se forme à la gestuelle, la prononciation restituée et la déclamation de cette époque auprès d’Eugène Green, et de Jean-Denis Monory, comédien avec lequel elle a créé plusieurs spectacles gestués de textes et d’airs de cour du XVIIe siècle, joués dans divers festivals (Scènes baroques en Touraine, Cartoucherie de Vincennes, Roquefixade, St Jean de Luz…).
Parallèlement à cette activité de concertiste, Caroline Bardot a le plaisir d’enseigner le chant baroque au Conservatoire de Levallois.

Thomas Leconte musicologue, chercheur et responsable éditorial du pôle Recherche du CMBV (CESR – UMR 7323 CNRS)

Destinataires

  • 12 chanteurs
  • 2 à 4 instrumentistes (clavecin, orgue…)

Présentation

Artiste régulièrement associé à des projets de la Fondation Royaumont, Sébastien Daucé est un des meilleurs interprètes actuels du répertoire baroque français du XVIIe siècle. Il se produit à travers le monde avec l’ensemble Correspondances qu’il a fondé en 2009, et avec lequel il explore entre autres le répertoire profane et sacré du Grand Siècle.

Dans la continuité des dernières formations polyphoniques encadrées par Lionel Meunier (Vox Luminis) ou Raphaël Pichon (Ensemble Pygmalion), Sébastien Daucé dirigera à l’abbaye une formation sur le répertoire polyphonique du XVIIe siècle. Une sélection d’œuvres sacrées et profanes d’Antoine Boësset (1586-1643) et Etienne Moulinié (1600-1669), permettront un travail entre interventions solistes et chant polyphonique à 1 ou 2 chanteurs par voix.

Le répertoire abordé durant cette formation sera en partie choisi parmi les collections de la Bibliothèque musicale François-Lang – Fonds F. Lang, Fonds J.-Y. Hameline. Thomas Leconte (CMBV) apportera un éclairage musicologique et historique sur les pièces travaillées tandis que Caroline Bardot enseignera les spécificités vocales propres à ce répertoire. Au cours de la semaine, Thibaut Mihelich proposera une réflexion collective sur l’esthétique et la place de l’artiste dans la société.

Méthode

Enseignement pratique
ateliers individuels et en groupe
travail musicologique

Calendrier

Session
Du 11 au 17 février 2020
soit 6 jours de formation

Présentations publiques
Fenêtre sur cour[s] le 16 février 2020 à Royaumont
Concert le 17 février 2020 au CRR de Paris (14 rue de Madrid-75008 Paris)


En partenariat avec le CRR de Paris.

Cet atelier de formation professionnelle est soutenu par les Amis de Royaumont.

La région Ile-de-France soutient les formations professionnelles.

La Fondation Bettencourt Schueller est le mécène principal du Pôle Voix et Répertoire de la Fondation Royaumont.

Ouvert 365j/an Visite tous les jours