Le Potager-Jardin

Un ambitieux jardin commandé aux paysagistes Astrid Verspieren et Philippe Simonnet...


En 2009, la Fondation Royaumont lance une consultation pour la création d’un “Potager Contemporain Allégorique” sur la parcelle d’un ancien potager de l’abbaye. Les paysagistes Astrid Verspieren et Philippe Simonnet sont lauréats du concours.


Un potager du XXIe siècle

Créer un potager à Royaumont, c’est renouer avec le passé d’une abbaye prestigieuse et ancrer un geste contemporain dans une tradition séculaire. Longtemps, les abbayes ont été à la fois conservatoire et champ d’expérience des méthodes et des savoirs. La vocation contemporaine de Royaumont ne rompt pas avec cette tradition.


De la graine à la graine

Réalisé en 2013, ce projet concilie l’organisation formelle du potager traditionnel avec un mode de production original des végétaux comestibles. Aux côtés des classiques et emblématiques sillons du potager, les concepteurs mettent en contrepoint une organisation culturale libre et irrégulière en cellules potagères, inspirée des mixed-borders* des jardins anglais. Largement expérimentale, proche de la permaculture, cette organisation “ensauvagée” s’appuie sur les capacités de régénération et de réensemencement naturel propre à chaque plante.


L’ancrage paysager dans le site cistercien

Le jardin est comme un tapis végétal déroulé sur le sol, sans rupture de niveau, respectueux du site dans lequel il s’inscrit. Son tracé évoque le jardin lapidaire constitué par les ruines de l’abbatiale cistercienne, la forme des carrés s’inspire de celles du potager classique. Le Potager-Jardin est un lieu d’inspiration et d’expression pour les artistes, un espace voué au calme et à la détente, un jardin de découverte pédagogique.


Un dessin qui oscille entre la permanence et le mouvement

La composition fonctionne par contraste entre les haies qui structurent l’espace et la sarabande végétale. Six carrés de 18 m de côté, une palette et une prairie-verger, structurent la parcelle de 9 000 m2 qui accueille 160 variétés de légumes, 3 000 plants et 60 fruitiers (pommiers, poiriers, cerisiers) taillés en forme quatre bras, cordon ou sur tige. Le dessin s’organise autour du carré central, dédié à l’espace technique du jardinier. Les cinq autres carrés offrent un cadre structurant de haies persistantes d’ifs et de buis de différentes hauteurs aux cellules irrégulières des mixed-borders où sont librement dirigées les cultures de végétaux comestibles. En opposition, une palette de référence permet l’identification des plantes utilisées en les présentant en sillons, en référence au maraîchage traditionnel.


La cabane du jardinier

Aux côtés des deux serres XIXe et XXe restaurées, la “cabane du jardinier”, création architecturale contemporaine, devient le point de dialogue, à la fois espace technique et d’ateliers, pensé comme un jardin des origines qui serait aussi un lieu d’échange et où les hiérarchies entre visiteurs, résidents et jardiniers seraient abolies. L’Assaut Vert, association étudiante de l’ENSA-Versailles qui promeut une architecture respectueuse de la nature et de l’humain, a été chargée de dessiner, puis de construire cet espace.
Cette éco-construction en bois et pisé est constituée de la cabane à outils, la cabane du jardinier et d’un auvent central.


Une gestion de bon sens écologique

Les végétaux utilisés dans les carrés, essentiellement composés de vivaces, de bisannuelles et d’annuelles, sont choisis pour être les plus proches des espèces botaniques dont sont issues les variétés horticoles. Le Potager-Jardin est un terrain d’innovations dans le domaine des cultures potagères, un laboratoire de la biodiversité. S’inscrivant dans les démarches innovantes des néo-jardiniers écologiques, il n’a théoriquement pas besoin d’arrosage. Celui-ci est réduit à ce que nécessite temporairement l’acclimatation des espèces introduites. Une gestion “Zero Phyto” est bien entendu appliquée sur l’ensemble du jardin.


Un nouvel outil pédagogique : la légumothèque

Au printemps 2017, le Potager-Jardin s'est enrichi d'un dispositif qui permet aux enfants et à ceux qui les accompagnent de découvrir et d’observer la diversité des plantes comestibles.
En savoir plus sur cette légumothèque.

* mixed-border : plate-bande herbacée dont les végétaux à fleurs, vivaces et annuels, agencés en mélanges complexes, forment des masses de couleur


Visite à 360 degrés

Partenaires publics institutionnels
Ministère de la culture et de la communication Région Ile de France Val d'Oise Carnelle Pays-de-France
Partenaires publics de projets
Asnières sur Oise Luzarches
Mécènes - Piliers | Grands partenaires de projet
Comité Henry Goüin - mécénat collectif Fondation Daniel et Nina Carasso Fondation Vareille
Mécènes - Grands partenaires
Aéroports d Paris Caisse d'épargne Ile de France Groupe Caisse des Dépôts Fondation d'entreprises GDF SUEZ Schindler
Fondation Orange SACEM SCAPNOR, Mouvement E. Leclerc Fondation Arthur Honegger Fondation Hermès
Mécènes - Soutiens | Associés
Partenaires d'investissement
CIC Nord Ouest Fondation Louis Bonduelle Fondation de France Fondation Yves Rocher French American Cultural Society Champagne Construction Rénovation
Fondation Georges Truffaut Crédit Agricole Ile de France Mécénat Fondation Crédit Agricole Pays de France UPS
Donateurs particuliers
Les Amis de Royaumont Le Cercle Saint-Louis
Médias
France Musique Télérama La Croix ConcertClassic.com Classic Agenda
Ballroom La Terasse Paris Mômes FNAC