Festival, Musique

Publié le 17/06/2019

Marcel Pérès détaille le projet « Samaa – Mozarabe » de l’ensemble Organum

Marcel Pérès détaille le projet « Samaa – Mozarabe » de l’ensemble Organum

Quand on l’interroge sur la genèse du projet qu’il présentera le dimanche 22 septembre dans le cadre du Festival de Royaumont, le célèbre chef de chœur montre qu’il n’a rien oublié des circonstances de sa naissance : « Ce concert est le résultat d’un travail très ancien, commencé ici, à la Fondation, en 1997. Nous avions préparé dès cette année-là « l’Année du Maroc », qui s’est tenue en 1999. Cet événement a été l’occasion d’échanger avec les artistes marocains. Dès que j’ai appris que j’en aurais la possibilité, j’ai pensé travailler sur un répertoire de confréries soufies marocaines qui s’appelle le « samaa », ce qui signifie « l’écoute » en arabe. »

Également musicologue, Marcel Pérès précise : « Le samaa présente des caractéristiques musicales très semblables à ce qu’on observe dans le chant mozarabe du quinzième siècle. En réalité, le chant mozarabe a été noté à ce moment-là mais est plus ancien : c’était le chant des chrétiens pendant l’administration musulmane dans la péninsule ibérique. Ce chant présente des similitudes avec le samaa marocain, au niveau des rythmes, de la modalité, des cadences, des ornements… Il y a également une convergence temporelle puisque que le répertoire du samaa s’est également constitué en Andalousie au cours du quatorzième et du quinzième siècle. Ayant constaté ça, on a tout mis en œuvre, avec également l’Institut du Monde Arabe, pour explorer le milieu musical marocain. J’avais rencontré plusieurs musiciens qui étaient désireux de travailler avec nous. Ce programme a mûri pendant ces vingt dernières années. »

Ces deux décennies n’ont pas entamé l’enthousiasme de Marcel Pérès, qui explique : « Avec cette rencontre, j’essaie de rendre tangible ce que j’aime appeler « les codes génétiques du spirituel ». J’essaie de montrer dans un geste religieux – et en l’occurrence, ici, un geste vocal – ce qui est fondamental, que ce soit dans la manière d’entrer dans le son, de le créer, dans les mouvements du corps, dans la manière dont on entre en relation avec une mémoire, qui, naturellement, doit être une mémoire vivante. Indépendamment de l’histoire, des dogmes, de la foi, nous ne sommes que des hommes qui se rassemblent et qui élèvent leurs prières, leurs pensées, leurs émotions, vers quelque chose qui les transcende… »

Il est donc naturel que la programmation du 22 septembre – que l’ensemble Organum partage avec la troupe d’Amir ElSaffar (la chanteuse de flamenco Gema Caballero, la chanteuse Vanesa Aibar…) – ait été baptisée « Elévation »…


Programme complet de la journée « Elévation »…

Dimanche 22 septembre, 11h : Ouverture de l'exposition « Le fonds Rameau de la Bibliothèque musicale François-Lang » (en savoir plus)
Dimanche 22 septembre, 13h : Déjeuner - Le buffet du Chef (en savoir plus)
Dimanche 22 septembre, 14h : Prélude à l'après-midi - Musique, poésie et spiritualité andalouses | Saadane Benbabaali (en savoir plus)
Dimanche 22 septembre, 15h : Luminescence | Amir EISaffar (en savoir plus)
Dimanche 22 septembre, 15h : Atelier jeune public - A la découverte du flamenco | Karine Herrou Gonzalez, Daniel Barba Moreno (en savoir plus)
Dimanche 22 septembre, 16h30 : Samaa – Mozarabe | Ensemble Organum (en savoir plus)

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias