This page is provided only in french. Sorry for the inconvenience.

En 2017, les membres du Comité Henry Goüin ont décidé de financer la fabrication d’un clavecin Vater.

Une commande a été passée au facteur Emile Jobin, l’un des pionniers de la redécouverte du clavecin en France. Facteur de référence pour le Musée de la Musique (Paris), le Musée du Vlesshuis (Anvers) ou le Musée de Picardie (Amiens), il a réalisé dans son atelier du Val d’Oise (Boissy l’Aillerie) plus de 60 instruments pour des musiciens et des conservatoires, en Europe autant qu’au Japon.

L’instrument qu’il a patiemment façonné pour la Fondation Royaumont est une copie du clavecin Vater 1732, classé trésor national, qui se trouve au Musée de la Musique (Paris). Cet instrument à deux claviers, doté de deux jeux de 8 pieds et d’un jeu de 4 pieds, est enchâssé dans une caisse avec une échine en sapin, des éclisses en tilleul ou peuplier, assemblées à queue d’aronde, et ses registres sont recouverts de cuir.
Ce nouveau clavecin a été dévoilé à l’occasion du dîner annuel du Comité Henry Goüin, le 7 juin 2018. Les membres et leurs invités ont pu entendre Jean-Luc Ho, claveciniste en résidence à l’abbaye, jouer des pièces de Johann Sebastian Bach, Domenico Scarlatti, Jean-Baptiste Lully, François Couperin, Henry Purcell et Jean-Henry D’Anglebert sur le clavecin qu’ils ont financé.

Ce clavecin permet d’enrichir l’étude des répertoires pour les résidences de création et de recherche, mais aussi pour les concerts du Festival, d’accroître l’offre et la qualité des formations autour de cet instrument et de favoriser la démocratisation de sa pratique et de son enseignement.

Ouvert 365j/an Visite tous les jours