Encadrement

Kristian Bezuidenhout pianofortiste, joue régulièrement avec le Freiburger Barockorchester, l’Orchestre du XVIIe Siècle, Concerto Köln, le Chamber Orchestra of Europe et le Collegium Vocale Gent, intervenant également en tant que chef invité. On a pu l’entendre aux côtés de Frans Brüggen, Christopher Hogwood, Pieter Wispelwey, Daniel Hope, Viktoria Mullova et Amandine Beyer, et dans le cadre de récitals de lied avec Carolyn Sampson, Mark Padmore, Jan Kobow, en Europe, aux Etats-Unis dans les hauts lieux de la musique ancienne et de grandes scènes telles que la Roque d’Anthéron, Tanglewood, Lincoln Center, Carnegie Hall, Concertgebouw d’Amsterdam, Philharmonie de Paris… Kristian Bezuidenhout est professeur invité à la Schola Cantorum Basiliensis et à l’Eastman School of Music. Il a reçu en 2007 le prix Erwin Bodky et celui du Deutschlandfunk.
Il est conseiller artistique du Constellation Center de Cambridge (USA).

Amandine Beyer violiniste, professeur à la Schola Cantorum de Bâle et à l’Escola Superior de Música e das Artes do Espectaculo à Porto, lauréate de la Fondation Juventus en 2000, premier prix du concours Antonio Vivaldi de Turin en 2001. Avec son ensemble Gli Incogniti, elle renouvelle les lectures des Quatre Saisons de Vivaldi (2007), l’Opus VI de Corelli (2013) puis en solo des Sonates et Partitas de J. S. Bach (2011) ce qui lui vaut l’invitation d’Anne Teresa de Keersmaeker pour sa création 2013 Partita 2. Depuis 2014, Gli Incogniti développe une collaboration suivie avec harmonia mundi (les Apothéoses de Lully et Corelli en 2014, Un orage d’Avril (Pachelbel) et Teatro à la moda Vivaldi en 2015, Concerti a due violine Vivaldi avec Giuliano Carmignola en 2016, tous couronnés de Diapason d’or.

Alex Farkas spécialiste de la technique Alexander et collaborateur privilégié d’Amandine Beyer, s’attachera à libérer le musicien d’un certain nombre d’habitudes corporelles ou mentales qui peuvent générer des tensions et mettre un frein à la liberté dans l’interprétation et la recherche du geste musical. Et que de ce fait les moments de lecture, de travail et même de concert peuvent devenir des lieux d’expérimentation et d’expression d’une conscience plus pleine de ce que propose la musique.

Destinataires

14 musiciens : 4 pianistes, 4 violonistes, 4 violoncellistes, 2 flûtistes
Les candidatures individuelles ou en ensemble constitué sont possibles
Licence, Master et plus

Présentation

Le piano viennois sera étudié à partir de l’œuvre de Haydn pour piano et accompagnement de violon et de violoncelle, reprenant ainsi les recherches et ateliers de formations portés par Amandine Beyer et Edoardo Torbianelli en 2014 et 2015. Cette fois-ci, le pianofortiste sud africain Kristian Bezuidenhout – remarqué pour ses interprétations de Mozart – , professeur invité à la Schola Cantorum de Bâle et à l’Eastman School of Music (USA), débutant une intégrale Haydn chez harmonia mundi, sera aux côtés d’Amandine Beyer. Cette formation permettra aux cordes de se joindre aux pianistes.

Tout comme la sonate pour piano et accompagnement pour violon a été un laboratoire pour l’essor de ce nouvel instrument que fut le pianoforte à la fin du XVIIIe, ce sont – chez Haydn – les trios ou sonates pour piano avec accompagnement de violon et violoncelle qui offrent non seulement sa musique de « piano » la plus avancée, mais aussi ses confidences les plus intimes et plusieurs de ses compositions formelles et tonales les plus audacieuses et les plus insolites.

On compte près de 45 trios de Haydn. Pratiquement inconnus il y a 30 ans, les 11 trios de jeunesse – appelés « divertimento », « partita », terzetto, sonate, concerto -, sont une acquisition précieuse pour la musicologie haydnienne récente. Sans doute plus importants que les premières sonates pour clavier, ils font de Haydn avec Johann Schobert, Franz Xaver Richter, un des fondateurs du genre. En 1784, Haydn se remet au trio accompagnant l’essor du pianoforte et ce désir de conversation de la société viennoise et livre 13 trios de 1784 à 1790. Quatre groupes de trois trios parurent à Londres de 1792 à 1797.

Méthode

Séances de musique de chambre, cours particuliers, séances technique Alexander

Instruments disponibles
Pianofortes Stein, Walter (collection Chris Maene) et un piano carré Clementi (collection Emile Jobin)

Calendrier

Session
Du 1er au 4 avril 2017
soit 4 jours de formation

Présentation publique
Fenêtre sur cour[s] mardi 4 avril à 18h


Cet atelier de formation professionnelle est soutenu par la Fondation Daniel et Nina Carasso, l’Association des amis de Royaumont, le Groupe Caisse des Dépôts

Ouvert 365j/an Visite tous les jours