Festival, Musique

Publié le 07/06/2019

Les voix au Festival de Royaumont 2019 : 5 siècles d’art vocal !

Les voix au Festival de Royaumont 2019 : 5 siècles d’art vocal !

Un voyage dans le temps au fil des voix… Voici ce que Royaumont propose à son public pour cette nouvelle édition du Festival !

Moyen Âge

Le périple commence à la fin du Moyen Âge, au quinzième siècle précisément, avec le chant mozarabe. En 1995, l’ensemble Organum avait déjà consacré un disque à cette forme propre à la liturgie de la péninsule ibérique. 20 ans après l’ « année du Maroc », Marcel Pérès revient à Royaumont avec un projet qui montre les liens de cet art vocal avec son cousin de la rive sud de la Méditerranée, le samaa des Soufis marocains. Un dialogue interculturel qui permet à des interprètes d’horizons différents (dont le Corse Jérôme Casalonga) de se réunir pour chanter ensemble en latin ou en arabe…

Baroque

Une escale est prévue à la fin de l’ère baroque. Platée ou l’Origine de la Comédie, un opéra de Jean-Philippe Rameau donné pour la première fois à Versailles le 31 mars 1745, sera repris par les Ambassadeurs d’Alexis Kossenko et chanté par le haute-contre Anders J. Dahlin, la dessus Chantal Santon-Jeffery, le basse-taille Thomas Dolié, la dessus Hasnaa Bennani et le basse-taille Arnaud Richard (en musique baroque française, le terme « dessus » désigne les voix les plus élevées, celui de « basse-taille » les voix graves les plus légères). Eva Zaïcik, révélation lyrique aux Victoires de la Musique 2018, chantera, elle, les cantates de contemporains de Rameau qui n’ont pas sa notoriété mais gagneraient à être redécouverts : Louis Antoine Lefebvre (1700-1763), Michel Pignolet de Montéclair (1667-1737), Jean-François Dandrieu (1682, 1738), Philippe Courbois (170 -1730), Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749)…

XIXe siècle

Le siècle de la révolution industrielle a également été celui du romantisme, un mouvement incarné dans la programmation de cette année par Robert Schumann, à qui le 28 septembre est entièrement dédié. La soprano Jeanne-Marie Lelièvre chantera en compagnie de la pianiste Laura Fernandez Granero et du Marie Soldat Ensemble quelques extraits d’un opéra méconnu, Genoveva, et des lieder du maître allemand et de Clara, sa muse et épouse.

Lied et mélodie

Au-delà du romantisme, Royaumont pousse à nouveau sous les projecteurs deux genres quasiment jumeaux qui ont marqué l’histoire de la musique occidentale pendant près d’un siècle et demi, de l’Erlkönig de Franz Schubert (1815) aux Banalités de Francis Poulenc (1940) : le lied allemand et la mélodie française. Le 5 octobre, Eléonore Pancrazi – autre révélation lyrique aux Victoires de la Musique, pour l’année 2019 cette fois – ouvrira la voie avec la Chanson perpétuelle d’Ernest Chausson (1855-1989). Les lauréats de l’Académie Orsay-Royaumont (la soprano Marie-Laure Garnier, la mezzo-soprano Marielou Jacquard, le baryton Jean-Christophe Lanièce, le basse Alex Rosen) la suivront avec un répertoire unissant Ravel et Loewe, Massenet et Schubert

XXIe siècle

Le slammeur Marc Nammour* déclamera sa poésie les 14 et 15 septembre. Invitée par le trompettiste et joueur de santur Amir ElSaffar*, la chanteuse de flamenco Gema Caballero fera entendre sa voix cristalline le 22 septembre. 180 choristes créeront une œuvre de Raphaël Cendo, compositeur né à Nice en 1975, le jour de la clôture du Festival. Mais c’est aux Métaboles* que reviendra le privilège de débuter le Festival en chantant des partitions écrites à l’abbaye pendant l’été par les jeunes compositeurs de l’Académie Voix Nouvelles. L’ensemble vocal dirigé par Léo Warinsky consacrera également la soirée d’ouverture à l’œuvre de l’Anglais Jonathan Harvey (1939-2012), figure majeure de la musique d'aujourd'hui, dont le profond mysticisme répondra à l’Ave verum de William Byrd, au Stabat Mater de G.P. da Palestrina ou au Remember not de Henry Purcell, comme pour signifier que le voyage des voix dans le temps ne fait que commencer…

* artistes ou ensemble en résidence à la Fondation Royaumont


Le calendrier

Samedi 7 septembre - 15h - Concert de l’Académie Voix Nouvelles Compositeurs I
Les Métaboles, Quatuor Mivos, Florentin Ginot, Léo Warynski
L’Académie Voix Nouvelles regroupe jeunes compositeurs, jeunes interprètes et professionnels d’envergure internationale pour un temps fort unique au cœur de la création.

Samedi 7 septembre - 17h30 - Concert de l’Ensemble Voix Nouvelles
Les lauréats participant à l’Académie Voix Nouvelles présentent le fruit de leur travail. Cette année, six chanteurs et un quatuor à cordes, encadrés par Donatienne Michel-Dansac et le Quatuor Mivos.

Samedi 7 septembre - 20h45 - The angels
Les Métaboles, Léo Warynski
Autour de Harvey, c’est la splendide tradition des chœurs anglais que ce concert fait vivre, à travers les époques.

Dimanche 8 septembre - 12h - Concert de l’Académie Voix Nouvelles Compositeurs II
Les Métaboles, Quatuor Mivos, Florentin Ginot, Léo Warynski
L’Académie Voix Nouvelles regroupe jeunes compositeurs, jeunes interprètes et professionnels d’envergure internationale pour un temps fort unique au cœur de la création.

Samedi 14 septembre - 20h45 - Work in progress
Marc Nammour, Éloïse Deschemin, Silvia Di Rienzo, Serge Teyssot-Gay, Stéphane Edouard
Une rencontre associant la poésie, la danse et la musique pour interroger la question du travail dans notre société.
(et aussi dimanche 15 septembre - 16h30)

Dimanche 22 septembre - 15h - Luminescence
Amir EISaffar, Gema Caballero, Dena EISaffar, Lorenzo Bianchi Hoesch, Pablo Martín Jones, Vanesa Aibar
Amir ElSaffar combine la musique arabe et le jazz avec l’avant-garde du flamenco, pour créer un univers à la marge des routes balisées du flamenco.

Dimanche 22 septembre - 16h30 - Samaa – Mozarabe
Ensemble Organum, Marcel Pérès
L’ensemble Organum de Marcel Pérès restitue le miracle d’une rencontre entre le samaa et le chant mozarabe, deux répertoires du XVe siècle qui viennent de la même région géographique : l’Afrique du Nord et la péninsule ibérique.

Samedi 28 septembre - 18h - Schumann, la vocalité au piano
Laura Fernandez Granero, Jeanne-Marie Lelièvre, Marie Soldat Ensemble
Laura Fernandez Granero nous fait écouter quatre expériences poétiques d’intégration de la voix dans le discours musical.

Découvrez le pass "Journée Schumann"

Dimanche 29 septembre - 12h - Venez chère ombre
Eva Zaïcik, Le Consort
Entrez dans l’univers poétique de la cantate française, avec la chanteuse Eva Zaïcik – lauréate du prestigieux Concours Reine Elisabeth et révélation lyrique des Victoires de la musique 2018 – accompagnée par le Consort, un des ensembles les plus prometteurs de la jeune génération baroque.

Dimanche 29 septembre - 16h30 - Jean-Philippe Rameau : Platée ou L’Origine de la Comédie
Les Ambassadeurs, Anders J. Dahlin, Chantal Santon-Jeffery, Thomas Dolié, Hasnaa Bennani, Arnaud Richard, Victor Sicard, Alexis Kossenko
Succombez aux charmes risibles de la grenouille Platée et redécouvrez avec les Ambassadeurs, dirigé par Alexis Kossenko, le « chef-d’œuvre » de Monsieur Rameau.

Samedi 5 octobre - 17h30 - Chanson perpétuelle
Éléonore Pancrazi, Alphonse Cemin, Quatuor Van Kuijk
Quand poésie et musique s’unissent pour exprimer la profondeur des sentiments humains.

Samedi 5 octobre - 20h45  - Nuit de la mélodie et du lied
Lauréats de l’Académie Orsay- Royaumont : Marie-Laure Garnier, Célia Oneto-Bensaïd, Marielou Jacquard, Kunal Lahiry, Jean-Christophe Lanièce, Romain Louveau, Alex Rosen, Michal Biel
Retrouvez les quatre duos lauréats de l’Académie Orsay-Royaumont lors d’une nuit exceptionnelle de mélodies françaises et de lieder.

Dimanche 6 octobre - 15h - Immortal Bach
180 choristes, Hampus Lindwall, Thomas Lacôte
Un voyage en forme de palimpseste nous guide de Raphaël Cendo puis Thomas Lacôte – à la recherche métamorphoses sonores, expériences de timbres au service d’un texte de liturgie mariale -, à César Franck et Bach.

Partenaires publics institutionnels
Partenaires publics de projets
Mécènes - Piliers
Mécènes - Grands partenaires
Mécènes - Partenaires
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
Donateurs particuliers
Médias