Un nouveau chef-jardinier, pour des jardins toujours plus « remarquables »

Partager

Romain Van de Walle vient d’être nommé chef-jardinier de l’abbaye. Il y évolue dans un environnement exceptionnel, à découvrir dès que possible…

L’abbaye cistercienne de Royaumont se dresse à la lisière du Parc Naturel Régional Oise – Pays de France, au cœur d’un somptueux écrin de verdure. Son parc traversé de canaux (en savoir plus) et ses jardins constituent un ensemble unique, à la fois historique et contemporain, classé « jardin remarquable ».
Au XIIIe siècle, la présence de l’eau a joué un rôle essentiel dans le choix du site. Etangs creusés à main d’homme et rivières canalisées ont permis la pêche ou l’arrosage des cultures, quand l’eau potable était captée depuis des sources proches. Aujourd’hui, à l’entrée du parc, un bassin circulaire ombragé accueille les visiteurs, qu’un alignement de marronniers et un étroit canal conduisent vers le bâtiment des moines.

A Royaumont, nature et culture ne s’opposent pas mais se conjuguent. Les trois jardins et le parc sont autant des lieux de découverte, de détente, de création, d’expérimentation, de rencontres, d’écoute et de transmission.
Les musiciens et les danseurs accueillis par le Centre Culturel de Rencontre y trouvent l’inspiration. Les élèves des écoles d’Ile-de-France et de l’Oise s’y initient à la botanique grâce à différents dispositifs pédagogiques ludiques. Et les visiteurs y prennent le temps de s’émerveiller. La devise de la Fondation, « Inspirer, créer, partager », trouve tout son sens dans ce parc où les paysagistes sont invités à manifester autant de créativité et d’audace que les artistes en résidence.

Dans le prolongement des programmes de création artistique de la Fondation, les jardins de Royaumont abritent des œuvres contemporaines, quand ils n’en sont pas eux-mêmes…
Menée en 2010, la restauration du jardin du cloître (en savoir plus), avec ses buis, ses ifs et ses cyprès, s’est appuyée sur la recréation entreprise au début du XXe siècle par le paysagiste Achille Duchêne. Au centre de ce jardin classé figure une installation permanente et surprenante de l’artiste Yann Toma, l’œuvre Geysir Ouest-Lumière.
Le Potager-jardin, « contemporain et allégorique » (en savoir plus), imaginé par les paysagistes Astrid Verspieren et Philippe Simonnet, fait cohabiter des planches de culture régulières avec des compositions végétales et légumières plus libres, produit de semis spontanés.
Les paysagistes Olivier Damée et Edith Vallet ont créé le jardin des Neuf Carrés (en savoir plus), un jardin d’inspiration médiévale entouré d’une clôture d’osier vivant tressé, qui accueille des collections de plantes thématiques pluriannuelles.

Le jeune chef-jardinier Romain Van de Walle, arrivé à Royaumont en 2020, va poursuivre l’entretien quotidien des parties historiques ou contemporaines en l’adaptant, entre autres, aux nouvelles contraintes climatiques. Pour cela, il entend pratiquer, dans le respect de l’histoire du site, une agriculture écologique, avec l’appui d’une entreprise d’insertion. A la manière des premiers moines eux-mêmes, qui, en matière de techniques agricoles ou d’utilisation thérapeutique des plantes, surent allier l’innovation à la vertu.

Ouvert 365j/an Visite tous les jours