« Pelléas et Mélisande » de Debussy : grande tournée d’un opéra né à Royaumont

Partager

En janvier 2022, une production exceptionnelle de Pelléas et Mélisande de Claude Debussy verra le jour. Sous la direction des metteurs en scène Moshe Leiser et Patrice Caurier, duo légendaire de la mise en scène d’opéra (Covent Garden, Salzbourg, Opéra de Lyon…), l’opéra sera donné dans la version pour piano seul composée par Debussy lui-même et rarement entendue depuis sa création. Cette création a été préparée à l’abbaye de Royaumont, l’été dernier, en s’inspirant notamment des trésors de la Bibliothèque musicale François Lang.

Une distribution prometteuse

Le spectacle révèlera des chanteurs parmi les plus doués de la jeune génération de la scène lyrique française : Jean-Christophe Lanièce (Pelléas), Marthe Davost (Mélisande), Halidou Nombre (Golaud), Marie-Andrée Bouchard-Lesieur (Geneviève), Cyril Costanzo (Arkel) et Cécile Madelin (Yniold). Un travail de haute exigence artistique a été réalisé lors d’une résidence de préparation à l’abbaye de Royaumont. Tous aussi bouleversants les uns que les autres, les chanteurs réussissent un tour de force : faire entendre la finesse de l’écriture vocale de Debussy aussi bien que la subtilité du texte de Maeterlinck. Les pianistes Jean-Paul Pruna et Martin Surot font sortir de leur instrument une très riche palette de couleurs orchestrales. De la première à la dernière note, c’est un spectacle d’une très grande puissance que cette troupe lyrique d’exception nous fera entendre.

Des coproducteurs dans toute la France

Créée à la Scène nationale de Toulon le 15 janvier 2022, la production sera reprise ensuite dans de nombreux théâtres et maisons d’opéra lors de trois saisons (21/22, 22/23 et 23/24). Pensé dès sa conception pour pouvoir s’adapter à tous types de scènes, le spectacle peut être donné dans des salles plus ou moins grandes, sans fosse d’orchestre. Le modèle de coproduction qui a permis de monter ce projet ambitieux en pleine période de pandémie est original. En effet, la Fondation Royaumont, qui en porte la production déléguée, s’est associée à 8 coproducteurs, maisons d’opéras et scènes nationales, dont certaines ne programment pas habituellement d’œuvres lyriques :

Châteauvallon-Liberté, scène nationale / La Scène nationale d’Orléans / Points communs, Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise / Centre des bords de Marne, Scène conventionnée d’Intérêt National – Art et Création du Perreux-sur-Marne / Le Parvis Scène Nationale Tarbes-Pyrénées / Vichy Culture – Opéra de Vichy / Clermont-Auvergne Opéra / Scène Nationale de Saint-Quentin en Yvelines

Il s’agit donc d’un projet collectif unique qui a pour ambition de faire (re)découvrir dans les meilleures conditions possibles et à un public le plus large, ce chef d’œuvre absolu du répertoire lyrique français.

La version piano-chant

Que Claude Debussy ait lui-même réalisé la version piano-chant de Pelléas et Mélisande, publiée d’abord par les Editions Fromont (1902) puis Durand (1905, 1907), réhausse l’intérêt de cette partition qui dépasse le cadre d’une simple réduction. Au gré des répétitions et des représentations des premières saisons, Debussy ne cessa de transformer, corriger, remanier son œuvre à maints endroits, imposant un tour de force éditorial pour mettre en conformité les éditions piano-chant avec la partition d’orchestre en mutation…

La Bibliothèque musicale François Lang de la Fondation Royaumont conserve deux exemplaires de la première édition du piano-chant (Fromont 1902) ainsi que l’exemplaire du compositeur de la partition d’orchestre (1 ère édition, Fromont 1904) avec des corrections autographes à l’encre et au crayon. Par ailleurs, l’édition critique de la partition piano-chant, réalisée par David Grayson pour les Editions Durand (2011) dans le cadre de l’édition monumentale en cours des Œuvres de Debussy, offre une version conforme à la partition d’orchestre, enrichie notamment par les variantes que le Jean Perier (1869-1954), le créateur de l’œuvre, nota sur sa partition, ainsi que celles destinées à un ténor. La partition piano-chant de Pelléas et Mélisande transporte interprètes et auditeurs au cœur de l’œuvre.

François Naulot, directeur artistique du pôle Voix & Répertoire de la Fondation Royaumont

Note d’intention

Il y a vingt ans, nous avions mis en scène l’opéra de Debussy au Grand Théâtre de Genève. Louis Langrée dirigeait et Simon Keenlyside, Alexia Cousin et José Van Dam, entre autres, faisaient partie de cette exceptionnelle distribution. Vingt ans plus tard, l’émotion de ce spectacle reste intacte pour tous ceux qui y ont participé et pour ceux qui ont pu le voir. Alors pourquoi y revenir ? Le projet qui nous occupe avec la Fondation Royaumont est bien évidemment différent. Il n’y a pas ici d’orchestre : nous jouons la version pour piano écrite par Debussy lui-même. Travailler avec une nouvelle génération de chanteurs est l’occasion de faire accéder les spectateurs au plus près de ce qui est pour nous l’essence de l’art lyrique : porter les mots du poète par la musique. Démontrer, pour ceux qui en douteraient encore, que l’opéra est avant tout théâtre. José Van Dam nous disait : « chanter, c’est parler un peu plus haut ».

On ne saurait mieux dire. Les passions interdites décrites par Maeterlinck et transfigurées par la musique de Debussy forment un cocktail explosif. Comme une grenade dégoupillée : on ne distingue rien encore, mais le carnage est imminent. Rendre palpable cette tension, donner corps à cette histoire d’amour, de jalousie, d’oppression et de meurtre est un travail passionnant et le présenter sous une forme d’opéra de chambre permettra, nous l’espérons, aux spectateurs d’éprouver, vingt ans après nous, le même choc que celui que nous avions éprouvé devant la violence de cet opéra qui parle du désir comme aucun autre.

Moshe Leiser et Patrice Caurier, metteurs en scène


Le calendrier

Création en 2022
15 janvier 2022 : Le Liberté, scène nationale de Toulon
18 janvier 2022 : La Scène nationale d’Orléans
21 janvier 2022 : Points communs- Nouvelle Scène nationale de Cergy-Pontoise (Val d’Oise)
25 janvier 2022 : Le Perreux, Centre des Bords de Marne
29 janvier 2022 : Le Parvis, scène nationale Tarbes Pyrénées

Reprise en 2023
Clermont Auvergne Opéra
Opéra de Vichy
Scène Nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines
Autres dates à confirmer 

Les mécènes

Mécène stratégique de la Fondation Royaumont, la Fondation Daniel et Nina Carasso, sous l’égide de la Fondation de France, soutient ses projets de création artistique, l’émergence et l’accompagnement de ses artistes ainsi que le renforcement de la coopération entre sciences humaines et pratiques artistiques

Ouvert 365j/an Visite tous les jours